En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 10 mars 2016

A l'image de la France

Strasbourg s'enorgueillit d'accueillir 500 réfugiés syriens ou proche-orientaux issus de la vague migratoire déferlante , comme si la ville était en déficit d'ayants droit mais à côté de cela, le pays expulse des étudiants diplômés (trop diplômés paraît-il) avant même la fin de l'année scolaire. Il est vrai que l'étudiant auquel je fais allusion vient d'un pays de l'ex-bloc soviétique et est de religion chrétienne, ceci expliquant probablement cela.

Immigration choisie n'est pas un vain mot dans ce pays en pleine décadence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.