En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 22 juin 2015

Ballet en Méditerranée

Les ministres des affaires étrangères des Etats de l'UE avaient fait montre d'autorité.

Ils avaient décidé ou du moins étaient les porte-paroles de leur États qui avaient décidé de mettre de l'ordre en Méditerranée. Face à la "non-menace"(1) que représente l'immigration massive et délirante par voie maritime, on allait voir ce que allait voir et pour commencer intercepter les objets flottants trop bien identifiés.
En Europe, comme il est connu que le consommateur de substances illicites n'est responsable ni coupable de rien, on allait s'en prendre aux passeurs, ces négriers des temps modernes.

Oh ! pas question d'envoyer quelques commandos des forces spéciales  ramener ces gros méchants auprès de leur créateur, ce qui serait assurément la réponse la plus adéquate, ni même d'envoyer les barcasses vides ou pleines par le fond, non il s'agissait tout juste de saboter les moteurs pour rendre ces cercueils flottants inutilisables pendant quelques jours au mieux.
Mais le Conseil de Sécurité n'est pas d'accord, sans doute qu'il trouve la peine disproportionnée.

Alors la force navale, la Navfor, la mal nommée, va se contenter de repérer les rafiots surchargés et de les ramener à proximité des côtes libyennes  ou plus sûrement dans un port italien après qu'on leur ait lu leurs droits dans le code de la sécurité sociale.

Encore un petit détail, les "passeurs" n'ont pas pour habitude de récupérer leurs bateaux, alors qu'on les rende inutilisables, ou pas, ne va pas les traumatiser.

L'opération balai s'est muée en opération ballet.


(1)"on peut aussi décider [...] qu'à la frontière on ne se comporte plus de manière répressive [...] qui donne l'impression qu'on est face à une menace .  J F Dubost Amnesty International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.