En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 16 octobre 2014

La "journée" des dupes

Qui s'intéresse à l'histoire de France et au XVII ème siècle en particulier connait la Journée des Dupes, à l'issue de laquelle la reine Marie de Médicis fut contrainte à l'exil par Louis XIII qui accorda désormais toute sa confiance à Richelieu.
Je choisis cet exemple pour montrer que les apparences sont parfois trompeuses et que comme dit le proverbe, "tel est pris qui croyait prendre".

Au Moyen-Orient, les apparences sont les suivantes : Une révolution islamique sanguinaire et rétrograde, dévaste la région et détruit les États constitués sous l'égide occidentale. L'Irak et la Syrie sont des constructions franco-britanniques post-ottomanes.
Les bons occidentaux : les Américains, les Britanniques, nous et quelques uns de nos bons alliés (les royaumes pétroliers, cette chère Turquie) luttons de toutes nos forces pour éviter d'emprise de ces fous sanguinaires sur la région qui s'étend au sud de la Turquie .

Ça c'est pour l'image d’Épinal.

La vérité est toute autre.

 Les Américains poursuivent un plan de réorganisation et de dépeçage de la région. L’État islamique est leur bulldozer. Ils souhaitent leur victoire du moins dans un premier temps et au fond peu leur importe qui tiendra la région. Le plus incapable sera le meilleur.
Se limiter aux frappes aériennes ponctuelles n'est pas innocent. On sait bien, les dernières guerres l'ont montré, que les frappes aériennes peuvent mettre à genoux un pays industrialisé, structuré, mais qu'elles sont d'un effet très limité contre des gens mobiles et bien armés, sauf à retrouver une densité  du niveau de l'été 44 sur les routes de France, c'est à dire tirer systématiquement sur tout ce qui bouge, char de combat , homme, femme, enfant. On en est loin. Sans intervention terrestre musclée, il ne se passera rien de gênant pour l'EI.

L'autre bon allé des américains, l'ineffable Turquie tire, mais sur les résistants, les Kurdes en l’occurrence, qui se trouvent, circonstances obligent, du côté des Occidentaux : les pauvres . A eux on envoie quelques armes pour faire bonne figure, mais rien de nature à bouleverser l'équilibre des forces.
Les royaumes pétroliers ont tellement soutenus les terroristes musulmans de tout crin qu'on ne voit pas pourquoi cette fois-ci ils iraient embêter leurs alliés idéologiques, sunnites comme eux, aux dépens des Chiites, ennemis éternels ou des kurdes mécréants.

Les comiques de service, il faut bien dérider l'atmosphère, ceux que les soviétiques nommaient les "idiots utiles" ce sont nous, les Européens et tout particulièrement nous, les Français, toujours bons à courir flamberge au vent contre des moulins à vent sans n'avoir rien compris au scénario.

Ce qu'il se passe au Moyen-Orient va à l'encontre même de nos intérêts, de nos convictions profondes et par notre intervention sous l'aile américaine, nous donnons notre caution à ce qui se révèlera probablement comme un des grands crimes contre l'humanité de ces cent dernières années.
Encore une grande victoire du caramel mou qui réside à l’Élysée.

1 commentaire:


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.