En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 1 décembre 2018

Les lois du hasard

Le 25 novembre, les forces russes arraisonnent trois navires ukrainiens naviguant  en direction de la mer d'Azov, après qu'ils avaient refusé obtempérer aux ordres de s'arrêter ou de modifier leur route.
Dans la foulée, le président de l'Ukraine déclare la loi martiale dans les régions russophones du pays en raison de l'agression russe .
Poutine demande à Merkel de bien vouloir calmer le pantin président ukrainien. Tandis que les USA poussent l'UE à soutenir l'Ukraine.

Lors du forum économique germano-ukrainien, Merkel demande à Porochenko de se calmer, seul le dialogue pouvant apporter une solution, ce qui correspond à la position européenne .

Lors de son voyage vers l'Argentine le 29 novembre, l'Airbus de la Chancelière tombe inexplicablement en panne électronique au-dessus des Pays-Bas, un incident sérieux selon la Chancelière elle-même,  au point que la piste criminelle est sérieusement envisagée " , le  commandant de bord  ayant  fait état d'«un arrêt sans précédent des systèmes de communication», selon un journal allemand.
Merkel reste libre de prendre cela pour un avertissement sans frais autres que ceux de la réparation.

Un petit bonbon, Réseau Voltaire nous révèle que lors de la révolution du Maïdan, Israël avait dépêché sur place "quatre officiers et trente et un soldats israéliens [...] pour le compte du parti ex-nazi Svoboda, dans le cadre du service secret stay-behind de l’Alliance". Comme quoi les alliances improbables sont toujours possibles.
Ceux-là on les a vus sur les vidéos de l'époque introuvables aujourd'hui et je m'étais même étonné que des Ukrainiens communiquent entre eux en anglais et soient dirigés de manière toute militaire par des chefs qui restaient à l'abri, ce qui n'a pas eu l'heur de susciter beaucoup d'interrogations ni parmi la classe médiatique, mais ça n'est pas une nouveauté, ni parmi les sympathisants européens de Svoboda ou de Pravi Sector .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.