En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 7 août 2009

Yes we can , y compris les méthodes douteuses.

C'est un fait sans précédent pour un président américain en exercice. Pour tenter de parer les multiples critiques qui pèsent aujourd'hui sur son projet de réforme du système de santé, Barack Obama a décidé d'en appeler aux citoyens, ou plutôt à ses supporters. Il leur demande de lui signaler à une adresse électronique de la Maison-Blanche les informations « douteuses » ou les rumeurs qui circulent sur son projet de loi.

Dans un post intitulé « Les faits sont têtus », la célèbre journaliste d'ABC et de CBS devenue la porte-parole du président Obama, Linda Douglass, s'emploie à l'aide d'une vidéo à tordre le cou aux rumeurs, notamment en présentant des déclarations publiques du président qui infirment les ragots qui se déversent actuellement sur Internet souvent par l'intermédiaire de chaînes de courriers électroniques dont au final personne ne sait vraiment d'où elles viennent.
Source 01.Net

Nous ne sommes plus très loin des appels à la délation et à la dénonciation que nous avons connus "aux heures les plus sombres de notre histoire" .
Car en l'occurrence il s'agit de dénoncer les déviants de la pensée, pas des fraudeurs ou des criminels, contre lesquels, le système, qu'il soit américain ou français prend beaucoup plus de gants.
Des rumeurs et des ragots contre le programme d'Obama, certainement qu'il en circule aux USA, programme sur lequel je me garderai bien d'émettre un avis, vu que je m'en fiche comme de l'an quarante. Mais, certainement aussi, qu'il circule des informations, des critiques et des analyses tout à fait fiables. Toutes ces oppositions vont être désignées à la vindicte des ayant-droits potentiels par le biais d'une dénonciation et d'une traque électronique qui fait un peu (beaucoup) froid dans le dos.
Comme le disait BHO lors de sa campagne : "Yes we can", y compris le pire semble-t-il.
Mais qui cela étonnera-t-il ?

4 commentaires:

  1. La présidence Potemkin: Surreal propagande?

    RépondreSupprimer
  2. Hey luckybogey happy to see you there.

    For one time we have a little advance on you. We have known this barnum circus for a long time

    RépondreSupprimer
  3. J'aime la lecture de votre rafraîchissant articles sur l'économie.

    AF 447: Selon une information publiée ce jour par Associated Press, le NTSB a donc bien "découvert" au moins 12 incidents liés aux sondes Pitot sur A330, notamment à North West Airlines (NWA) dont les A330 présentent la particularité d'être équipés de sondes Thales… NTSB est entré dans la danse….

    Il se dit que ces deux directives pourraient sortir le même jour, une façon pour la FAA de montrer aux observateurs attentifs qu'elle est aux manettes. La marge de manoeuvre de l'EASA est étroite, car la FAA veut aller très vite, elle... eurocockpit.com

    (AP) “La Federal Aviation Administration n'a pas émis une directive sur la sécurité, mais la porte-parole Laura Brown, a déclaré à l'agence espère avoir un bientôt.”

    Devrait être intéressant à surveiller dans les prochains jours ...

    RépondreSupprimer
  4. merci pour cette information.
    il y a un site français que vous connaissez peut-être

    http://www.eurocockpit.com/

    qui suit également l'affaire de très près et qui recoupe vos informations.
    Ils font état d'incidents répétés sur plusieurs années.
    Comme quoi cet accident ne doit rien du tout au hasard.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.