En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 22 mai 2020

Le nouveau Grand Jeu .

Le problème que pose une attaque bactériologique, c'est qu'il est pratiquement impossible d'en déterminer l'auteur si l'attaque est menée avec intelligence. Ce n'est que lorsque le jeux sont faits qu'émergera le véritable vainqueur et véritable commanditaire.

Dans le cas qui nous préoccupe  ─ la coronavirose, oui j'ai adopté ce nom  pour la grippe coronarienne, ça fait moins Terminator que ce nom avec des chiffres dedans ─ dans le cas de la coronavirose disais-je, les gens qui ne croient pas vraiment que ce virus bizarre soit l'enfant de dame Nature et encore moins qu'un Pangolin ait sodomisé une chauve-souris, ou inversement avant d'éternuer au nez d'un amateur de mets exotiques, ont d'abord suspecté la Chine d'avoir bricolé des choses pas claires dans un laboratoire vendu par la France et si j'ai bien suivi, fonctionnant sous la double autorité française et chinoise. Pas un bon point pour nous, mais on restait dans le domaine de l'accident. Plus tard on a appris que la fondation Soros, dont Bill Gates le vaccinomaniaque fou, n'est jamais très loin, possédait un laboratoire, de même niveau, à quelques rues de là.
Dans le genre coïncidences, ça commençait à faire lourd.

Puis la maladie est sortie de ses frontières malgré un confinement drastique de type camp de concentration, atteignant l'Europe, puis l'Amérique du Nord puis plus ou moins tout l'hémisphère nord avec un succès contrasté .
Tous les pays n'ont pas réagi de la même manière mais il faut honnêtement reconnaître que ceux qui ont réagi de la manière la plus drastique et la plus autoritaire n'ont pas nécessairement eu de meilleurs résultats que d'autres, le point déterminant semblant être la capacité d'accueil des malades et l'utilisation de traitements alternatifs forts contestés, pour ne pas dire diabolisés, en France.
Derrière cela  émerge le spectre de la Big Pharma, et de l'incontournable Bill Gates, le prophète, nous promettant la paix et la santé contre un gros, très gros pactole et la perte de la quasi totalité de nos libertés, de nous déplacer, d'entreprendre, de travailler de nous exprimer et même de penser.

Après l'épisode de la fuite du laboratoire chinois, des interrogations ont commencé à sourdre. Pourquoi l'Iran avait été touché dès le début, à la tête de l'appareil d’État, ce qui avouons-le faisait bien le jeu des USA et d'Israël, pourquoi les USA semblaient être épargnés, de même que la Russie d'ailleurs, pourquoi les Allemands avaient si peu de cas graves, et chez nous pourquoi le gouvernement semblait avoir pris et continuait à prendre systématiquement les décisions et les mesures qui nuisaient à la santé de nos concitoyens ?

Les Chinois accusés de dissimulation et d'incompétence ont déclaré que le virus avait été introduit chez eux par des athlètes militaires américains en octobre, et des athlètes français présents en Chine à la même époque ont déclaré avoir subi une maladie dont les symptômes étaient similaires; L'analyse de prélèvements anciens  a confirmé la présence en France de ce virus dès l'automne, de même qu'en Italie où le virus était présent depuis un certain temps, probablement l'automne .

C'est à ce moment que l'épidémie a pris de l'ampleur aux USA, leur achetant une sorte de virginité.
Les deux principaux suspects, les trois même si l'on nous compte dans la liste étaient désormais des victimes, ce qui dans l'imaginaire habituel les innocentait de tout acte criminel.
Si les Russes s'en tirent pour l'instant plutôt bien, les USA qui n'ont pas encore décidé de mener une campagne contre eux, ont directement mis en cause les Chinois..

L'économie européenne s'effondre, et on n'en est qu'au début, la conséquence prévisible, si le système ne s'effondre pas totalement, étant à relativement court terme un hégémonie totale de l'Allemagne sur l'Europe et sur des États européens en situation de quasi banqueroute, ce qui colle parfaitement avec les plans américains de contrôle de l'Europe.
Au sein des USA, un  affaiblissement, fut-il temporaire, de l'économie, colle également avec les plans d'éviction de Trump et fait le jeu du Deep State.

La Chine en profite pour reprendre en mains les provinces ayant des velléités d'autonomie comme Hong  Kong et probablement le Hubei source de l'épidémie.
Certains signes montrent que loin de se dresser contre un projet d'ordre mondial, la Chine servirait même de banc d'essai à certaines pratiques liberticides comme le contrôle de la population, la vaccination, la liberté surveillée.
Après que la concurrence européenne, du moins ce qu'il en subsistait a été laminée, la Chine se pose pour l'instant, plus que jamais comme l'usine du monde. Seule une réaction vigoureuse européenne pourrait contrecarrer ses plans. On sait qu'il faudrait un miracle pour que l'Europe réagisse a contrario de la doxa mercantile et mondialiste.

Alors qui nous a vaporisé sur la tronche des aérosols de coronavirose, dont l'aspect naturel de la propagation me laisse très dubitatif ? Qui à la fin va rafler la mise ?
Pour l'instant je parierais sur la Chine, mais la partie n'est pas finie.

12 commentaires:

  1. Comme vous y allez avec votre histoire de Pangolin et de chauve-souris !!!... la pauvre...
    J'ai bien ri !!! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un peu la fable qu'on nous vend depuis 3 ou 4 mois.

      Supprimer
  2. Hors sujet mais pas de rubrique "Musique", ici. ;-)
    C'est très bien, de traiter de la coronavirose, mais quid de la coranovirose, beaucoup plus inquiétante et plus mortelle ? Del Valle, ici, ne nous apprend rien, rappelle quelques évidences, mais étrangement n'évoque ni les complices, ni les collabos, ni les remèdes pourtant simples :
    https://www.youtube.com/watch?v=mZCq4u99YQ0
    Détail amusant : ces (censuré because Avia) appellent leur plan "Le projet". Je crois me rappeler d'un abruti hurlant, les mains tordues vers le ciel, l'oeil fixe du drogué : "Parceuuuuu queuuuuu c'est notre projeeeeeeeeeeeeet !".
    Coïncidence ou aveu ? :)

    RépondreSupprimer
  3. La coranavirose sous-tend un peut tout ce qui se fait ici, mais sans sous-estimer le danger qu'elle représente, bien moins en tout cas que nos dirigeants "bien informés" que cite Alexandre Del Valle, elle n'est que la manifestation visible d'un cancer plus profond et plus ancien qui nous tuera et que a déjà essayé de le faire à plusieurs reprises. Le paramètre inconnu est périrons-nous de la maladie de peau ou bien du cancer ?

    Une chose est sûre, je ne crois plus au hasard depuis 2001.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il n'y a pas de hasards, seulement des rendez-vous." disait Abellio. Sauf que là, nous avons rendez-vous avec la mort, quels que soient nos efforts pour l'éviter :
      https://www.k-state.edu/english/baker/english320/Maugham-AS.htm

      Supprimer
    2. nous avons tous rendez-vous avec la mort, c'est même ce qu'il y a de plus commun entre les hommes, n'en déplaise à certains. L'important est de ne pas se laisser tuer comme un mouton

      Supprimer
  4. EQUALIZER23/5/20 00:40

    Covidor .. le retour !!! "ils" annoncent une "possible" seconde vague .. faut bien entretenir la psychose . Y' a pas à dire mais la Chine exporte toutes les merdes virales , à bouffer toutes les pauvres bêtes de la terre cuisinées sadiquement ! Le Parti unique dictatorial qu' on nous vend est bien laxiste sur l' épouvantable tuerie animale , faut dire qu' ils en croquent dans les hautes sphères : même des pénis d' animaux à toutes les sauces .. beurk ! j' imagine leur façon de prélever les dits organes pour les vomir ! courage aux valeureux chinois qui oeuvrent pour améliorer la condition animale en Chine .. c' est déjà pas aussi facile qu' on le croit dans la France de toutes les compromissions .. soumissions .. (hallal et cachère)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je considère qu'une seconde vague confirmerait l'aspect artificiel de la contamination au vapocorona. Elle est possible puisque leur plan n'est pas complètement appliqué

      Supprimer
  5. houlala mais vous êtes complotiste, ça tombe bien moi aussi, mais après tout peu importe, notre Dieu, le seul le vrai, le crucifié et ressuscité a déjà gagné!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un chrétien ne devrait pas craindre la mort Plus que la faible fréquentation des églises, le port du masque sans raison particulière ni obligatoire est un bon indicateur du degré de déchristianisation de ce pays.

      Supprimer
    2. "le port du masque sans raison particulière"
      Je porte le masque par simple politesse envers les trouillards, le plus souvent sur le menton ou sur le cou et j'ai remarqué que je ne suis pas le seul.
      Il y aussi la variante, sur la bouche mais pas sur le nez. :-)))

      Supprimer
  6. "sans raison particulière" j'entends par là en milieu ouvert alors que les distances de sécurité sont largement assurées en dehors de toute obligation réglementaire ou bien seul dans sa voiture voire seul chez soi. Il ne s'agit pas d'inciter à désobéir et à se prendre une prune qui ira enrichir les pourris qui mènent la barque. Personnellement, sans bravade je ne le porte que si c'est obligatoire.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.