En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 21 février 2009

la crise en Guadeloupe.

Les derniers soubresauts de la danseuse ?

L'époque des danseuses de la République est révolue, quelles que soient les concessions auxquelles le gouvernement accèdera, cela ne sera que temporaire, fugace.
L'augmentation des salaires sera encore plus vite rattrapée par l'inflation et ces fameux 200 euros s'évaporeront bientôt.
Quel que soit le gouvernement qui succèdera dans quelques années à l'ère Sarkozy, il sera obligé de faire face à la réalité : la France en pleine crise économique et identitaire, ne pourra plus entretenir les danseuses que sont les DOM-TOM.
Ces territoires, tenus à bout de bras par la Métropole, depuis des décennies, n'ont le plus souvent, pas su s'adapter à l'ère moderne.
La Guadeloupe, sans le soutien métropolitain, serait en peu d'années (de mois ?) rendue au niveau haïtien . De la prétendue solidarité dont nous devrions faire preuve envers ce "département français" il est légitime de se demander à quel titre elle devrait toujours s'exercer en sens unique et pourquoi le seul retour devrait n'être qu'insultes, revendications raciales, ingratitude, et sur place agressions racistes.
Même pas la reconnaissance du ventre !
Il est plus que temps que cette île, à la population intéressante, rejoigne dans le grand concert de la misère caraïbe, ses grandes soeurs, Haïti, Jamaïque, et la pléthore de petites îles afin de toucher du doigt ce que signifient, misère, maladie, déchéance, corruption, drogue et mort violente.

8 commentaires:

  1. Même là on se fait taxer de colonialiste ! Qu'ils (re)prennent donc leur indépendance et qu'ils se gèrent (un bien grand mot) eux-même.Je n'aurai même plus à faire l'effort d'acheter leurs bananes (plus chères) pour dire d'acheter français. Il s'agit de la seule marchandise qu'ils ont à me proposer. Et ça libèrera des emplois dans les hôpitaux et à la poste.

    RépondreSupprimer
  2. "Et ça libèrera des emplois dans les hôpitaux et à la poste".
    Pour les Maliens :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est triste mais ça m'a fait rire !

    RépondreSupprimer
  4. Qui aime bien châtie bien...
    "Woualloup a moin et patatoin..."
    Alors garde-là ta Woualloup et bonne chance !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis quand même surpris du traitement négatif de ces événements réalisé par les médias officiels. Une manif de 10 000 personnes à Paris, ce n'est pas forcément énorme...

    Bref, j'ai du mal à trancher sur ce sujet, tant les manipulations semblent nombreuses...

    RépondreSupprimer
  6. Excuse, j'ai oublié le décodeur chez TF Big-la chaîne en béton...
    Donc, traduction du créole de cuisine : "La Gadeloupe, elle est à moi et pas à toi !"
    Allusion à ce que les émeutiers arboraient fièrement sur leurs Tee Shirts... Cette affaire, menée par un fonctionnaire de l'ANPE locale (grasse paie et prime de 40%... on a les Robins des Bois qu'on peut), risque de profiter aux indépendantistes et autres gauchistes NPA qui mènent la danse. Il n'y a pas 36 solutions : ou on paie ou on largue. Dans les deux cas, on sera roulé ! Je prépare un chapitre bien "saignant" sur le sujet...

    RépondreSupprimer
  7. je la leur laisse la Guadeloupe. D'ailleurs les Français métropolitains votent avec les pieds. Il y a longtemps qu'ils ont montré qu'ils préféraient la République Dominicaine comme destination de vacances.
    Est-on roulé quand on largue une affaire qui ne vous rapporte aucune satisfaction ?

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.