En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 20 juin 2009

Voile sur la tête et poudre aux yeux

Le piège de la soi-disant prise de conscience des autorités à l'égard de la burqa ou nikab ou je ne sais quel accoutrement islamique, c'est qu'opposants déclarés ou partisans essaient de nous entraîner dans le détail.
Ainsi Marine Aubry déclare Si une loi interdit la burqa, ces femmes auront toujours la burqa, mais elles resteront chez elles .
Déclaration à laquelle on a envie de répondre "Et alors ? aucune loi n'interdit de rester chez soi, de plus chez elles les femmes ne sont pas voilées".
Le fait de savoir si le port de la burqa relève de la volonté personnelle ou est imposé par un ou plusieurs membres de la famille n'a également aucun intérêt.
En France n'importe qui peut se rendre chez un avocat et demander le divorce. Il existe des associations de soutien aux femmes maltraitées.
Là encore tout cela n'a aucun intérêt.
Comme le débat sur le pourcentage de surface de peau visible ou pas : on s'en fout complètement.

La seule question qui se pose est de savoir si la France qui se revendique laïque et n'hésite pas à fustiger la religion chrétienne et en particulier la catholique à chaque occasion est prête à s'effacer devant un système totalitaire : l'islam.

En effet au sens où il s'occupe de chaque moment de la vie du croyant et ou il cherche à s'imposer aux non-croyants, l'Islam est un système totalitaire.
C'est donc uniquement là-dessus que doit porter le débat.
Tout le reste n'est que poudre aux yeux et en fait ne vise qu'à faire admettre les us et coutumes musulmans au reste de la population.
A se demander si ceux qui proposent le débat ne sont pas en fait des agents d'influence car, que seront les conséquences si la conclusion de ce "débat" était que rien ne s'oppose au port de la burqa dans n'importe quelles circonstances ?
Je n'ose même pas l'imaginer.
On a vu les conséquences désastreuses du débat sur la nationalité puis de celui sur le port du voile à l'école. A chaque fois un renoncement même si officiellement le voile est interdit à l'école, il est autorisé n'importe où ailleurs y compris à l'université. Quant à la nationalité n'en parlons même pas.

3 commentaires:

  1. Les modes exotiques font les normes sociales afin que les extrémismes du prêt à penser rejoignent ceux du prêt-à-porter.

    Puis qu’il faut des exceptions plausibles pour faire des exemples compatibles puis vendre des généralités crédibles, mieux vaut adapter des mensonges condamnables aux phobies raisonnables.

    La prise en otage systématique de la tolérance et du respect par le nombre et les chiffres, souligne notre indécision face à la société de l’option permanente.
    La suite ici
    http://tiny.cc/UguLg

    RépondreSupprimer
  2. Salut ami d’Outre-Atlantique et merci du partage. C’est tout à fait par hasard, au gré de mes explorations des blogs, que j’ai atterri ici.

    Intéressant ta façon de dire les choses, dis donc. Bravo! (Moi, je suis plutôt philosophique).

    NOTE. Mon blog parle de la connaissance de soi. Si le coeur t'en dit, tu es bienvenu.

    RépondreSupprimer
  3. merci à tous deux pour vos commentaires.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.