En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 26 avril 2017

2017 le coup d'Etat ou pourquoi il faut à tout prix voter Marine Le Pen

Pourquoi il faut absolument voter Marine Le Pen quelles que soient vos opinions si vous voulez entraver le coup d’État concocté par une clique d'affairistes, de milliardaires et d'hommes de gauche, (surtout celle du portefeuille).
La manœuvre engagée par ces milieux que par facilité nous nommons les mondialistes vise à terme à circonvenir les Français et leurs institutions en vue de fondre la France dans une gouvernance européenne puis mondiale basée sur la course au profit aux dépends du droit des gens et du droit des peuples..


Source 2017 Le coup d’État sur networkpointzero
 
Une fois de plus, cet article est long. Prenez le temps de le lire tranquillement, mais lisez le. Il révèle comment certains acteurs ont préparé minutieusement ce qu’il faut bien appeler un coup d’État. Il s’agit pour eux de pérenniser, coûte que coûte, la politique engagée par François Hollande. Alors qu’ils se persuadent de servir les desseins heureux de la France, ces putschistes sont en passe de réussir leur ultime objectif, celui de faire perdre à notre pays son libre arbitre, en soumettant son peuple et en violant la démocratie
L’heure est grave.
[... ]
En 2005, vous avez, pour certains d’entre vous, participé au referendum du TCE (Traité pour une Constitution Européenne) vous avez détesté le battage médiatique outrancier pour le « oui » ? Vous avez applaudi son rejet par 55% des Français ? Vous avez protesté contre la transformation du TCE en Traité de Lisbonne adopté par le Parlement réuni en Congrès en 2012 ? Vous avez hurlé au déni de démocratie ? Un coup porté à la voix du peuple…un véritable coup d’État ?
Eh bien c’est, à peu de chose près, ce qui se passe aujourd’hui pour faire élire un candidat choisi par la même oligarchie, par les mêmes élus de gauche et de droite, par les mêmes media et pour les mêmes objectifs. Exactement les mêmes. De VGE à Cohn Bendit en passant par Hollande et Bayrou, de TF1 à Libération, du Monde au journal Les Échos, les Pineau, Arnault, Bolloré, tous participent à la promotion d’un seul et même vœu… le « oui » pour Emmanuel Macron.
Vous lirez la suite sur networkpointzero

Pourquoi voter Le Pen même si vous n'êtes pas de droite et même si vous vous vous êtes laissé piégé par la doxa selon laquelle Le Pen et le diable c'est du pareil au même ?
Parce que Le Pen n'est pas encore contrôlée ou pas totalement contrôlée par ceux qui ont conçu le FN comme un repoussoir démocratique, une sorte de lentille gravitationnelle visant à faire converger les votes sur son adversaire du  moment .
Voter Le Pen c'est jeter un bâton dans les roues de leur machine si bien huilée et qu'ils croient impossible à arrêter .
Le Pen, élue, ce ne seront pas des lendemains qui chantent, le début au moins sera très très dur et la suite aussi, mais il faut savoir si nous préférons être mangés cuits ou fatiguer et faire du mal à nos prédateurs ?
On ne peut pas non plus exclure que dans cercle le plus proche de ses conseillers, des personnalités éminentes ne soient pas des agents dormants qui se mettront en branle dès le premier jour de l'élection.
Rien n'est gagné mais rien n'est perdu non plus.

5 commentaires:

  1. Tout l'héritage est à refaire
    Xyr (2009)

    http://www.dailymotion.com/video/x9fyrw_my-generation-de-xyr_news

    Mais, c'est sur, rien n'est perdu, non plus.
    La solution ne viendra que de nous.

    Élégant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai horreur de ce type de non argumentation qui consiste à rejeter la faute sur telle ou telle classe d'âge surtout quand ça commence par "tous".
      C'est exactement le type de conflit que souhaitent ceux qui nous manipulent. Ça va être super pratique pour imposer encore plus les retraités et réduire leur retraite comme peau de chagrin. En fait c'est une technique marxiste.
      On peut sans risque de se tromper dire qu'effectivement ma classe d'âge a globalement profité du système, mais pas tous. C'est comme quand j'entends parler des 30 glorieuses, je me demande bien quand elles ont commencé et quand elles ont fini pour la classe moyenne inférieure à laquelle appartenant mes parents que j'ai toujours vus tirer le diable par la queue.
      J'ai travaillé toute ma vie, je travaille encore, le plus souvent en horaires décalés, je n'ai jamais pris de vacances à l'étranger et souvent je n'en ai pas pris du tout, je n'ai pas un patrimoine d'enfer, j'ai fait des enfants que j'ai élevé sans qu'ils ne fument de joint et qui ont correctement réussi et je ne vois pas pourquoi quelqu'un qui peut-être pète dans la soie viendrait m'expliquer que je suis autant coupable que les bobos du 15 eme arrondissement que j'abhorre .
      Ce genre de raccourci est complètement stupide.

      Supprimer
    2. "appartenaient" pas appartenant

      Supprimer
    3. Je ne sais pas si Xyr a mon age.
      Je ne sais pas s'il "pète dans la soie".
      Je ne sais pas s'il vit, toujours, en France
      A vrai dire, je ne sais même pas s'il est, toujours, vivant.
      Et, même, je ne sais pas s'il a, réellement, existé.

      Mes parents, je me souviens les avoir vus mettre de l'argent dans des enveloppes avec marqué dessus, chaussures enfants, jouets enfants, livres enfants, blouse enfants...
      Je les en ai, souvent, remerciés.
      Ce n'était pas facile, pour eux, de nous rendre la vie aisée.
      Les vacances n'étaient pas budgétées, on allait à la montagne, dans la famille.
      C'est tout, et ça n'était pas si mal.
      Cette insouciance, relative, a fait que je me suis intéressé tardivement à ce qui se passait autour de moi.
      Je n'ai voté que lorsque j'ai eu trente ans.
      Peut-être parce que j'ai commencé à travailler en faisant les 3/8 et que, en usine, j'ai vu ce que je ne voulais pas être toute ma vie et que, pour ça, il fallait, peut-être, changer les choses.
      Et, j'ai trouvé un boulot dans la vente, j'ai bossé comme un con, sans regarder ma montre.
      Je suis monté, petit à petit.
      J'ai élevé trois enfants, du mieux que j'ai pu.
      Pour qu'ils puissent s'épanouir, je leur ai donné ce dont ils avaient besoin.
      Il m'arrivait de sauter un (et, plus souvent, plusieurs) repas en fin de mois, pourvu que, eux, ne manquent de rien.
      Il m'arrivait de passer les vacances à vendanger, pour que, eux, ne manquent de rien.

      Je les ai élevés en leur apprenant le respect et l'amour de la patrie.
      Mon père, aussi, m'a donné le goût de l'amour pour mon pays.

      Ce qui fait que j'ai, toujours, voté contre ces gauchistes parvenus et ces politiciens dits de droite qui, j'en avais le sentiment, s'acharnaient à ne pas aimer notre peuple.
      Ce qui fait que, oui, j'ai dit, un jour, à mon père, que si tout commençait à foutre le camp, c'était, sûrement, en partie, parce que son vote avait contribué à mettre ce foutoir en place.
      C'est vrai que je l'ai tenu pour responsable de ce qui arrivait.
      C'est vrai que je lui en ai voulu lorsqu'il a ri quand je lui ai parlé d'OCCIDENT.
      C'est vrai que je lui en ai voulu lorsqu'il a ri quand je lui ai parlé du CID-UNATI.
      C'est vrai que je lui en ai voulu lorsqu'il a ri quand je me suis pris, de la part de gauchos en surnombre, des pains dans la tronche.
      Ce n'est pas pour autant que je ne l'ai plus aimé.
      Plus tard, il a compris.
      Et de là-haut, il doit sûrement penser que je n'avais pas, tout à fait, tort.

      Ce que dit Xyr, on doit être quelques uns à l'avoir ressenti.
      Et, même à 68 ans, ça me touche...

      Élégant

      Supprimer
    4. eh bien nous avons eu un parcours semblable et nous sommes dans la même tranche d'âge, la seule différence c'est que mon père était déjà un dissident à son époque et que c'est plutôt lui qui m'a ouvert les yeux même si je le trouvais parfois excessif, ce, qu'avec le recul, il n'était pas.
      C'est pour cela que je trouve idiot de la part de Xyr, quel qu'il soit, de vouloir opposer les pères et les fils pour le plus grand bien des banquiers.

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.