En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 22 décembre 2015

Que reste-t-il des idéaux des Poilus ?

A l'aube de l'année où la France se prépare à commémorer en grande pompe, la meurtrière bataille de Verdun et où "l'on" se prépare à s'en servir pour illustrer je ne sais quels "idéaux" républicains il me semble utile de s'interroger sur ce qu'il reste de cette guerre de 14, qui a sonné le crépuscule de l'occident européen, de l'humanisme et du droit des gens. Après rien ne sera plus comme avant et des inimitiés pour ne pas dire des hostilités durables vont se manifester entre les peuples et les nations.

Que depuis la fin de la seconde guerre mondiale se soit mis en place un organisme comme l'ONU ou l'Union européenne, sorte de Yougoslavie titiste démesurée ne doit pas nous masquer que sous le calme couve la braise.
Des guerres fratricides comme celles de l'ex-Yougoslavie ou de l'Ukraine sont là pour le prouver et nous démontrer que nous ne sommes plus qu'un pion entre les mains des puissants.
Objectivement qu'est-ce que la guerre de 14 sinon le démantèlement des empires terrestres centraux par les pays périphériques et maritimes (Russie exceptée mais elle a stoppé sa guerre à mi-course) ?
Que penser du fait qu'au sein de cette alliance le seul qui ait tiré son épingle du jeu, c'est l'allié extra européen qui a raflé la mise ?

Qu'aujourd'hui, la France et d'une manière moindre l'Allemagne se joignent pour  commémorer leur défaite commune et leurs idéaux brinquebalants, ne manque pas de sel et encore moins d'ironie. Savent-ils seulement ce qu'ils font ?

2 commentaires:

  1. Qu'ont-ils de commun, ces pitres qui nous gouvernent avec ceux qui se sont sacrifiés pour que la France vive ? Rien, strictement rien. C'est même indécent de voir certains traitres au pays venir se draper dans la toge des héros en commémorant ce suicide terrible. Organisé d'ailleurs par leurs ancêtres au détriment des nôtres.

    RépondreSupprimer
  2. rien du tout on est d'accord ils ont l’emphase et l'enflure de la grenouille qui se voulait aussi grosse qu'un bœuf .

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.