En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 4 septembre 2014

Et la France dans tout ça ?

En général les femmes et plus particulièrement les féministes applaudissent des deux mains la parution du livre de l'ex P.D. , entendez Valérie Trierweiler.
En fait on a quand même connu  de mémoire d'histoire de France des maîtresses bien plus discrètes.
Mais qui attendait de la classe de la part de cette bonniche propulsée au premier rang par la grâce de ses performances au lit.
Elle règle ses comptes comme on le fait dans les séries américaines, avilissant le personnage du président et indirectement la France, qu'il est sensé incarner le bougre !

Pas grand monde n'a relevé que si elle fustige son ex-amant pour ses plaisanteries douteuses comme le fameux "sans-dents", ce n'est pas ce qui l'a décidée à partir. Elle s'en est bien accommodée contre les ors de la République.

En fait, elle, comme Hollande, font partie de cette bourgeoisie dorée, de gauche de convenance, donneuse permanente de leçons mais pour laquelle l'intérêt du pôple (comme disait Michel Serrault) reste lettres mortes tant qu'il ne sert pas les siens propres. En fait il ne passe pas une feuille de papier à cigarette entre ces piètres personnages et d'autres de "droite" comme l'irregretté Sarkozy.

Quant au  personnage central de cette  mauvaise pièce de boulevard, qu'on s'attend désormais à voir à tout moment, sortir casqué et habillé d'un slip kangourou, de derrière le décor en carton pâte, la gauche a décidé de s'en débarrasser. Les médias sont en branle, les railleurs, la blogosphère s'en mêlent.
Il existe désormais grâce à Sarkozy une procédure de destitution du président, il ferait bien de s'en inquiéter.

Et la France dans tout cela ? hé bien tout le monde s'en fout ou presque.

3 commentaires:

  1. La France est tombée dans la fosse à purin !

    RépondreSupprimer
  2. Comme le disaient les Poilus "dans la merde jusqu'au cou et défense de s'assoir"

    RépondreSupprimer
  3. Le pingouin n'a aucune morale, aucune tenue, aucun principe, aucune conviction. Il est arrivé au pouvoir sur un malentendu, presque par erreur. En bon larbin de nos maîtres secrets, il a fait le sale boulot et tant pis pour les conséquences.
    Mais pourra-t-on un jour reconstruire tout ce qui a été détruit, redresser tout ce qui a été "inverti", assainir tout ce qui a été perverti, j'ai comme un doute...

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.