En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 8 septembre 2014

Une odeur d'épave

Il règne sur cette fin d'été comme une odeur de naufrage, Les mouettes crient à la bonne aubaine, les fûts, cordages, bidons, flottent et commencent déjà à s'éparpiller, on distingue encore, dans un gros bouillon la dunette arrière de ce qui fut un beau vaisseau, et tout en haut un petit homme replet, l'air fatigué qui lance des "moi président" étouffés comme des borborygmes . Tout à côté, s’agite une espèce de chat mouillé maigre comme une haridelle qui bondit d'un bord à l'autre en criant qu'il sent l'extrême droite venir.
Le reste des membres de  l'équipage flotte épars autour du bouillon qui en avale un de temps en temps, discutant du moyen d"éviter le récif qui  pourtant les a déjà coulés.

2 commentaires:


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.