En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 19 mai 2019

Fête vomitive de Zérovision

D'année en en année, l'Eurovision poursuit sa dérive illuminati et LGBT.
De l’œil  apparaissant régulièrement en fond de décor, jusqu'au bandeau sur l’œil porté par la truie  Ciccone, le thème favori des Francs-Maçons et des Illuminatis était surabondant.

Surabondante aussi était la présence des Gays, Queers et autres Queens destinée à nous montrer comment l'avenir que l'on prépare à nos enfants est digne de la légende de Sodome. Malheureusement, avec la prestation de l'improbable Billal, la France a montré qu'elle tenait sa place dans cette vaste cuvette de WC.


La cuisse grasse, accoutrée de façon ridicule, ayant, si j'en crois les critiques, chanté comme une gamelle, la Ciccone éborgnée pour rire, contrairement à nos gilets jaunes, est devenue une caricature d'elle-même en pratiquant une provocation de bazar.

4 commentaires:

  1. EQUALIZER20/5/19 16:29

    Les mots me manquent pour décrire ces moeurs de bas-empire , ce temps des assassins du beau du vrai de l' innocence ..

    "Les français sont des veaux , et plus ils sont vautrés plus ils sont contents de l' être !" Charles De Gaulle , un fin connaisseur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. malheureusement les comparaisons avec le monde animal sont désormais dépassées, l'homme secrète ses propres turpitudes et semble s'y vautrer avec complaisance.

      Supprimer
  2. Allez voir l'analyse qu'en fait Le Brebis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y a l'envolée lyrique en plus et lui décrit ce qu'a été la Ciccone dans sa fonction de grande prêtresse, quand je montre ce qu'elle est devenue, mais j'adhère totalement à son analyse

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.