En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 15 janvier 2011

Mais combien sont-ils ?

D'après la très sérieuse (il faut bien rire un peu non ?) INSEE la France comptait en 2005 un peu plus de 200 000 Tunisiens pour environ 5 millions d'étrangers .
Bon ...
Ce soir selon FR2 citant des propos gouvernementaux, une des raisons de refus d'accueillir Ben Ali serait que la France compte la présence de 600 000 Tunisiens.
 Wazaaa !
On notera au passage l'influence de la présence étrangère sur notre territoire sur la politique de notre pays !
Si le nombre des autres étrangers a augmenté en proportion on est mal (15 millions !) . Il va falloir aiguiser les poignards de tranchée !

8 commentaires:

  1. 15 millions ou peut-être plus est l'estimation la moins invraisemblable...
    A ce rythme, le basculement "final", devrait se produire dans moins d'une génération.

    RépondreSupprimer
  2. ça c'est 15 millions d'étrangers stricto sensu selon leurs propres estimations, ne parlons pas de ceux qui ont, bon gré mal gré, acquis la nationalité française et qui se sentent autant français que le maire de Paris qui déclare "nous les Tunisiens nous sommes très susceptibles" .
    On notera au passage que le boum s'est produit pendant la présence du petit Nicolas à l'Intérieur puis à la Présidence. Merci petit !

    RépondreSupprimer
  3. le superboum aurais-je du écrire parce que le boum ça reste le regroupement familial du couple Giscard-Chirac

    RépondreSupprimer
  4. Aujourd'hui aux infos, nous sommes 65 millions. Il y a 40 ans nous étions 50 millions.Je me souviens du chiffre. 15 millions d'étrangers, ça doit être ça.
    huit cent mille naissances en France en 2009. Taux de naissances supérieur à ceux de nos voisins. Les "Françaises" sont les plus prolifiques (sic). Je ne fais pas de dessin.
    Question de merde d'un journaliste de merde à un chercheur de merde du CNRS : "Cette recrudescence est-elle due à une confiance des Français" en l'avenir ?" (y voit pas d'autre cause l'abruti de collabo de journaliste).
    Réponse du chercheur :"Oui blabla ça ne confirme pas le dernier sondage comme quoi les français n'avaient pas le moral etc...." En gros c'était ça.
    CNRS delenda est.

    RépondreSupprimer
  5. c'est ça, quand on masque une partie de la vérité et qu'on interdit même de la rechercher on peut ensuite gloser sur des statistiques bidons puisque personne n'a effectivement les moyens de les contester.
    Moi mon test c'est la composition des classes du primaire. Quand il y a, à vue de nez, 5 supposés européens de souche (je ne dis même pas FDS) dans une classe de 30, on a vite fait d'en tirer des conclusions.
    Ne parlons pas des voitures du RER car là, le niveau social perturbe le comptage.
    Je considère que 15 millions c'est une hypothèse hyper-basse.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a 50 millions de français, c'est stabilisé depuis 40 ans, le reste est importé.
    L'influence de ces populations exogènes sur notre politique intérieure et extérieure devrait préoccuper nos politiques? Au contraire, ce qui vient de l'extérieur leur semble toujours légitime.
    Dernier exemple en date; refus de recevoir Ben Ali (qu'on embrassait il y a un mois) au prétexte que la population 'franco-tunisienne' rejette cette option.

    RépondreSupprimer
  7. tout à fait d'accord c'est ce que je disais plus haut

    RépondreSupprimer
  8. Et encore (marcher dans Paris en témoigne) nos amis monzamigrés maghrébins ou africains ne sont pas fous, ils se concentrent autour des mairies ou Alloc des grandes agglomérations. En Auvergne, quand il y a du bois à scier, par grand froid, ce sont toujours des français ou des ruskov !

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.