En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 10 janvier 2011

Amalgame quand tu nous tiens

Il me semble que ce qu'il faille retenir dans la tuerie de Tucson (Arizona) où une Représentante a été grièvement blessée et plusieurs personnes tuées dont un juge, ce n'est pas l'acte en lui-même qui relève du fait divers. Dans un monde pétri de violence physique, mais plus encore de violence sourde et psychologique, ce genre d'évènement ne peut qu'arriver. Non le plus important c'est qu'on a tout de suite impliqué ce qu'on appelle outre-atlantique, le tea-party, et l'ex-candidate Sarah Pallin .
Le tea-party, parce qu'il s'agit d'un mouvement populaire anti-fédéral qui prône un retour aux valeurs de base de la Constitution américaine, valeurs qui ont pris "un coup dans l'aile" depuis l'attentat du WTC. Sarah Palin parce que malgré ses bourdes, sa méconnaissance de plusieurs aspects de la vie internationale, elle incarne ce mouvement dont le tea-party est un des aspects, celui du retour à l'Amérique anti-mondialiste qui déplait tant à l'intelligentsia qui a placé BH Obama au pouvoir.
Le tueur à la limite du mentalement dérangé était tout à la fois un admirateur de Marx et d'Hitler (1) et se serait fait filmer brulant un drapeau américain. A priori pas vraiment un admirateur des Républicains ou des thèses nationalistes de Sarah Palin. Pourtant les Démocrates franchissent allégrement le pas.
Pourtant, comme le faisait remarquer un blogueur américain (luckybogey), Obama n'est pas le dernier à utiliser les paraphrases guerrières pour illustrer ses propos :

I would like to remind my readers of the following quotes from the leader of the Democrats:
“If they bring a knife to the fight, we bring a gun,” “Argue with neighbors, Get in their face!,” “If you get hit, we will punch back twice as hard,” “I don’t want to quell anger. I think people are right to be angry.” “Punish your enemies” “We talk to these folks… so I know whose ass to kick.“ “I’m itching for a fight.” “Hand-to-hand combat” – President Barack Obama
On ne lui a jamais reproché d'être à l'origine des tueries dans les écoles, sport national américain.

Naturellement en France les journalistes embrayent le pas avec le souci d'esprit critique qui les caractérise.

Contrairement aux premières annonces, la présence d'un complice est aujourd'hui démentie, ce qui éloigne un peu plus l'hypothèse d'un complot.
Nous sommes certainement en présence de l'acte d'un illuminé qui pour une raison quelconque avait flashé sur Mme Giffords qu'il semblait suivre depuis plusieurs années.

(1) pour autant que détenir dans sa bibliothèque un ouvrage de l'un et de l'autre puisse démontrer qu'on les admire.

5 commentaires:

  1. Je ne suis pas au fait de la politique étasunienne. J'avais en mémoire que Sarah Pallin était en concurrence avec Mc Cain pour la candidature républicaine à la présidentielle. Je ne connaissais pas ces détails sur sa politique. Serait-elle alors le successeur de Ron Paul ? Leurs idées semblent converger.

    RépondreSupprimer
  2. chris alphabeta10/1/11 15:40

    Je ne suis pas une grande spécialiste , mais je pense que les américains en ont vraiment vu de toutes les couleurs , depuis Kennedy , avec leurs dirigeants successifs ...je me mets à la place du " peuple " ...et je ne m' étonne que peu que certains pètent les plombs ...

    RépondreSupprimer
  3. Après avoir été concurrente de Mc Cain pour l'investiture puis n°2 de celui-ci lors des élections présidentielles, elle semble être déterminée à être la candidate républicaine lors des prochaines élections et après avoir démissionné de son poste de gouverneur de l'Alaska elle a radicalisé sa position ce qui en effet la rapproche des positions de Ron Paul. Beaucoup de sources américaines la donnent comme très proche du tea-party. C'est clair qu'elle s'est placée hors du jeu mondialiste ce qui va lui causer un certain nombre de désagréments.

    @ Chris, je pense aussi qu'il n'est pas étonnant que de temps en temps l'un ou l'autre pète les plombs.
    Ici aussi d'ailleurs rappelons nous ce gauchiste qui avait fait un massacre lors d'un conseil municipal dans une ville de banlieue tenue par la gauche. Comme il est beaucoup plus difficile de se procurer des armes ça se termine plus souvent par un suicide : aux USA 11/100 000 ici plus de 16/100 000 ; moyenne mondiale 14/100 000

    RépondreSupprimer
  4. Et à chaque histoire de ce genre, les journaleux ressortent leur question fétiche : "Obama va-t-il enfin interdire la vente d'armes ?" alors que ce fait divers ne prouve rien si ce n'est que tous les malades mentaux ne sont pas enfermés.

    RépondreSupprimer
  5. L'autorisation de port d'arme est très importante dans la logique mondialiste. Tant que l'individu dispose d'une capacité à se défendre lui-même en légitime défense sans avoir recours à l'État le système mondialiste ne peut pas pleinement s'installer car il existe de hommes libres avec les capacités de résister.
    Puis au stade suivant, c'est la légitime défense qui est remise en cause. C'est que l'on voit tous les jours en France. Ensuite la route est libre pour les forces agréées par le système, celles de l'État dans un premier temps, puis quand l'État sera décrédibilisé, ce qui est en marche, par des milices privées qui veilleront à l'application de la "bonne gouvernance" : tous moutons .

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.