En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 21 avril 2016

Maitriser la vague migratoire

Le pape alors qu'il accueillait à Rome douze immigrés (douze, certainement pas un hasard ...) , exclusivement des musulmans, a aussi prononcé dette déclaration qui ne laisse pas d'être étonnante :
« En reconnaissant les efforts déjà en cours pour apporter de l’aide et des soins aux réfugiés, aux migrants et aux demandeurs l’asile, nous appelons tous les dirigeants politiques à utiliser tous les moyens afin d’assurer que les individus et les communautés, y compris les chrétiens, restent dans leurs pays et jouissent du droit fondamental à vivre en paix et en sécurité. » 

Car enfin sait-il bien ce qu'il dit ce saint homme ?

En effet pour limiter la vague migratoire, l'invasion qui ressemble de plus en plus à une page du Camp des Saints, tout ou presque a déjà été essayé :  les aides, les sollicitations, les menaces, l'équipement des pays de départ, les ONG, et j'en passe. Tout sauf les actes.

Et des actes il ne peut y en avoir des tonnes.
Le premier vise à supprimer l'offre, à savoir qu'un immigré non désiré doit demeurer éternellement un résident de seconde zone pour lequel la vie sera encore plus dure ici qu'ailleurs.

Pour la seconde, sans aller jusqu'à couler les navires en mer, les passeurs s'en chargent, il faut impérativement utiliser la force pour empêcher la sortie des barcasses des eaux territoriales des pays de départ, le cas échéant pratiquer le retour de force, si nécessaire à l'aide de bâtiments de guerre et en dernier ressort pratiquer l'internement systématique en vue du retour de tous ceux qui auraient réussi à passer à travers les mailles du filet.

On sort carrément des droits de l'homme je vous l'accorde, mais les droit de l'homme ne sont qu'une déclaration comme une autre, même pas universelle puisque nombre de pays comme les pays musulmans ne la reconnaissent pas.
Arrêtons de nous lier les poings, ayons le courage de dire à la population que c'est sa survie en tant que peuple qui est en jeu, ayons le courage d'être nous même, une civilisation qui a été fière et conquérante, arrêtons d'être des fiottes !

6 commentaires:

  1. Dame Ginette21/4/16 15:01

    Ce matin, en la cathédrale de Strasbourg, 8 étudiantes de Sciences Po (à moins qu'il ne s'agissent de quelques filles d'immigrants installées en périphérie de la ville) riaient, couraient d'un endroit à l'autre, incarnant la vulgarité, le non respect d'autrui, le m'en foutisme et le mépris pour le lieu dans lequel elles se trouvaient.
    Je n'ai rien dit.
    Croisant un salarié surveillant, je les lui signale, mais il semblait avoir d'autres préoccupations.
    Voilà où nous en sommes.
    Ces filles de rien sont-elles rémunérées pour faire monstration de la domination de leur culture et traditions dans notre société ?
    Les Soumis sont partout chez eux.
    Nous, les anciennement Chrétiens, n'avons qu'à les respecter sinon nous sommes racistes...
    Bientôt la fin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la réaction normale des gens présent, pour autant qu'il y en ait eu aurait dû être de les rosser, mais cette attitude vous mènera droit devant le juge . Comme je le regrettais ici il y a quelques mois, nous n'avons pas envie d'être martyrs. Ce qui doit arriver arrivera donc.

      Supprimer
    2. Dans une superbe église de Provins, j'ai vu un jour un chien, avec son touriste de maître et même pas tenu en laisse.
      J'ai fait la remarque au type qui m'a répondu que les chiens étaient des créatures du Bon Dieu et que donc, il avait toute sa place.
      Le mythe errant a initié le truc le jour de ses obsèques, avec son chien Baltique qui l'a accompagné.

      Des chiens et des muzz...

      Supprimer
  2. Quelques bibliothèques en ligne :

    http://www.freepdf.info
    http://www.balderexlibris.com
    http://www.histoireebook.com
    http://www.aryanalibris.com
    http://www.pdfarchive.info
    http://www.the-savoisien.com
    http://www.aldebaranvideo.tv

    RépondreSupprimer
  3. C'est exactement ce qu'il faudrait faire. C'est ce que le bon sens nous suggère. Et pourtant, il n'est question que d'accueil et de compassion pour ces pauvres "malheureux" ! Combien de millions en faudra-t-il pour que l'instinct de survie se réveille ?

    RépondreSupprimer
  4. Pourtant chuens et muzz ne vont pas trop ensemble

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.