En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 10 février 2018

Samedi de folie en région parisienne





Ce samedi nous donne  un aperçu de ce que serait un premier jour de pénurie .

Après 4 jours de circulation restreinte pour cause d'intempérie (ne riez pas, cf la vidéo ci dessus) le Francilien s'est précipité dans les grandes surface pour  les trouver en partie vides pour défaut d'approvisionnement, les poids lourds ayant été bloqués par l’État sur le bord des routes et des autoroutes.

Les commerçants ne disposent plus de monnaie, les convoyeurs n'ayant pas livré leur cargauson de nickel. Une attaque internet sur les banques bloquerait tout commerce.



Si la "tempête" avait duré disons une semaine et avait été suivie de vraies températures hivernales de l'ordre de -10°C ça serait clairement la fin du monde.

Les survivalistes ont raison quand ils imaginent ce type de scénario . A mon âge (bien que non canonique)  je ne rentre pas dans leur scénario, car un peu plus tôt, un peu plus tard dans un pays dévasté n’offre qu'un intérêt très limité, mais je comprends que des gens plus jeunes se préparent . Cela peut survenir à la première occasion. Nous sommes à la merci de 5 degrés de température et de 20 centimètres de neige. Ne parlons même pas d'une situation politique insurrectionnelle. .

6 commentaires:

  1. Quand je pensais adapter certains titres survivalistes diffusés par Loompanics dans les années 1990, je passais pour un paranoïaque.
    La civilisation contemporaine est terriblement fragile. La sauvagerie qui se manifesterait dès les premiers jours de l'effondrement signerait la perte de tous ceux qui auraient encore une conscience morale (ce qui ne veut pas dire refuser de tuer si nécessaire). Survivre dans un environnement pareil ne m'enchanterait guère. Autant laisser leur chance aux rats et aux scorpions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis un peu dans le même état d'esprit que je n'aurais pas je pense, si j'avais 20 ans de moins. Néanmoins je ne me laisserais pas égorger comme un mouton. Un baroud d'honneur, si possible.
      Robert Merle décrivait dans Malevil, un possible post apocalyptique mais qui partait de l'hypothèse qu'une grande partie de la population disparaissait d'un coup. Il suffisait de se fortifier suffisamment et de vivre en autarcie.
      Dans les prophéties de La Fraudais, on est plus proche de ce qui pourrait nous attendre : un embrasement général avec destruction de l'autorité, constitution de bandes ethniques et sataniques (laïquement parlant : sans foi ni loi - on appelle ça des gauchistes je crois) , chasse aux Blancs et aux Chrétiens, famine, maladies ...
      Rien de vraiment réjouissant et surtout pas beaucoup de place pour espérer des jours meilleurs.

      Supprimer
    2. Même sentiment que vous en raison de mon âge avancé et de mes forces déclinantes. J'aimerais tomber comme à Alamo ou comme dans les dernières pages du Camp des Saints, pour ne prendre que deux exemples.

      Supprimer
  2. EQUALIZER18/2/18 10:24

    J'adorai une blague du bon vieux temps (!!) de l'URSS , comme les russes savaient bien faire , c' était la réunion obligatoire des paysans du Kolkoze sous direction du commissaire politique qui s' adresse à la salle : Camarades paysans , qui peut citer les quatre fléaux de l' agriculture soviétique ? (tout le monde baisse le nez, se regarde, et garde le silence) Alors ? répète le commissaire , qui peut le dire ?
    -on entendu une voix au fond , un vieux moujik lève la main .
    -Ah bravo Camarade dis-nous donc quels sont les quatre fléaux !
    -Eh bien Camarade commissaire , ce sont le Printemps , l' Eté , l' Automne et l' Hiver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne dit-on pas que l'UE est la nouvelle union soviétique ?

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.