En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 2 août 2014

Objectif Poutine

Une reprise étonnante par Courrier International d'un article du quotidien Vzgliad que je vous invite à lire sur le site de Courrier International.

Si les États-Unis ont poussé pour sanctionner la Russie, c'est pour assurer leur hégémonie en renversant Vladimir Poutine. Leur meilleur allié étant une élite russe "faible, corrompue, consumériste et excessivement bigarrée idéologiquement", alerte ce chroniqueur du quotidien nationaliste Vzgliad.

Une nouvelle étape dans les sanctions économiques contre la Russie a été officiellement franchie [fin juillet]. Tandis que la fracture entre la Russie et l’Occident après l’épisode de la Crimée était une évidence, il restait pourtant quelques incertitudes : la guerre économique et politique qui commençait allait-elle rester cantonnée aux États-Unis ou bien allait-elle s’étendre à tout le bloc occidental ? Et à quelle vitesse nos relations allaient-elles se dégrader ?
Ces incertitudes donnaient à une partie des élites économiques et politiques russes l’espoir de pouvoir limiter, à défaut de l’arrêter, la prise d’indépendance de la Russie et d’éviter ainsi que ce processus devienne irréversible. Aujourd’hui, ils ont perdu leurs illusions.
Il est absolument avéré que le renversement du pouvoir en Russie est l’un des principaux objectifs des États-Unis, ce qui explique ces sanctions, cette isolation et ce blocus. Comment doit se matérialiser ce changement de pouvoir ? Pour les Américains, peu importe que Poutine parte après un complot au sommet de l’État ou après un soulèvement populaire fomenté par une partie des élites libérales et provoqué par la chute du niveau de vie. Il doit partir, car sa progression représente un danger pour l’hégémonie américaine. [...]

la suite sur Courrier International
Ça fait énormément plaisir de voir que tous les Russes ne sont pas encore tombés dans les bras de l'Occident corrupteur, tentateur et avilissant. 
L'avis exprimé par le journaliste rédacteur de cet article est tout à fait le nôtre par delà les défauts qui seraient ceux de Poutine.
De Pierre le Grand ou même d'Ivan le Terrible on a surtout retenu qu'ils ont œuvré pour la grandeur de la Russie et pourtant ce n'étaient pas des enfants de chœur. Je suis convaincu que le monde a besoin d'une Russie forte et indépendante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.