En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 9 juillet 2009

Le prix du silence



Nicolas Sarkozy et son homologue brésilien Luis Inacio Lula da Silva ont réaffirmé mardi leur volonté d'approfondir leur coopération en matière de défense, annonçant la signature de nouveaux contrats militaires lors de la visite du président français en septembre.

"On a parlé des avions, des hélicoptères, des sous-marins. On a déjà signé beaucoup de choses, on signera d'autres choses. J'ai proposé au Brésil que nous développions leur aviation militaire ensemble, avec des transferts de technologie", a déclaré M. Sarkozy à la presse à l'issue d'un entretien avec le président Lula à l'Elysée.

"Nous sommes d'accord sur le besoin de raffermir les rapports entre la France et le Brésil en ce qui concerne l'industrie de la défense. Nous espérons pouvoir conclure certains accords le 7 septembre lors de la visite de Nicolas Sarkozy" au Brésil, a renchéri M. Lula.

"Nous voulons avoir accès aux connaissances technologiques françaises", a poursuivi le chef de l'Etat brésilien.

Dassault Aviation espère remporter avec son Rafale le marché lancé par les autorités brésiliennes pour l'achat de 36 avions de combat multirôle, d'un montant estimé entre 2 et 3 milliards de dollars. Brasilia a fait savoir que son choix serait fonction du prix mais surtout du transfert de technologie proposé par les constructeurs.

Lors de la visite au Brésil de Nicolas Sarkozy en décembre, la France avait décroché d'importants contrats militaires portant sur l'achat de 50 hélicoptères de transport et de quatre sous-marins d'attaque Scorpène. Les deux pays avaient aussi décidé de construire en coopération un sous-marin à propulsion nucléaire.

Mardi, Nicolas Sarkozy a élargi la coopération au domaine spatial. "J'ai également dit au président Lula combien nous sommes prêts à ouvrir notre centre spatial de Kourou, en Guyane française, pour y faire une place aux ingénieurs brésiliens, aux scientifiques brésiliens", a-t-il affirmé.
source : France 24


Le boîtes noires demeurent et demeureront introuvables ...

Dans ma candeur je pensais qu'il faudrait attendre au moins quelques semaines pour que le dispositif soit verrouillé.
Même pas ! Samedi, ignorant la prochaine rencontre de Sarkozy et de Lula je prédisais des contrat faramineux pour prix du silence.
La rencontre a eu lieu mardi !

2 commentaires:

  1. Cet article irait très bien en "publilcde".

    Je crois que notre technologie spatiale est en train d'être dilapidée. Entre les Soyouz à Kourou et ce que vous annoncez...

    RépondreSupprimer
  2. merci de la proposition, mais tel quel je pense qu'il risque d'être un peu obscur. Il faudrait que je fasse une synthèse de plusieurs articles et sources extérieures, mais ici ça ferait double emploi.
    Je trouve que cette histoire n'est pas sans rappeler le roman "Tous à Zanzibar" de John Brunner. Pas l'histoire elle-même qui est sans rapport, mais l'ambiance.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.