En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 7 avril 2017

Syrie Attaque Chimique - ATTENTION à la Propagande Occidentale , REGARDE...





La première attaque en 2013 c'était du pipeau, la seconde aussi d'autant plus qu'elle s'est produite avant l'attaque aérienne et que le gouvernement syrien avait prévenu depuis quelques jours que des armes chimiques entraient via la Turquie.

Bref un beau concert de pipeau une fois de plus. La seule question d'importance est : est-ce que Trump joue à faire semblant en accord avec les Russes ou bien est-il tombé sous l'emprise de l’État profond ? Il se joue certainement une partie d'échec dont nous ne percevons que l'ombre déformée.


8 commentaires:

  1. Ta conclusion :
    C'est toute la question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait vingt ans que Trump se prépare (ou a été préparé) à cette fonction.
      Ne faisons pas l'erreur de penser qu'il fait n'importe quoi.
      L'envoi, sur la Syrie, de missiles, sans accord du Congrès, sans aval de la Russie qui a, surement, pour l'occasion, déconnecté son système anti-missile (le plus sophistiqué au monde, à ce jour) ne s'apparente pas à l'achat d'une baguette de pain chez le boulanger du coin.
      Trump a une parfaite connaissance des tenants et aboutissants de ce qu'il fait ou qu'on lui demande de faire.

      Élégant

      Supprimer
    2. oui mais nous ne tarderons pas à être fixés.

      Supprimer
    3. @ Elégant on aimerait le croire, mais l'impression qu'on en tire à ce stade et avec les connaissances parcellaires que nous avons, c'est que le petit rapprochement, disons le pacte de non agression entre Trump et Poutine vient de prendre un sacré coup dans l'aile. Par ailleurs, Trump qui est sans cesse et encore menacé d'impeachment par le Congrès y compris par des mondialistes de son camp comme Mc Cain (un nom prédestiné ?) ne peut pas se permettre de passer un accord secret aussi machiavélique avec Poutine et que cet accord soit un jour découvert. Il sauterait aussitôt comme un bouchon de champagne.
      Je crois donc que la réalité c'est ce que nous voyons à savoir que Trump a été rattrapé par l’État profond et qu'au moins en politique étrangère il filera doux, ce qui au fond ne lui pose pas de problème fondamental - excepté la Russie - puisqu'il est un soutien d'Israël. A suivre.

      Supprimer
  2. Donald Trump est loin d'être une oie blanche dans ce dossier, à la fois simple et complexe.
    Je joins deux liens qui peuvent expliciter tout cela:

    https://www.reddit.com/r/RomeRules/comments/3g7zgf/donald_trump_secret_jesuit_agent_for/

    http://www.diploweb.com/Le-monde-catholique-a-l-epreuve-de.html

    Quant à l’État profond, il m'apparait que Donald Trump lui donne plus d'ordres qu'il n'en reçoit.

    Élégant

    RépondreSupprimer
  3. je me posais une question semblable dès le 16 janvier

    http://polemiquepolitique.blogspot.fr/2017/01/trump-le-gtand-shaker.html

    mais je n'ai aucune certitude. Je pense que les évènements prochains vont éclaircir le débat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je ne pense pas que quelque éclaircissement ait lieu.

      Aujourd'hui, seul, celui qui a la maitrise des tuyaux (pétrole, gaz, eau, alimentation, information...) est puissant.
      Et ne laisse passer que ce qu'il a envie de laisser passer.

      Heureux ceux qui n'ont, que peu, besoin de ce qui sort de ces tuyaux.

      Imaginons que, demain, plus aucune information ne circule (et, ce n'est pas compliqué de mettre ça en place), en dehors des turpitudes de ceux qui veulent s'imposer à nous, eh bien, au bout d'un, plus ou moins long, moment, nous commenterons ces turpitudes, sans, vraiment, nous poser de questions sur ce déficit réel d'informations.

      Est ce que, à ce jour, on connait les véritables origines de la première guerre mondiale ?
      Est ce que cela nous empêche de dormir ou de vivre ?

      Moi, j'observe et profite du temps qu'il me reste à vivre pour partager.

      Élégant

      Supprimer
    2. ce que je voulais dire c'est que si on assiste à d'autres heurts entre Russes et leurs alliés d'un côté et USA et leurs alliés d'un autre côté, on pourra difficilement en conclure qu'il s’agissait d'un jeu subtil et d'une entente entre Russes et USA . Il s'agira plus probablement d'un conflit d'intérêts. Dans le cas contraire, si on assiste à un retour à la normale et à des discussions, alors l'hypothèse de l'entente secrète devra être envisagée comme étant du domaine du possible voire du probable.

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.