En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 11 mai 2019

Cela en valait-il la peine ?

Fallait-il qu'un guide local puis deux commandos de marine se fassent tuer pour protéger puis sauver la vie de deux joyeux touristes qui s'étaient entichés - pour avoir leur petite dose de frissons ? - de passer quelques jours de vacances dans une zone à risque, dans un pays où les élections mettent une certaine ambiance électrique ?
Je pense que non. Il est plus que temps de rééduquer les gens de ce pays  et de leur montrer que les fautes se paient et parfois au prix fort !

14 commentaires:

  1. Pourquoi ces deux "touristes" étaient-ils en ce pays si hostile ? Vous allez dire que je vois peut-être le mal partout ! Et si c'étaient deux espions envoyés par nos dirigeants ? Pour que Macron reçoive ces gens-là en grande pompe, il y a anguille sous roche.

    RépondreSupprimer
  2. Où il est questions de "joyeux touristes" :

    "Les deux Français libérés, Patrick Picque et Laurent lassimouillas, avaient pour leur part été enlevés le 1er mai, alors qu'ils étaient en voyage de noces dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin..."
    Le Figaro 10/05/2019

    Est-ce ainsi que les hommes vivent (et meurent) ?

    RépondreSupprimer
  3. Deux grands soldats disparus au service de la France pour sauver des gugusses en voyage de noces dans un pays ou ils n'avaient rien à faire!
    Tout cet enthousiasme, cet amour pour leur Patrie, leur camaraderie, leur entrainement permanent gaspillés, leurs joies,leurs peines, leurs peurs et leur courage ont disparus.
    Les héros aimés des Dieux meurent jeunes mais il y a des coups de pieds au cul qui se perdent....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais espérons que les "coups de pied au cul" ne seront pas perdus pour celui qui osera profiter de cette douloureuse circonstance pour faire ce qu'il sait le mieux faire - se mettre en avant - croyant ainsi redorer son image de plus en plus ternie aux yeux de la majorité des Français.

      Supprimer
  4. EQUALIZER11/5/19 12:45

    Finalement il y a trois morts : un guide local , et deux commandos de Marine , pour libérer deux tarlouzes en goguette qu' on aurait dû laisser à leur juste sort ! la mort et tchi-tchi !
    https://www.youtube.com/watch?v=r-y1RpiTywU

    RépondreSupprimer
  5. Mourir à Berlin ou mourir pour Verdun, ça ne manquait pas de grandeur, mais là, vraiment, non ! L'époque est misérable.

    RépondreSupprimer
  6. je vous réponds à tous ensemble car vous avez tous commentés dans le même sens : cette mission de sauvetage n'avait aucun intérêt et surtout le prix à payer a été exorbitant .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après certains "complotistes" (StrategiKa51) cette mission n'avait pas grand chose à voir avec les deux tafioles mais était plutôt une opération américano-franchouillarde pour réparer les conneries de Special-Ops US (les "autres" otages).

      Supprimer
    2. voilà qui apporte un éclairage nouveau

      Supprimer
    3. une opération moins brillante qu'il n'y paraitrait, bien que je conçoive assez mal qu'ils aient pu libérer les otages vivants sans tuer un seul des ravisseurs

      Supprimer
    4. pour les autres
      https://strategika51.org/archives/62902

      Supprimer
  7. EQUALIZER11/5/19 23:14

    Le foutriquet va recevoir les "otages" à l' Elysée ... manque plus qu' à les décorer aussi ?

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.