En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 5 novembre 2010

Géopolitique pour les Nuls

Entendu ce matin à l'interview quotidienne de l'inénarrable Jean-Michel Apathie (et framboise).
Henri de Castries, PDG d'AXA : "l'intérêt du monde c'est que la Chine soit stable ... il n'est pas de notre intérêt que la Chine soit une zone d'instabilité".
A contrario est-il de notre intérêt et de l'intérêt du monde qu'une hyper puissance démographique et économique acquière la domination d'une grande partie de l'Asie et à terme des ressources minérales de la Sibérie, règne sur le Pacifique, et probablement sur Moyen-Orient ? Parce qu'une Chine Stable et puissante c'est ce que cela veut dire.
Veut-on que le 21ème siècle soit le siècle de la guerre, que l'on supposera mondiale, entre la Chine et l'Inde ?
Le nez dans le guidon, l'œil rivé aux résultats du prochain exercice, ces capitalistes financiers nous mènent droit à la catastrophe.
Il suffit d'entendre nos industriels et nos politiques, alliance bien plus nuisible que celle du sabre et du goupillon, se féliciter des "brillants" résultats obtenus par la visite de président chinois. .
Les Chinois payent en monnaie de singe dans la mesure où ils acquièrent chaque fois qu'ils le peuvent des quantité limitées destinées à être copiées puis revendues ou utilisées localement. Ou bien ils exigent et obtiennent de tels transferts de technologie, que leur vendre c'est se tirer une balle dans le pied.

La phrase de Lénine "ils nous vendront à crédit la corde pour les pendre"  semble plus que jamais d'actualité.

8 commentaires:

  1. Bizarre n'est ce pas , que tout le monde se préoccupe tant de l' islam et que personne ne tienne à l' oeil les chinois ...

    RépondreSupprimer
  2. Ce qu'on entend est écoeurant de sottise et de collaboration alors que la Chine toujours communiste nous a déclaré la guerre économique...
    On a décidément les capitalistes mondialistes les plus bêtes et les plus cyniques du monde !!!

    RépondreSupprimer
  3. @ CCRIDER Je n'aime pas trop le mot capitaliste parce qu'il regroupe désormais des comportements qui peuvent être aux antipodes les uns des autres, mais je suis d'accord avec toi . quel que soit leur nom ce sont vraiment des nuls.
    @ Chris sans doute parce que l'Islam est vraiment à nos portes, qu'on touche du doigt ses contraintes et sa schizophrénie alors que la Chine icic ça reste encore folklorique

    RépondreSupprimer
  4. Nos gouvernants ne sont en poste dans le nid de pie pour essayer de voir venir le plus loin possible mais sont blottis dans un terrier de blaireau pour être le plus au chaud possible.

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une forte pensée qui va rejoindre le panthéon celles des plus grands penseurs chinois (c'est de circonstance).
    A cela, comme Confucius, je répondrai : "Le bois pourri ne peut être sculpté".

    RépondreSupprimer
  6. Bizarre , alors que , sur mon blog , j'aie toujours combattu beaucoup plus les chinois que les musulmans ...
    ...sans doute parceque je considère folklore de grandes gueules puériles les islamistes , mais ....grandes salopperies extremement dangereuses ( et muettes ) les chinois ...

    RépondreSupprimer
  7. @ Chris à chacun, chacune, sa sensibilité.
    Compte tenu de la distance qui nous sépare, 10 000 km et de leur présence quasi homéopathique dans le pays et les pays qui nous environnent, je comprends parfaitement qu'on ne se soucie pas particulièrement du "péril jaune".

    RépondreSupprimer
  8. A mon humble avis, le péril jaune est très différent du péril vert, mais les deux sont à craindre. Il ne saurait être question d'en négliger un seul. "La ruine et l'asservissement peuvent arriver par plusieurs chemins". (Et c'est pas du Lao Tseu...)

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.