En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 7 décembre 2015

Affolo dans la basse-cour

Comme prévu le FN atteint une place très honorable lors du premier tour des régionales. la première en fait.

Du coup, la gauche nous ressort son argument préféré : parti fasciste qui prône la haine, l'exclusion et tout le paquet cadeau de ce qu'il faut bien appeler par leur nom : des conneries. Se référer pour s'en persuader aux déclarations de Lionel Jospin  pour lequel le FN n’était à l'évidence pas un parti fasciste et encore moins nazi. .

Le PS qui ne veut surtout pas se compter au deuxième tour – puisque de toute façon il a peu d'opportunités de gagner des régions à la Droite – la joue défenseur de la République et des droits de l'Homme alors qu'il est en train de nous concocter un petit coup d'etat autoritaire de derrière les fagots.
Le parti dit Républicain qui se défend d'être membre de l'UMPS ce qui l’empêcherait de rallier les opportunistes ou les esprits faibles qui pourraient faire défection au FN lors du second tour, fait aussi dans la vertu qui n'aura jamais été tant sollicitée.
Là, c'est le refus de l'alliance avec le PS qui est prôné. Pourquoi en effet demander une alliance qui est offerte par le PS ? On habille tout cela par une fidélité aux valeurs, deux mots que Sarkozy connait bien .
Les habituels sous-marins et opportunistes, Frères en loge, font dans la dissidence et réclament l'alliance avec le PS. On y retrouve Bertrand ou Raffarin, mais  ça ne surprendra personne .

La vraie question dans tout cela est comment vont agir les électeurs ? eux qui se sont senti émus voire même bouleversés par les évènements récents et par la dégradation générale de l'état du pays qui n'est que l'illustration de ce que nous promet le mondialisme, un pays d'esclaves aux ordres du Grand Capital mondial, un pays qui ne pourra plus bouger le petit doigt sans aller aux ordres comme Hollande est allé voir Obama, ces électeurs vont-ils vouloir prendre leur destin en main même si la route sera longue et difficile ou bien, ce que je crains, vont-ils pour l'une des dernières fois de leur histoire céder à la lâcheté et à la veulerie et reconduire la clique qui les gouverne depuis l'Après-Guerre ?

2 commentaires:

  1. Nous serons fixés dans une semaine... Mais c'est loin d'être gagné !

    RépondreSupprimer
  2. c'est bien loin d'être gagné, mais il y a quand même une dynamique

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.