En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 29 septembre 2016

Pour qui voterai-je ou plutôt pour qui ne voterai-je pas II . L'Europe

On aurait tort de croire que nos problèmes ne viennent exclusivement que de l'Europe, pour une raison toute simple, c'est que nous avons des Commissaires et qu'il y a un conseil des ministres et un conseil des Présidents qui décident réellement des orientations que doit prendre l'Europe.
Quant un président ou un ministre, plus lâches l'un que l'autre se retranchent derrière l'Union pour nier leur responsabilité, dans la plupart des cas ils mentent puisqu'ils ont été au moins indirectement à l'origine de la décision controversée.
Pour autant faut-il rêver et penser que l'Union est réformable ?
Non il faut tout jeter, le bain, l'eau du bain , le bébé, les parents et la maison avec.
Rien à sauver, car la construction est viciée dès le départ.

Dans l'Europe, tout est lié et subordonné à l'économique. Il n'y a aucun projet politique digne de ce nom . L'Europe, on l'a vu, n'a pas de Frontière et considère cette question comme un incongruité. Demain le Kirghizstan pourrait très bien demander à adhérer. L'Europe  ne se reconnait pas dans la culture qui l'a crée, renie ses origines, préfère l'Autre, est complètement inféodée à l'Empire Américain, s'engage dans des guerres innomées pour des intérêts économiques qui ne sont pas les siens, prouvant par là que même l'économie ne la structure pas.
L'Euro n'a pas réussi à être la monnaie commune de l'Europe. C'est la monnaie d'un Club qui a failli, la crise des pays du Sud est- là pour le prouver. Et heureusement que l'Euro a échoué, car faire la monnaie, une monnaie de singe, comme le dollar et demain le Yuan, avant même de savoir ce que l'on veut et où l'on va, c'était plus qu'une erreur, c'était une faute. Ça nous coutera très cher, mais pas qu'à nous.

Bref, je ne vais pas faire un catalogue de ce qu'il faudrait faire pour que l'Europe fonctionne. Du passé faisons table rase et recommençons le devoir sur une page blanche, avec un projet politique au service des Européens et d'eux seuls, une économie qui tiendra son rôle au service de l'Homme et pas le contraire et une monnaie au service de l'économie et là aussi pas le contraire.

Je ne voterai donc pas pour quelqu'un qui ne proposerait pas la sortie de l'Europe et mieux encore la dénonciation de tous les traités depuis 1957.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.