En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 4 août 2014

On revient sur le MH-117

Polémia publie un dossier sur le MH 117 qui s'est écrasé en Ukraine vers la mi-juillet.

Contrairement aux affirmations péremptoires de la diplomatie américaine et du gouvernement de Kiev, il est loin d'être prouvé que les "rebelles" aient tiré sur l'avion. Ce seraient même des preuves contraires qui émergeraient, à savoir qu'on ne se sert pas d'un lance missile comme d'un pistolet à eau et que ce genre de batterie nécessite une station radar d'acquisition,  en plus de la station de tir et du personnel formé, la formation durant au minimum six mois. Sans parler de la présence d'avions de chasse ukrainiens volant à haute altitude dans la région et d'un exercice de la DCA ukrainienne le même jour au même endroit.

Selon les russes qui réclament de voir les preuves du tir que les Américains disent détenir aucun matériel américain ne serait actuellement capable de déceler le départ d'un missile sol-air depuis l'espace. Il est très probable que l'affirmation américaine soit la petite sœur de celle concernant les preuves de détention d'armes de destruction massive détenues par un dictateur moyen-oriental il y a quelques années.

à lire absolument
Polémia
le blog de Jaques Sapir
Les crises.fr

4 commentaires:

  1. S’il est bien une constante aux Etats-Unis, ce sont les mensonges d’état, les hypocrisies et les leçons de morale sans ombre de honte.
    Sans remonter à la guerre hispano-étatsunienne d’avril 1898 (Prétexte du Cuirassé Maine), les 15 dernières années nous apportent un lot d’exemples.
    Cette manipulation sur le MH17, n’est qu’un épisode qui complète l’histoire pourrie de ce pays qui collectionne les coups tordus et les faux drapeaux.

    On peut malgré tout retenir que ce site de crash devrait permettre de comparer ce que les EU ont prétendu sur les sites du Pentagone et celui de Shanksville : un avion qui s’écrase laisse des traces… tout comme les mensonges.

    RépondreSupprimer
  2. il ne faut pas hésiter à remonter jusqu'au cuirasse Maine :-)
    Je le fais de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  3. Souvenons-nous aussi de Pearl Harbour...
    Même je ne serais pas étonnée que ce soit les US eux-mêmes qui aient fait le coup pour ensuite justifier l'embargo voire une 3eme W.W.
    De toute manière, depuis qu'on a laissé ces sauvages d'amerlock pénétrer dans notre vieille Europe, c'est la fin: ce fut un cheval de Troie.
    Maintenant on a Ebola qui va mettre tout le monde d'accord...(sûrement une autre traitrise de l'oncle Sam)!
    Bien à vous, Paul, vous êtes toujours aussi perspicace!

    RépondreSupprimer
  4. Vos êtes bien aimable Sonia, malheureusement il ne s'agit pas d'une très grande perspicacité, juste de curiosité et d'un minimum d'analyse. Les questions que je me pose, devraient être posées dans la grande presse. Les Russes les ont posées mais ça ne me semble pas beaucoup relayé à l'Ouest sauf dans Polémia et un ou deux blogs spécialisés en lien dans Polémia. A quoi bon puisque le coupable officiel a été désigné au sommet de l’État US dès les premières heures ?

    Pour en revenir à Pearl Harbour, les Américains avaient déchiffré le code, à tel point qu'ils avaient la teneur du message de déclaration de guerre du Japon avant les diplomates japonais en poste à Washington.
    On dit que l'absence des porte-avions n'était que le fait du hasard, ce que je ne crois pas, compte tenu de la présence de plusieurs espions japonais dont le seul rôle était d'espionner les entrées et sorties des unités de la flotte du Pacifique.

    Ebola, c'est "drôle" mais je viens d'entendre à la radio que les deux Américains contaminés allaient probablement être sauvés grâce à un nouveau médicament, mais qu'Obama s'opposait ou plutôt, trouvait "prématuré" d'utiliser ce médicament en Afrique.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.