En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 10 octobre 2009

Exit la démocratie

Jean Sarkozy, un morveux mal torché qui se voit investi d'une baronnie à moins que ne ce soit d'un comté alors qu'il n'est rien, sinon le fils de, n'a rien fait, n'a même pas le niveau d'étude que l'on demande maintenant à un quasi smicard ; Frédéric Mitterrand, un dévoyé promu ministre de la cul-ture par le fait du prince, pourtant Fassbinder n'a pas sa galerie au Louvre ; Carla, qui dans les romans de Zola n'aurait pas eu d'autre appellation que demi-mondaine et tant d'autres, promus uniquement par leur appartenance à une communauté ou à une société sinon secrète du moins souterraine.
Le chef du clan lui même, féal fidèle d'une puissance étrangère, voire de deux, passionné par le clinquant et le brillant, menteur, trompeur, méprisant, hautain, traitre à sa patrie, traitre à ses électeurs, traitre à la République aussi.
Et c'est cela qui nous gouverne, qui nous impose son "éthique" (le mot morale est ici déplacé) , veut nous imposer sa manière de voir et de penser, son éthique anale, son demi-monde composé de déviances sexuelles, de violences commises sur les faibles, de coups de force, de paroles vides, de promesses non tenues.
Ce monde, cette société, cette classe de merdeux, de petites mains, d'exécuteurs de basses oeuvres, je le hais, je l'exècre, je l'abomine, et le moment est venu ou je ne souhaite que sa chute, quelle qu'elle soit, pourvu qu'elle soit proche et totale. Surtout totale.

8 commentaires:

  1. "L'aristocratie républicaine" comme disait Louis Pergaud.

    RépondreSupprimer
  2. comme disait Sarkozy en présentant le premier gouvernement Fillon "je me suis entouré des meilleurs".

    RépondreSupprimer
  3. http://medias.lepost.fr/ill/2008/10/30/h-3-1301999-1225365829.jpg

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec toi à 100% mais je n'y crois pas vraiment, ce genre de nuisibles trouvent toujours à s'échapper et à survivre.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut œuvrer pour le meilleur et après advienne que pourra

    RépondreSupprimer
  6. J'ai peur que cette histoire soit sous contrôle pour nous faire comprendre qu'il y a maintenant deux sortes de gens, eux et nous.

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait un an que j'ai découvert l'existence des blogs de droite. Un peu choquée et scandalisée au début, je m'étonnais d'y revenir sans cesse malgré tout. C'est sans doute l'insolence qui rend accro, c'est si différent de la pensée unique ! Quelle lucidité et quelle éloquence dans ce texte... Je regarderai encore des inepties à la télé, mais je sais ou aller si je veux à nouveau avoir les idées claires....

    RépondreSupprimer
  8. oui, j'étais un peu remonté ce jour là

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.