En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 23 septembre 2016

Nos ancêtres les Gaulois

"Nos ancêtres les Gaulois", cette petite phrase, tous ceux qui ont été à l'école primaire en France avant 1968 ou dans ses colonies, avant 1962, l'ont apprise et cela ne faisait ricaner personne, du Kabyle au Congolais jusqu'à Lille ou Marseille, parce qu'une nation se construit sur des mythes et l'ancêtre gaulois est un mythe national.
Sur le  plan génétique on a découvert qu'en métropole le fond de race est depuis le néolithique, jusqu'à la fin du XXème extrêmement stable. Les Gaulois ont envahi ce qui deviendra la France au cours du III ème millénaire avant JC et ont imposé leur culture aux habitants autochtones. Un peu comme les Romains ont plus tard imposé leur culture, fondant la civilisation gallo-romaine . Les Grandes Invasions sont passées sur l'empire romain finissant et à leur tour ont modifié la culture sans modifier le fond de race de manière fondamentale.

Se réclamer de nos ancêtres gaulois, c'est revendiquer l'assimilation des nouvelles populations , laquelle relève, elle-aussi , du mythe. Car si on ignore combien étaient réellement les Gaulois envahisseurs, nous sommes certains que, tant les Romains que les Barbares des grandes invasions, étaient très peu. Qu'ils aient imposé leur culture ou cherché à s'y intégrer, le poids génétique, racial était insignifiant.
Actuellement, c'est le contraire que nous vivons, l'invasion  démographique  est étroitement liée à l’imposition d'une culture qui affirme ouvertement la volonté de détruire tout ce qui la précède.
Comment vouloir assimiler des populations qui représenteront bientôt la moitié de la population métropolitaine ? C'est ce que nous pourrions qualifier "d'autruchisme" c'est à dire se masquer les yeux pour ne pas voir.

L'assimilation était possible pendant les années 60 jusquau milieu des années 70. Avec l'arrivée de la gauche en 81 il y eut encore pendant une dizaine d'années la possibilité d'intégrer les nouveaux arrivants, c'est à dire de faire une sorte de patchwork de populations cohabitant sans trop de heurts. Depuis que Sarkozy puis Hollande ont ouvert grand les vannes à l'aube des 2000 c'est la foire d'empoigne, l'invasion est en marche et elle est visible. J'invite ceux qui en douteraient à observer la sortie d'une école primaire puis à rentrer chez soi en transport en commun.

La crise actuelle n'ouvre que deux perspectives, la submersion de la France que nous avons connue ou la guerre civile . En ex-Yougoslavie, la guerre civile a couvé dix ans puis a éclaté brusquement. Elle a été dévastatrice. En Ukraine, les tensions ont monté entre l'Est et le reste du pays, puis tout a explosé  après le coup d'état inspiré par les mondialistes. En France la tension monte depuis des années et on sent les soubresauts . En fait tout le monde ne parle que de ça même si les gens ont peur de dévoiler leur position politique pour les raisons que l'on sait.

Il ne suffit plus que de deux choses, une étincelle et des leaders qui sortiront du peuple.
L'étincelle elle viendra. Les leaders c'est moins sûr.

3 commentaires:

  1. Bonjour P.E., excellent billet !
    Exactement ce qu'il faut expliquer aux gens face au déferlement médiatiques de stupidités voire de révisionnisme que l'on subit depuis cette déclaration.
    J'irai même plus loin, nos ancêtres les Gaumois, ce n'est pas un mythe, juste l'Histoire de France ! (je comprends ce que vous voulez dire par mythe national !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gaulois !!! j'ai les doigts trop gros pour l'iPhone !!!...

      Supprimer
    2. Le fond de race est encore plus ancien que les Gaulois mais ils me conviennent parfaitement et à beaucoup d'autres, c'est en cela que je parle de mythe.

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.