En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 21 janvier 2018

Le meurtre du père

Le 21 janvier 1793, il y a 225 ans  la France assassine  son roi.



La source, ou du moins le commencement de nos problèmes.


15 commentaires:

  1. Sans vouloir être désagréable et sauf erreur de ma part, nos problèmes ont commencé avec un roi honnête homme certes mais bien inférieur aux devoirs de sa fonction, qui a eu tort de refuser par sensiblerie de faire tirer sur une foule d'émeutiers. Aurait-il eu ce courage qu'il aurait sans doute connu un autre sort et la France avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que le Roi n'ait pas été bon politique au sens de Machiavel est une chose quasi certaine, toutefois, la volonté de tuer le roi de France ne tient pas du tout à la personnalité de Louis XVI mais à une volonté de comploteurs qui avaient déjà œuvré en Angleterre et aux tous nouveaux Etats-Unis et à l'incapacité du peuple français de discerner où se trouve vraiment son bien.
      La révolution c'est quand même le génocide, la guerre quasi mondiale, la ruine puis l'effacement de la France pendant le XIX ème, c'est même la source de la colonisation en Afrique puis de la guerre de 70, donc de deux autres vraies guerres mondiales et de l'effacement de la France que nous constatons aujourd'hui.
      Depuis la Révolution nous n'avons plus gagné seuls une seule guerre.
      Tout ça mérite réflexion et ça dépasse largement la personnalité que l'on a qualifié à tort de pusillanime de Louis XVI

      Supprimer
  2. Comme vous sans doute, j'exècre la révolution dite française et ses funestes conséquences. Reste qu'avec un roi plus ferme et plus digne de sa charge, la boucherie révolutionnaire était probablement évitable. :(

    RépondreSupprimer
  3. EQUALIZER21/1/18 18:35

    Louis XVI trop humaniste a eu des précepteurs acquis aux Lumières .. le ver était dans le fruit .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds aussi à Anonyme. Que Louis XVI ait eu une éducation humaniste il n'y a pas de doute, que ça soit la cause même de la chute de la monarchie, on peut en discuter. C'est à rapprocher de la révolution Russe qui offre un parallèle assez troublant . Que ces deux révolutions aient eu à un peu plus d'un siècle de distance le même schéma devrait nous inciter à réfléchir aux instigateurs plutôt qu'à la faiblesse réelle ou supposée des souverains en question. Leur tort a été avant tout de avoir voulu massacrer le peuple manipulé par des tireurs de ficelles bien à l'abri . On peut leur reprocher un manque de machiavélisme mais pas d'être la cause de la chute de la monarchie.
      A une époque plus contemporaine on peu peut-être comparer cela aux attentats "terroristes" de New York, Boston, Paris, Nice, tous basés sur le même canevas et pourtant commis en des lieux, avec des moyens, différents.

      Supprimer
    2. je corrige un peu mon texte
      au lieu de "Leur tort a été avant tout de avoir voulu"
      lire bien sûr
      "Leur tort a été avant tout de ne pas avoir voulu"

      Supprimer
  4. EQUALIZER23/1/18 00:54

    Louis XVI marque la fin d' un cycle , la faiblesse du pouvoir monarchique empêtré dans des "états d' âme" .. la révolution triomphe parceque le terrain a été labouré , les termites ont rempli leur rôle , le château de carte s' est effondré .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un château de cartes qui dure 800 ans et qui survit à des invasions dramatiques n'est pas un château de cartes, mais pour le reste je suis d'accord, le terrain a été préparé volontairement ou pas consciemment ou pas depuis un bon siècle.

      Supprimer
    2. EQUALIZER27/1/18 00:12

      l' image du château de carte valait pour la fragilité , à force d' enlever des éléments de soutènement ... patatras ! le travail des ((termites) ;) toujours à l' oeuvre tant qu' il reste quelque chose à saper !

      Supprimer
    3. La monarchie me semble être le meilleur moyen de gouvernement surtout qu'on peut désormais la comparer à un siècle et demi de démocratie représentative mais son mode d'application reste à réinventer, c'est pour cela que je ne suis pas légitimiste pas plus qu'orléaniste. Une monarchie constitutionnelle où le roi est relégué à inaugurer les chrysanthèmes n'offre aucun intérêt. Par humeur je suis plutôt porté vers l'absolutisme, mais il faut l'adapter à notre époque contemporaine et comment s'assurer de la qualité du souverain ? Autrefois la religion servait de garde-fou. Comment imaginer aujourd'hui que la religion catholique vaticane puisse jouer ce rôle ?

      Supprimer
  5. Mouais...
    La noblesse Française était quand même gravement nulle et ils ne se prenaient pas pour des merdes, déléguer les "vrais boulots" de gestion, même à des gens compétents comme ont pu l'être Sully et Colbert c'était le commencement de la fin.
    Quand aux dégats dus à la révolution je pense que c'est peu par rapport à ce qu'a fait Napoléon qui à décimé de façon irréparable le fond génétique et culturel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un peu le problème de la restauration éventuelle d'une monarchie, comment faire pour ne pas verser dans une monarchie constitutionnelle ou ne pas verser dans le système de cour avec son lot de parasites incompétents.

      Supprimer
    2. Napoléon c'est la continuation de la Révolution sous une forme différente, mais il n'y a pas de hiatus entre l'Empire et la Révolution que Napoléon ex-robespierriste n'a jamais reniée.

      Supprimer
    3. EQUALIZER27/1/18 00:17

      Non je ne le crois pas , cela restait conforme à la tri partition "indo-européenne" chère à Dumézil . Les trois fonctions : sacerdotale , guerrière , productive .

      Supprimer
    4. EQUALIZER27/1/18 00:20

      Ah ! je répondais à Anonyme sur la Noblesse en tant que fonction guerrière (même dégénérée , derrièrisée aurait dit J. Brel !)

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.