En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 13 septembre 2010

Quand la gesticulation devient un art

L'affaire dite "des Roms" tourne en eau de boudin entre les ministres qui n'écoutent pas ce qui se dit en conseil des ministres, le ministre de l'Intérieur qui n'est soi disant  pas foutu de rédiger une circulaire conforme aux lois, les eurodéputés qui se la jouent heureslesplussombresdenotrehistoire.
Tout cela sent la mascarade.
Comme je le disais fin août, Tout cela finira par un droit accru à être subventionné par le pays d'accueil sans que celui-ci n'ait son mot à dire et ses citoyens encore moins. Je maintiens ce jugement, ça en prend bien le chemin.

Alors quel est le but recherché ?

Il semble bien qu'il y en ait deux, d'une part occuper le terrain médiatique pendant la préparation du vote sur les retraites. Ça n'a pas vraiment fonctionné, la mobilisation semble avoir été importante si on en croit les médias.
D'un autre côté, j'étais en province et dans la France profonde ça ne semblait pas concerner grand monde cette histoire de retraites, tandis que les gitans, ils connaissent.
L'autre but, le plus important des deux, la "re-droitisation" de Sarkozy, nul ne peut dire s'il est atteint ou le sera, mais il faut au passage admirer l'art du stratège qui pense regagner la partie de l'électorat la plus à droite par une opération blanche.
Il savait naturellement dès le début que toute cette histoire de Roms c'était du pipeau, à cause des lois nationales et à cause des directives européennes.
Cette opération sans frais (à l'exception du contribuable qui va encore trinquer) doit lui permettre de passer tout à la fois pour une victime de l'Europe (Ah ma pov' dame ! on a bien essayé de vous débarrasser de ces bandits mais à Bruxelles ILS ne veulent rien entendre) et pour un cador (Il est bien notre président il fait tout ce qu'il peut mais c'est la faute aux autres) et donc d'engranger, du moins le pense-t-il, une partie des voix du FN, sans léser le moins du monde les Roms qui, au passage, ont gagné de quelques centaines d'Euros et un voyage gratuit pour voir la famille.
Il n'est pas impossible qu'on les ramène aux frais de la princesse qui est bonne fille.

Et surtout n'oublions pas que cela est possible grâce à Sarkozy qui a fait passer le traité de Lisbonne en force contre l'avis de la nation exprimé dans un vote régulier .

2 commentaires:

  1. tout ça ressemble quand meme à comment cacher l'invasion africo-maghrébine par le petit arbre ROM..

    Et celle là - tout augmente, la preuve !

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.