En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 25 juin 2015

Mea Culpa !

Comme beaucoup d'entre nous, j'ai suivi avec intérêt l'attentat de Boston et ses suites.
Comme beaucoup d'entre nous j'étais convaincu, photos douteuses à l'appui, qu'il s'agissait d'une opération "false flag" sous fausse bannière, c'est à dire menée ou pilotée en sous main par un État, le plus souvent contre sa propre population.

Comment alors interpréter le procès du co-auteur de ces attentats, ses excuses aux victimes et ce, malgré une condamnation fédérale à mort ?

Peut-on imaginer que la manipulation aille jusqu'à un simulacre d'exécution, laquelle n'interviendrait au mieux que dans une dizaine d'année et que Djokhar Tsarnaev disparaisse discrètement dans la nature ?  peut-on imaginer que ce jeune homme tout juste sorti de l'adolescence accepte de passer 12 ans de sa vie en prison pour faire plaisir à l’État américain . Qui donc accepterait aujourd'hui de sacrifier sa vie pour un État occidental ? qui donc pourrait l'assurer sur une aussi longue durée qu'il ne serait jamais exécuté et finirait par sortir de là ?

Ou bien ne faut-il pas humblement accepter que nous nous sommes — et moi le premier — lamentablement plantés dans l'interprétation de ce drame faisant ainsi le jeu des auteurs de cet attentat  et des charlatans disposant soi-disant de sources de première main.

4 commentaires:

  1. Félicitations Paul-Emic, l'ambiance de l'époque est plutôt à l'obstination dans le déni.

    RépondreSupprimer
  2. On nous ment tellement que l'on finit par tombé dans le complotisme, c'est humain.

    RépondreSupprimer
  3. merci à tous les deux mais reconnaitre ses erreurs est indispensable si l'on veut progresser, sinon on finit comme les actuels "partis de gouvernement"

    RépondreSupprimer
  4. Convenir de ses torts, c'est se corriger dit-on.
    Comme vous à l'époque, ici même si mes souvenirs sont exacts, je partageais la même idée fausse. Il est honnête de le reconnaître et je vous remercie de pouvoir l'exprimer.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.