En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 30 avril 2009

Source l'observatoire de l'Europe
Vin coupé : le négociateur français travaillait pour le lobby des importateurs 29/04/2009

On sait maintenant que pour permettre l'entrée du vin du Chili, d'Australie ou d'Afrique du sud qui pratiquent les mélanges, la Commission européenne est prête à déstabiliser nos traditions viticoles en préconisant notamment d’autoriser à couper les vins de table blanc et rouge pour obtenir du rosé. Derrière cette politique européenne désastreuse, une fois de plus, un lobby : le puissant Comité européen des entreprises de vin (CEEV). A l'occasion d'une conférence de presse qu'il donnait jeudi pour le lancement de sa caravane de campagne à travers la France, Philippe de Villiers a révélé que le négociateur français de cette réforme OCM-Vin, qui représentait donc la France et son ministre de l'agriculture Michel Barnier le 27 janvier au Comité de Gestion où il a voté "pour", a été recruté le 1er mars dernier...par CEEV ! En remerciement de ses bons et loyaux services contre le vin français, le représentant de Michel Barnier (1) est devenu "Press Officer" du lobby dont il avait manifestement tenu la plume au cours des négociations qu'il conduisait pourtant au nom de la France. Notre carriériste européen partage avec la Commissaire Fischer Boel le raisonnement suivant : il faut donner aux producteurs européens les mêmes possibilités que leurs concurrents de par le monde et se libérer des « entraves œnologiques » (sic)... Ce nouveau scandale montre à quel point la Commission européenne est à la solde de puissants lobbies, 20.000 à Bruxelles soit plus qu'à Washington.


Surtout aux prochaines élections européennes, votez pour qui vous voulez mais par pitié pas pour ces bradeurs que sont les gens de l'UMPS, parce que le vin c'est sacré, surtout avec des côtes de porc ou de l'andouillette !

(1) Par ailleurs ministre, ce n'est pas un vulgaire pékin qui ferait valoir ses idées, ce qui est son droit légitime, non un ministre de la France !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.