En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 31 janvier 2011

Maghreb, le grand chambardement ?

On assiste sous nos yeux à la quasi réédition de la révolution islamique de 1979 en Iran, sauf que là, ça se passe à deux heures d'avion de Paris et que notre pays est saturé d'une population d'origine islamo-maghrebine.
Hier le leader islamique en exil rentre en Tunisie. Il est accueilli dans le délire de ses partisans et promet la lune pour mieux désarmer les musulmans "modérés" et les laïcs ou ce qui en tient lieu.
Naturellement la situation n'est pas exactement la même et le leader en question n'a pas le charisme d'un Khomeiny, la place du clergé musulman dans la société est différente (on n'est pas dans une société chiite),  du coup  son arrivée n'a pas déclenché la révolution sanglante de 79, mais les ingrédients sont là.
Il n'y a plus qu'à laisser mûrir le fruit.

Cette révolution, sinon lancée par les USA, en tout cas encouragée en sous-main a  même eu un effet de contagion. J'ignore si le but était ou non d'atteindre par contrecoup l'Algérie voisine, mais surprise, c'est l'Égypte, un des alliés les plus sûrs des USA dans la région qui s'enflamme. On peut même dire l'allié arabe régional  le plus sûr.
Tout à fait conforme à la politique américaine. On à l'impression que depuis 50 ans, "L'Apprenti Sorcier" est le livre de chevet des présidents américains.
Parce que si le président Moubarak saute, c'est toute la région qui s'enflamme, avec nouvelle guerre israëlo-arabe à la clé .
La situation militaire d'Israël et même des USA n'étant plus exactement la même qu'il y a encore une dizaine d'années on peut craindre le pire, à mon avis jusqu'à l'utilisation de l'arme nucléaire si les Arabes venaient à déborder les forces israëliennes.
La situation  à l'aube de cette année 2011 est on ne peut plus sérieuse.
Pendant ce temps là nos brillants journalistes se focalisent sur les évènements de la rue, depuis leur chambre d'hôtel sans doute, le couvre-feu laissant peu d'alternatives.
Et Toutou président suit son maimaître en jappant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.