En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 17 janvier 2015

Madame Taubira nous démontre qu'elle sait ce qu'est de faire l'humour.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a formulé vendredi trois propositions pour renforcer les sanctions contre le racisme et l'antisémitisme, dont la généralisation dans le code pénal de la circonstance aggravante de racisme.
La garde des Sceaux s'exprimait à l'École nationale de la magistrature de Paris, lors d'une réunion avec les magistrats du parquet antiterroriste de Paris et les 167 référents antiterroristes des parquets. La généralisation de la circonstance aggravante de racisme «aurait un sens évident pour certaines infractions comme les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel, le harcèlement moral, la séquestration, la traite des êtres humains, le bizutage, l'atteinte aux biens et le chantage notamment», a souligné la chancellerie dans un communiqué.
La seconde proposition de la ministre de la Justice vise à sortir les injures et diffamations du droit de la presse (loi du 29 juillet 1881) pour les introduire dans le code pénal lorsqu'elles sont aggravées par une circonstance liée au racisme, à l'antisémitisme ou à l'homophobie. «Ainsi, les infractions de ce type pourront être poursuivies selon la procédure de droit commun et la réponse pénale en gagnera en efficacité», indique la chancellerie.
Le 17 septembre, l'Assemblée nationale avait voté le déplacement controversé du délit de provocation à des actes terroristes ou d'apologie de ces actes de la loi sur la presse vers le code pénal pour en faire des délits terroristes. Enfin, Christiane Taubira a proposé de confier à l'autorité administrative la possibilité de bloquer les sites de haine raciste ou antisémite, «comme cela existe déjà pour les sites concernant la criminalité sur les enfants, la pédo-pornographie notamment».
«Ce sont des projets qui sont en cours sur lesquels nous accélérons et qui feront l'objet d'annonces gouvernementales dans les prochains jours», a indiqué Taubira. La ministre de la Justice avait déjà dès juin 2012 édicté une circulaire de fermeté en la matière auprès des parquets. Le 12 janvier dernier, elle a réaffirmé et complété ses consignes avec une nouvelle circulaire avant de formuler ces propositions.
 20MINUTES.FR

Je pense qu'il faudra également créer une commission de l'humour pour savoir si tel ou tel propos relève de l'humour, de la moquerie, de l'insulte ou carrément du crime abject de racisme.
Par exemple un Euro-caucasien (un Blanc quoi !) qui se fout de Yannick Noah fait de facto œuvre de racisme, mais un Afro-européen qui se fout du même fait de l'humour . Mais s'il fait partie du FN ? humour , insulte ou racisme ?
Il y a du pain sur la planche !

5 commentaires:

  1. Personne n'est dupe, enfin presque, "l'antiracisme" affiché par Taubira comme mode de gouvernement est l'ultime machine de guerre contre le Blanc, contre le peuple français indompté, sur qui il y a obligation de mettre les pieds sur la gorge. Coûte que coûte, il devra accepter l'idée d'une République pré-islamique, admettre et se plier au Grand Remplacement.

    Car enfin, « ... Les hommes de couleur ne peuvent guère se plaindre de la France. C'est peut-être la seule nation au monde où un homme de couleur puisse avoir une autorité sur les Blancs, soit dans la politique, soit dans l'armée. Il lui suffit d'être en règle avec les formalités qui donnent accès à cette autorité. Ce sentiment de l'égalité relative des hommes est une survivance de la Révolution et de quelques rois antireligieux comme Philippe le Bel pour ne citer que celui-là. »
    Pierre Mac Orlan, Verdun, 1934.

    Taubira, grosse fine, vit d'inventions savamment calculées... son but consistant désormais à censurer les sites nationalistes et identitaires, forcément rebelles et résistants à la tyrannie.

    « Le mécanisme induit par les lois de censure dites "antiracistes" à partir de 1972 devait aboutir à ce scénario de répression généralisée. » écrit Boris Le Lay, de Breiz Atao, dans « Défense de la liberté d'expression à la française : Taubira propose la censure par l'État des sites nationalistes et identitaires. »

    Si "l'antiracisme" est en passe de devenir un nouveau mode de gouvernement, "l'antiterrorisme" constituera une autre manière de gouverner par le chaos.

    Tous les ingrédients d'une réelle dictature, d'un type inédit, sont en place.

    RépondreSupprimer
  2. En effet et sans rejoindre la théorie du complot, on ne peut que constater à quel point ce crime sert à point les intérêts du système, comme en leur temps les affaires de pédophilie, ou d'une manière plus générale le crime .
    Tout ne sert qu'à un seul but, museler le patriote et l'empêcher d'agir et de s'exprimer.

    RépondreSupprimer
  3. Bah. Peut-être que la mère Taubira va nous rendre service en fin de compte. Les gens ne pourront plus écrire qu'ils en ont "marre de ces singes", mais ça les obligera à être plus fins, plus factuels et finalement plus constructifs. Par exemple, lorsqu'une personne dit que les noirs n'ont jamais inventé la roue, c'est déjà plus difficile à attaquer en justice et ça l'oblige à une réflexion plus profonde que de balancer des comparaisons stériles avec les primates.

    Il est possible aussi que l'impossibilité de trouver un exutoire sur internet, permettant de se vider des frustrations causées par le spectacle quotidien de l'invasion, ait pour effet d'inciter les nôtres à se réunir d'avantage dans le réel.
    Enfin, si toutes les soupapes sont obstruées, la cocotte va finir par exploser et il n'est pas dit que ce soit une mauvaise chose pour nous.

    RépondreSupprimer
  4. tout cela est vrai mais je voulais surtout bien marquer la différence entre le discours officiel de ces derniers jours et la triste vérité du système totalitaire qui se met en place.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, là-dessus je vous rejoins.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.