En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 27 juin 2015

Pour la création d'un tribunal d'opinion de droite

Une des faiblesse de la droite nationaliste, c'est de parer aux coups qu'elle reçoit en étant obligée de contrer des attaques omnidirectionnelles, le quasi-totalité du temps en étant sur la défensive, ce qui a pour conséquence de l'empêcher de développer une stratégie propre. En cela les gens de gauche n'ont pas tort de nous traiter de réactionnaires. nous nous contentons la plupart du temps de réagir à  une situation que nous ne maitrisons pas du tout.

Il est plus que temps que cela change et je lance une idée en l'air : 

Si nous créions un tribunal dit d'opinion qui choisirait les thèmes qu'il entendrait juger et les personnalités qu'il entendrait mettre en cause, comme celui cofondé par Bertrand Russell pendant la guerre du Viet-Nam par exemple ?
Les thèmes de prédilection me semblent pouvoir être le grand remplacement, l'immigration et les facilités que lui donnent les gouvernements successifs, l'islamisation comme alternative au droit.

Ce tribunal composé de quelques personnalités naturellement partisanes comme avaient pu l'être Bertrand Russell ou Jean-Paul Sartre en leur temps, assénerait quelques condamnations bien senties quoi que virtuelles, qui à défaut d'être reprises, au moins dans un premier temps par les médias du système, le seraient peut-être à l'étranger.
Tout n'est ensuite qu'une question de mise en scène. Après la légitimité vient d'elle même pour autant que l'on insiste à chaque fois sur la condamnation dont a été l'objet tel ou telle.


3 commentaires:

  1. Bien d'accord avec toi, à ceci près que la "légitimité" ne vient pas de soi mais du battage pratiqué par les médias. Et c'est bien là que le bât blesse. Nul doute qu'ils traineraient dans la boue ce "tribunal d'opinion de droite". Qui tient les médias tient l'opinion, la modèle à sa guise et peut se permettre de garder perpétuellement l'initiative...

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai, mais le tribunal Russell Sartre n'avait pas eu non plus que des avis positifs ce qui ne l'a pas empêché d'être un perturbateur. De toute façon, il faut reprendre l'initiative et commencer par quelque chose, nos avis dépités et semi dépressifs sur la toile ont le mérite d’exister mais ne forment pas ni un avis d'autorité, ni un bloc uni.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mais comment prendre l'initiative quand on voit la gabegie qui règne à droite entre une fille qui tue le père, un nain détesté qui ne pense qu'à revenir avec comme seule alternative un crâne d'oeuf islamophile aquitain dont personne ne veut. Dans le camp adverse, ils ne sont d'accord sur rien, mais ils savent s'unir quand il le faut. Ultra minoritaires (en suffrages) et complètement dépassés sur le plan des idées, ils arrivent quand même à faire illusion et à nous imposer un pingouin crétin, une tordue exotique et un caractériel catalan.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.