En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 15 janvier 2011

Quel avenir pour la Tunisie ?

Après les révolutions de couleur, manipulées par les services américains afin de chasser les dictateurs d'Europe, assiterions nous au début des révolutions d'odeurs pour l'Afrique ou le Tiers-Monde ?
Il paraît que la révolte-révolution de Tunisie aurait pris le nom de révolution du jasmin.
Ce qui est certain, c'est que jusqu'au discours de Ben Ali, les affiches que brandissaient les Tunisiens étaient essentiellement en Français.
Puis le lendemain ou plutôt le surlendemain les affiches et banderoles  étaient en arabe et en anglais. Bizarre pour un mouvement "spontané"
Si l'on connecte cela avec la fuite précipitée du président déchu qu'aucune urgence ne pressait ; en tout cas il pouvait encore tenir quelques jours, on est en droit de se demander si les Américains ne lui ont pas fait savoir que sa présence devenait inopportune. Comme Ben Ali ne me semble pas être un foudre de guerre il est parti.
D'abord vers la France qui se montre désormais incapable de gérer ce genre de crise ce qui sonne le glas de sa présence en Afrique du Nord.
A nous les immigrés, mais au US les retombées positives.
Enfin positives .... pour quelques mois seulement car leur caractéristique c'est de placer aux commandes des gens dont le premier soucis sera de leur cracher au visage à la première occasion.
Bref grâce à des lumières comme Obama ou Sarkozy, nous voici revenuu avant juillet 1830.
Sauf que le rapport des forces ne me semble pas être le même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.