En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 13 mai 2009

La Cinquième m'a tuer

13 mai 1958... voilà 51 ans De Gaulle revenait au pouvoir à la suite d'un coup d'Etat fomenté par des personnages de l'ombre.
Il a longtemps été commode de dire que c'était un mouvement populaire spontané qui avait rappelé De Gaulle.
N'en croyez rien. Certains généraux étaient dans le secret, d'autres pas, la foule était sincère, toutes les foules le sont, mais ce n'était pas un coup d'Etat spontané.
La suite on la connait, un pouvoir de plus en plus personnel, des institutions qui deviennent de plus en plus fantoches, un peuple de plus en plus absent de son devenir, une nation qui se délite et bientôt un État qui se dilue.
C'est l'héritage du Gaullisme.

4 commentaires:

  1. Pharamond13/5/09 22:39

    La IVe c'était pire.

    RépondreSupprimer
  2. voilà un point sur lequel nous ne sommes pas d'accord :)

    RépondreSupprimer
  3. Pharamond15/5/09 20:04

    Tu es sincère ?

    RépondreSupprimer
  4. tout à fait.
    La IVéme avait un soi-disant défaut, c'était l'instabilité ministérielle.
    Défaut très largement compensé par le fait qu'en réalité on reprenait souvent les mêmes et par une représentation plus large que maintenant de l'éventail politique.

    Puis (res)surgit de Gaulle qui vocifère contre le régime des partis, alors qu'on voit qu'il n'a jamais été autant puissant que sous la Véme. Il instaure le vote uninominal à deux tours, le 49-3, c'est à dire le quitte ou double qui permet de faire adopter les pires horreurs.
    Il ôte également au parlement quasiment toute initiative en matière de proposition de loi et enlève de son domaine de compétence tout un domaine du législatif.
    Si l'on ajoute à cela que les recours en vue de veiller à la conformité des lois avec la constitution sont extrêmement encadrés et limités : en particulier ils ne peuvent intervenir que dans un délai très court et échappent au juge de droit commun, je rejoins l'avis de Mitterrand (celui du temps où il était dans l'opposition). La Véme est un coup d'Etat permanent. Le Canada Dry de la démocratie (ça en a l'apparence, mais ça n'en n'est pas).
    Mais bien sûr je n'idéalise pas la IVème qui était loin d'être parfaite.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.