En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 13 mars 2016

Donald Trump, la nasse se met en place

Donald Trump est assurément LE candidat que craint tout l'établissement . Il est curieux de voir comment, comme un seul homme, tous les candidats se sont ligués contre lui quel que soit leur parti.
Dieu gardez moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge pourrait-il dire.

Les meetings de Trump  sont attaqués par de la racaille affublée du nom d'opposant, un peu, j'imagine comme les meetings de JMLP étaient attaqués par des intermittents du spectacle, délinquants à leurs heures rebaptisés eux aussi pour l'occasion "opposants".
Aussitôt tous les candidats et le président  en fonctions se tournent vers Trump pour le rappeler à la mesure.

Quand j'écris que, s'il risque d'emporter l'élection, il sera mort avant novembre, je ne plaisante pas .

5 commentaires:

  1. C'est un symétrique saisissant, non ?

    Sinon, bien que le parti "populiste" (les mots de l'ennemi) grimpe, grimpe, les Allemands continuent à voter social-démocratie et pastèques...
    A désespérer.

    RépondreSupprimer
  2. N'est-ce pas ?
    je crois que les peuples ne sont pas prêts pour la "democratie" moderne. Ils savent qu'on leur ment mais ils ne savent pas à quel point

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les peuples sont abrutis ! J'espère que tu te trompes pour Trump, et qu'ils ne le tueront pas !

      Supprimer
    2. Bien sûr je l'espère aussi

      Supprimer
  3. Lamouette, les allemands ont pourtant fait un gros effort !

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.