En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 26 octobre 2009

Abrégé

Un pédophile souhaiterait qu'on lui coupe les couilles pour mettre fin à sa perversité, ce qui pose un gros problème au Législateur.
Et si on s'arrêtait au cou ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.