En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 12 novembre 2016

Les Présidents qui ont défait la France (II) . L'ère des ectoplasmes.

Avec le départ de Mitterrand, s'ouvre l'ère des ectoplasmes, tout dans la gueule rien dans la tête encore moins dans le pantalon.


Le traître, réélu la seconde fois par ses adversaires aux cris "plutôt le voleur que le facho !".
Il a sinon dominé, la vie politique française, du moins trempé dans tout  ce qui s'est fait en France depuis 1968.
Négociateur des accords de Grenelle en 68, premier ministre catastrophique de Giscard après avoir trahi les gaullistes historiques, il le trahira aussi pour servir son destin personnel. Embrassant à l'occasion le costume du nationaliste essentiellement pour étouffer le nationalisme renaissant par le biais du FN, ce disciple du radical socialiste Combes, adhérent dans sa jeunesse du mouvement de pour la paix (appel de Stockholm) largement noyauté par les soviétiques, distributeur à son heure de l'Humanité, trahira aussi les Français qui lui avaient fait confiance dans ce domaine. Le comble c'est que certains n'ont encore rien compris.
Premier Premier ministre de la cohabitation, il réussira à se retrouver plus lié par cette cohabitation que le Président pourtant désavoué par les électeurs. Tout cela par manque de courage politique. Mais quelqu'un qui n'a pas de conviction ne peut avoir de courage, en politique comme ailleurs.
Élu suite à une lutte fratricide à droite contre un ami de trente ans, son septennat fut une catastrophe, se privant quasiment dès le départ de tout moyen d'action en ne dissolvant pas immédiatement l'Assemblée nationale, ses atermoiements ont conduit à une cohabitation où il suivit les pas de Mitterrand en ne démissionnant pas.
Réélu contre Le Pen dans les conditions citées plus haut, son quinquennat devait rapidement virer à la mascarade suite à un AVC. On peut dire, sans  risque de se tromper,  que sa fille et sa femme ainsi que des collaborateurs très proches ont alors suppléé ses incapacités. Rien que cela montre le degré de déliquescence auquel étaient parvenues les institutions républicaines sous sa présidence . Et ce n'était qu'un début !
Ayant trempé dans des affaires de magouilles financières, il s'en tirera sans trop  de dommages judiciaires ayant fait jouer le fusible Juppé. Reste que son image finale restera celle d'un traître et d'un magouilleur



Le Levantin Hongrois, l'immigré de seconde génération, complexé par sa petite taille et en ayant développé une volonté de domination.
C'est l'homme des convictions changeantes, variables, fumeuses. Il ne sait pas ce qu'il veut, sauf qu'il veut être le chef et cela le conduit à faire n'importe quoi. Élu suite à celui qui fut un temps son mentor avant qu'il ne le trahisse, il endossa l'habit du matamore pour séduire l'électorat "d'extrême droite" avant de les laisser tomber pour créer des instances musulmanes, donnant ainsi aux musulmans une légitimité que ses prédécesseurs leur avaient jusqu'à présent refusée. Il aura largement endetté le pays et ouvert grand les portes de immigration tout en prétendant faire le contraire. C'est aussi l'homme du retour dans l'OTAN, matérialisation de l'inféodation à l'Empire.
Plus prosaïquement il aura été le premier à faire rentrer les Français dans sa chambre à coucher montrant ainsi le spectacle d'une télé-réalité au sommet de l’État. Entouré de ministres et de conseillers calamiteux, il aura largement contribué à la dégradation de la fonction déjà bien mal en point.
Il lancera la France et son armée dans la libération de la Libye,  guerre post coloniale hasardeuse pour des raisons obscures et probablement financières déclenchant la guerre du Mali ultérieurement. Il posera aussi les premières pierres de l'intervention en Syrie, chemin suivi par son successeur.
Qu'il ait invité les deux leaders de ces pays quelques mois auparavant, à Paris, avec tous les honneurs ne peut que renforcer l'impression que c'est un traître digne des mauvais films de série B. Avec lui, le truquage est toujours là, c'est sa vraie nature.
Deuxième président à être poursuivi pour diverses affaires, il traine depuis son mandat des casseroles qui peut-être expliquent sa hargne à se représenter après avoir déclaré qu'il quittait la politique.



Le bobo socialo dans toute sa splendeur ! Riche n'aimant pas les riches, anti-militariste se servant jusqu'à la corde des forces armées pour paraitre, remboursant ses dettes électorales en démolissant l’échafaudage social, donneur de leçons sans légitimité (moi président).
C'est le Président qui aura le plus engagé d'actions militaires, comble pour quelqu'un qui n'aura jamais voté un budget militaire.
Arrivé à L’Élysée au bras d'un dragon, il nous jouera du Labiche ou du Courteline pour rejoindre une autre maîtresse affublé d'un casque de motard, devenant ainsi la risée du monde entier.
Son quinquennat aura visé à détruire complétement le tissu social et sociétal français, dressant tout le monde contre tout le monde , trahissant ses électeurs, méprisant les autres, favorisant les lobbies centrifuges contre le reste de la société. Il n'aura pas hésité à faire matraquer des gens manifestants en famille qui ne présentaient de menace pour personne, ou des manifestants immobiles
Certains qui le connaissent le décrivent comme un sociopathe .

Nul en politique intérieure comme en politique étrangère, il trahira ses accords commerciaux conclus avec les Russes pour la construction de deux bâtiments de combat pour plaire à son suzerain US . Il se raidira ensuite sur l'affaire de la Syrie sans jouer la carte de la France préférant la carte américaine.
C'est le président des grands attentats en France, attentats objectivement non résolus, les donneurs d'ordre étant hors d'atteinte et les services secrets français n'ayant plus la capacité de mener de telles recherches .  
Sa plus grande réussite aura certainement été d'aider les Français à sauter le pas, la barrière invisible de diabolisation de "l'extrême droite". Comme Mitterrand avait amené le FN à l'assemblée, il n'est pas impossible que celui-ci amène la présidente du FN à l’Élysée.
Il fait actuellement l'objet d'une demande de destitution. de la part de 79 députés.

copyright Les Moutons Enragés
En peu de mots : c'est un nuisible !


11 commentaires:

  1. On pourrait ajouter à votre excellente analyse une analyse du style des discours de chacun de ces présidents. Les trois derniers, (et donc Chirac compris), ont eu une allure et une expression de plus en plus clownesques. Hollande est consternant de ce point de vue : il a inventé la phrase déstructurée qui part dans tous les sens ; phrase à la limite de l’intelligible, qu’il prononce avec un air docte et une componction qui feraient éclater de rire s’il n’occupait pas la plus haute fonction de l’Etat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Président ou pas, il incarne si peu la fonction qu'il fait rire quand même.

      Supprimer
  2. Très bon article. Il est de vous ? ou des ME ?
    De vous, j'espère, car les ME c'est du mou pour le chat...
    Au sujet de Cohen...
    https://www.facebook.com/panhamza/photos/a.259863080821062.1073741827.258337060973664/745949745545724/?type=3&theater

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est de moi. qui sont-ce les ME ?

      Pour Cohen j'ai vu ça en effet. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à lui sauf quand j'avais une vingtaine d'années (ça date), encore moins à son parcours, mais je croyais que c'était un converti sincère. Comme quoi on en apprend tous les jours mais on est de moins en moins surpris.

      Supprimer
    2. J'ai percuté, ME = moutons enragés.
      Il n'y a que le tableau que je leur ai emprunté . Vous êtes durs avec eux il y a quelques bons articles, d'autres moins mais personne n'est parfait.

      Supprimer
  3. Aussi bon que le premier. Bravo ! Vivement le prochain président qu'on se marre puisqu'il ne nous reste plus que ça. Si c'est Juppé, pas tant que ça, il est aussi gai et charismatique qu'un sous-préfet de la IVe république qui vient d'apprendre que sa femme le trompe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pharamond.
      Le prochain sera Macron.

      Supprimer
  4. oui les ME diffuse des articles dignes d'interets,par contre parmi leurs commentateurs ils possédent des boulets incommensurables...l'autre jour quel ne fut pas mon profond dégout de ces commentateurs ou j'apprend que tel ou untel est circoncis!( celui ci y allé de son argument,cet autre du sien,meme pas vu apparaitre le mot smegma,vraiment,des branlomans vegetatifs ne connaissant rien a ce sujet)
    UnLorrain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement les sites à prétention informative sont encombrés de commentateurs boulets, pas seulement les ME. Orthographe hésitante pensée destructurée, a priori etc

      Supprimer
  5. Oui Paul-Emic,de ce fait,il est préférable de fréquenter le bon blogueur,ne pas oublier sont adresse.
    UnLorrain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le blogueur n'est pas responsable de ses commentateurs et certains hésitent à purger les commentaires (moi pas s'ils deviennent trop lourds) . ça n'empêche pas le blog d'être intéressant

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.