En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 28 novembre 2012

Décryptage.

Un homme vient d'être condamné pour avoir incendié une église à La Gacilly dans le Morbihan en mai.
Compte tenu que, ni Ouest France, ni le Télégramme, journaux de l'Ouest, ne citent son nom on peut sans risque en déduire que ce n'est ni un Français européen, ni un ancien militaire, ce qui quand même rétréci grandement l'éventail des possibilités.

Quel imbécile  a dit que la presse était un contrepouvoir  ?

PS : il ne s'agit pas non plus d'un extraterrestre.

Faille logique

Soit un pays A qui connait une forte immigration clandestine et également un fort chômage.
Ce pays subit actuellement une hausse du chômage de 10% en un an et suit une courbe de 15% pour l'année à venir.
Question  : comment résoudre au mieux le problème du chômage et de l'immigration clandestine ?
Réponse : en régularisant encore plus facilement des immigrés qui ont déjà accès à la plupart des droits d'un citoyen, ce qui d'office va amener l'immigration d'encore plus d'ayants droits.

Conclusion : à l'issue de cette manœuvre, il y aura plus d'étrangers non travailleurs dans un pays qui s'effondre faute de pouvoir supporter un tel poids et encore plus de chômage.
Subsidiairement on sait comment réduire le nombre d'étrangers, il suffit de les naturaliser. A cette fin, le gouvernement va supprimer ou peut-être l'a-t-il déjà fait, les rares critères d'admissibilité mis en place par le précédent gouvernement qui cherchait  à sauver les apparences.

Comme on dit dans les romans, toute ressemblance avec une situation ou des personnages ayant existé ne serait être que fortuite. Quoique ...

mardi 27 novembre 2012

Et boum !

François Félon fait sécession (bon ! elle est facile je sais).

Et maintenant ? 
Les UMPistes suivant Fillon vont se rapprocher du Centre et se délayer dans le Grand Rien.
Il n'y a pas d'autre avenir possible au centre. Le Centre est un lieu d'intersection entre deux ensembles opposés, ce n'est pas un lieu en soi puisqu'il véhicule des valeurs contradictoires. Le Centre peut faire changer les majorités, mais il ne peut être la majorité.
L'autre partie pilotée par Coppé est vouée à subir une seconde explosion dans un temps que tout le monde devrait souhaiter être le plus bref possible, pour le bien du pays et pour le bien de la droite.

JFC va tenter de faire de la politique UMP avec ce qu'il lui restera comme appareil, militants et sympathisants.
Mais ce ne sera pas possible car il aura de la concurrence sur sa gauche.
Par ailleurs, des pesanteurs à la fois familiales et politiques  l'empêcheront de faire une vraie politique de droite. Tout au plus nous aurons droit à des rodomontades qui ne se concrétiseront pas dans les faits, comme cela se faisait du temps de l'UMP et du RPR.
Ce nouveau parti copéïste, représente donc potentiellement  une nuisance à droite. Il faut à tout prix qu'il explose une seconde fois et avant deux ans pour permettre à ses forces vives de s'agglomérer au FN, par association, fédération, ralliement, le mode importe peu.

Comme je le disais précédemment, le temps est compté et chichement !


Quand le népotisme de gauche succède au népotisme de droite.

Que va dire la presse ????? « Francaisdefrance's Blog

Quelques années après la tentative de Nicolas Sarkozy d'imposer son fils à la tête de l'EPAD, grosse fontaine à pognon du Nord-ouest de Paris, c'est au tour d'une cacique du PS, vice présidente du Sénat, de  vouloir placer son fils chéri, dénommé Amin Khiari à la tête du même organisme.
Le monsieur a déjà dans un poste précédent été convaincu de se servir un salaire demeusuré.

Par ici la bonne soupe !

"Nous sommes tous d'honnêtes gens, embrassons nous !"
Tout change, rien ne change, c'est la vraie constante de la Ripoublique

dimanche 25 novembre 2012

Autrefois on les appelait des "idiots utiles"

À l’heure où certaines questions de société s’imposent plus que jamais comme d’actualité, l’ancien secrétaire d’État Yves Jégo, député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne, vient de prendre clairement position sur Twitter en faveur du mariage homosexuel et du droit de vote des étrangers, positions qu’il indique comme siennes depuis dix ans [...] La suite sur Novopress.

En fait on peut continuer à utiliser ce vocable d'idiots utiles car il s'applique totalement . D'ailleurs le centre est un conglomérat d'idiots plus ou moins utiles.

Au nom de je ne sais quelles valeurs  démocratiques ou libertaires, cet homme souhaite la déstructuration de la société et l'avènement de la gauche au pouvoir pour une durée indéterminée.
Il serait socialiste ou à l’extrême gauche ça se comprendrait, mais au centre, ça me laisse un peu baba.
Cela démontre  la manière dévoyée dont ces politiciens envisagent la démocratie qu'ils parent de caractéristiques, pêchées dans leur imagination dévoyée, qui n'ont plus grand chose à voir avec les penseurs grecs ou des Lumières.

On peut aussi imaginer que c'est un sous-marin de la gauche qui se dévoile au moment où un mouvement de refus commence à se cristalliser dans l’opinion publique.
Quoiqu'il en soit ce monsieur à gagné un tour gratuit :



jeudi 22 novembre 2012

Indécis Premier contredit par son cabinet

» Je ne sais faire qu’un seul geste, je retourne ma veste
 à lire sur nouvelles de France (cliquer sur le lien)

Indécis Ier dans ses basses œuvres.

Après avoir déclaré que les maires disposeraient de leur liberté de conscience en ce qui concerne le mariage  des iso-sexuels; le v'la t'y pas qui se fait démentir par son cabinet !
Avec François H., la nullitude a gagné sa place dans le Larousse 2013 toujours friand de nouveaux mots.
Volte-face d'autant plus ridicule que le fond du problème n'est pas de savoir si tel ou tel maire aura ses humeurs ou s'il aura assez de c...les pour démissionner, le fond du problème c'est la destruction de la société par divers moyens dont ce "mariage" dénaturé.
Parce que l'aval de la société n'a plus vraiment de nécessité pour ce qui est de l'union civile.

A la Révolution, quand est né le mariage civil, il s'agissait de substituer quelque chose au mariage religieux qui avait alors force de loi. Il fallait faire table rase du passé.
L'intérêt du mariage était d'assurer une certaine stabilité dans le couple en vue d'élever les enfants le divorce étant très rare et fautif.
Quand  le divorce est devenu commun, dans les années 60 l'institution du mariage a permis d'assurer en cas de séparation une pension permettant peu ou prou d'assurer l'éducation des enfants. Déjà, l’État aurait du s'interroger sur la nécessité de conserver le mariage civil dans sa forme actuelle.

Maintenant que tout se déstructure dans tous les sens, que l'obligation de mariage civil préalable ne vaut surtout que pour les religions chrétiennes, on pourrait rendre aux religions l’institution du mariage  pour ceux qui souhaitent un aspect solennel et l’assentiment de leur pairs et rendre la partie  matérielle aux notaires.
Mieux vaudrait un système complètement libre qu'une dictature imposée au nom d'une prétendue liberté.

Du rififi rue de Vaugirard et de ses conséquences

Tout le monde en convient, ce qu'il se passe à l'UMP est lamentable.
Mes lecteurs savent que je n'ai aucune affinité particulière pour ce parti héritier du gaullisme et du centre c'est à dire de la chèvre et du chou, qui sous l'égide du brillantissime Nicolas S. a conduit le pays dans l’impasse où il se trouve. A sa décharge l'ex-président n'était que l'héritier d'un lourd passé de trahisons successives qui remonte aux origines mêmes du régime.

Privé de prendre les décisions politiques et financières qui pourraient le sortir de l'ornière, puisque vassalisé par l'Union Européenne, obligé de constater son envahissement progressif par des cultures qui lui sont étrangères voire complètement antagonistes, écrasé sous la chape de plomb des nouveaux censeurs, transgresseurs d'hier mués en nouvelles grenouilles du bénitier droitdelhommiste, le pays étouffe.
Le pays étouffe et il voit un reflet de lui-même dans ce parti dont les dirigeants s’étripent pour des intérêts personnels sous l’œil ébahi de militants qui n'en peuvent mais et commencent à renvoyer leurs cartes.
Quoi qu'il en soit, commission de recours,  judiciarisation de l'affaire ou pas, le parti UMP est mort en tant que tel. L'effet FN a joué et comme l'avait prédit Marine Le Pen, l'UMP va exploser.
C'est la conséquence  d'un trop grand hiatus entre la base et les instances dirigeantes. La base restant patriote, voire nationaliste, pour une grande partie, alors que les dirigeants et aspirants dirigeants, quels qu'ils soient, sont gagnés à l’idéologie mondialiste .

Je ne fais pas partie des optimistes qui pensent que cela va nécessairement profiter au FN et que la partie droitiste de l'UMP va se mettre automatiquement en orbite autour du FN (entendu sur Radio Courtoisie). L'effet  reductio ad Hitlerum n'a pas fini de jouer et de produire ses fruits vénéneux. Ceux qui n'ont pas eu le courage de parler et encore moins d'agir  depuis cinquante ans n'auront pas plus le courage immédiat de se rallier à un parti encore marqué du sceau du diable .
Avoir été adhérent de l'UMP, voire du RPR ou de l'UDF, pour les plus anciens des militants et se déclarer demain en plein accord avec la ligne politique du FN, c'est un peu comme de faire son coming out auprès de son épouse à qui on a fait cinq enfants  .

Alors quel avenir pour la droite (celle qu'il convenait d'appeler la fausse droite jusqu'à hier)?
Débarrassée de ses scories centristes qui lui ont fait adopter plus souvent qu'à son tour les positions  de ses adversaires de gauche, elle va certes se rapprocher idéologiquement du FN, mais à reculons.
Or tout est une affaire de temps.
Dans peu d’années le vote communautaire musulman, celui qui a déjà fait qu'Hollande est Président, sera déterminant. Le vote musulman, s'annonçant devoir être avant tout un vote apolitique dans le sens où il ne tient aucun compte des orientations de politique générale comme l'appartenance ou pas à l'Union, le rôle de l'Euro, les problèmes de société hors l'immigration, se porte dans un premier temps vers la gauche, le maillon faible du système.
Ce vote  se determinera et se détermine déjà sur des critères très simples et connus de tous :
  • laisser la voie ouverte à l'immigration, 
  • subventionner les immigrants, 
  • substituer le mode de vie islamique au mode de vie traditionnel de ce pays.
Cela en fait donc un adversaire obligé de la droite patriotique et nationaliste et accessoirement (pas si accessoirement que cela d'ailleurs) un allié objectif des mondialistes.

Dans un pays où le taux de renouvellement des générations de la population blanche de culture greco-latine est dramatiquement bas, les jeux sont, sauf miracle, quasiment faits.
 J'ai toujours pensé que nous avions perdu la guerre en 2002 et tous les jours qui passent confortent cette analyse.
Dieu nous garde des hommes providentiels mais là, j'ai comme l'impression qu'on va quand même en avoir besoin d'un.

mercredi 21 novembre 2012

Jack Carter retrouvé !

John Grotzinger, principal responsable de la mission de Curiosity a annoncé que le rover avait fait une découverte capable "d'entrer dans les livres d'histoire" sans pour autant révéler laquelle. Les scientifiques veulent vérifier les résultats avant d'en dire plus.

Dans la série gags naturellement

Loi du Talion vraiment ?

En Israël

A Gaza
J'ai déjà exposé mon point de vue sur ce conflit et mon refus de prendre parti : l'ennemi de mon ennemi n'est en rien mon ami, pas plus que l'ami de mon ami n'est nécessairement le  mien  mais quand même, on notera une certaine disproportion entre les deux cas.

mardi 20 novembre 2012

Sans surprise

C'est sans surprise que nous apprenons que le ravisseur de la jeune Chloé, habitante du Gard, est un franco-maghrébin, multirécidiviste.
Une tradition française en quelque sorte, tolérée, voire souhaitée par le pouvoir.


Montesquieu dit que la peur  est le "principe" du despotisme, autrement dit ce qui le "fait agir", ce qui lui permet de fonctionner en tant que système. Or il y a deux manières possibles d'actionner ce levier. Le pouvoir peut faire peur par lui-même (manière directe), mais il peut aussi rester dans la coulisse et en pousser d'autres sur le devant de la scène (manière indirecte). Ce n'est pas ici le pouvoir lui même qui fait peur (police, justice etc.) mais mais ceux qu'il pousse sur le devant de la scène à sa place (voyous délinquants et criminels).
[...] il est tout à fait inexact de dire que les gouvernements européens se contentent de subir passivement l'immigration . La vérité est au contraire qu'ils l'encouragent de mille et une manières [...] Tout simplement parce qu'ils considéreraient qu'il est de leur intérêt même de la laisser se développer. Non seulement elle ne leur porte en rien préjudice, mais elle leur profite. [...] Elle leur a été d'un précieux secours pour maintenir et consolider leur position dominante par rapport au reste de la population.
Eric Werner - L'avant-guerre civile

lundi 19 novembre 2012

Confusion des genres

Capté  au hasard d'un zapping :
Le gouvernement envisagerait de donner une allocation transport, destinée à compenser une augmentation du gas-oil (dont il serait question) aux bénéficiaires de la CMU (ai-je-bien entendu ?) même aux personnes ne disposant pas de véhicule (là je suis sûr, j'ai bien entendu) .

On soigne sa clientèle électorale comme on peut.

addendum
Je n'ai pas eu la berlue
20Minutes

Manuel de guérilla contre les « nouveaux négationnistes »

Manuel de guérilla contre les « nouveaux négationnistes »

dimanche 18 novembre 2012

Bon cap

"Le cap que François Hollande a annoncé est courageux" selon François Bayrou professeur agrégé de Lettres Classiques, homme politique.
Le "cap courageux" ça vient de sortir.

L'ajustice persiste dans l'ignominie.

Ermont, Val d'Oise.
Un bijoutier menacé à l'aide d'une arme à feu par un "jeune", blesse son adversaire avec sa propre arme.
Au lieu d'être décoré, cet homme est mis en examen.
Ainsi va la France.


 Encore une fois Konk a le trait juste

vendredi 16 novembre 2012

S'indigner , mais pour le bon motif !

L'indignation se porte bien. Elle surtout bien portée par la marge de ce qu'on appelait les altermondialistes il n'y a pas si longtemps et qui ont capté le surnom d'indignés.

S'indigner certes mais pas pour n'importe quoi.

En ce moment on s'indigne beaucoup du côté de Notre Dame des Landes.
On retrouve le cortège habituel des guignolos.
A la contestation normale des habitants de la région, personne n'accepte de bon coeur d'être exproprié ou de savoir qu'à 1000 mètres de sa maison vont se poser des A380,  a succédé la contestation instrumentalisée des professionnels de la casse, politiciens dévoyés et nervis consommateurs de substances qui font rigoler. On y a vu l'habituel participant, expert ès démontages, l'ineffable José la moustache.

Par contre à Nantes ex-bonne ville du clown blanc locataire de Matignon vient de surgir du sol une horreur architecturale, porteuse par ailleurs de valeurs qui sont complètement opposées aux nôtres.
Là, aucun de ces défenseurs du mille-pattes ou du scarabée des Landes, n'a montré le bout de son nez.
Pourtant cette horreur ne créera aucun emploi non confessionnel, mais apportera par contre son lot de nuisances pour tous les riverains. Je me suis laissé dire que la puissance publique avait largement apporté on écot.

Alors leur indignation ils peuvent se la mettre où ils veulent, ça fera peut-être des heureux par les temps qui courrent.






jeudi 15 novembre 2012

Sac de sciure en Corse (1)

Tout le monde sait tout à les en croire.

La population sait qui tue qui.
Les politiciens locaux savent qui tue qui.
La gendarmerie et la police savent qui tue qui.
L’État Français sait qui tue qui.


On nous prend à témoin "il faut que ça cesse, c'est intolérable, c’est un territoire de la République", toutes les incantations républicaines habituelles, mais ... personne ne dit rien.
La population se tait
Les politiciens débitent des phases qui ne veulent rien dire
La police et la gendarmerie se réfugient derrière leur devoir de réserve et le secret de l'instruction.
Le ministre de l'intérieur rappelle le passé glorieux de la Corse (et alors ? ).

Moi , Français de base je n'y comprends rien et à vrai dire je m'en fous un peu, ayant, il y a des décennies, décidé de ne jamais mettre les pieds dans ce pays .
 Ce qui m'énerve c'est qu'on fasse semblant de me révéler des choses en m'enfumant.

Tant qu'on ne me dira pas c'est Untel qui manipule tout cela mais il est protégé par X ou Y,  je continuerai de me désintéresser complètement des Corses et de la Corse.


(1) en référence à la langue de bois, bien sciure .

Déclaration de guerre à l'encontre de la Syrie.

Une des grandes forces de la constitution de la Vème République c'est qu'on peut lui faire dire n'importe quoi.

Ainsi l'article 35 traite de la déclaration de guerre :
La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. 
Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote. 
Lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le Gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement. Il peut demander à l’Assemblée nationale de décider en dernier ressort
Si le Parlement n’est pas en session à l’expiration du délai de quatre mois, il se prononce à l’ouverture de la session suivante.
On peut donc en retenir que le gouvernement demande au Parlement (Sénat plus Assemblée) la déclaration de guerre.
Cette demande donne lieu à un vote sans débat. Dans la mesure où les opérations armées ont déjà commencé depuis trois jours et que l'adversaire n'est pas au fait des subtilités constitutionnelles ou n'en n'a rien à faire, on peut dire que le gouvernement déclare la guerre et que le Parlement n'aura plus qu'à suivre.
On pourra ensuite en débattre mais sans vote.
Fallait-il avoir l'esprit tordu pour en arriver là !

Par ailleurs la notion de guerre dans la constitution est extrêmement restrictive. Il ne s'agit que d'opérations armées.
Même au temps de Napoléon, il y a deux siècles, on savait déjà que la guerre avait d'autres formes, comme la guerre économique.

Le gouvernement peut donc déclarer une guerre non armée sans en référer à personne puis ensuite invoquer une quelconque agression qui ne serait qu'une riposte légitime de l'adversaire pour invoquer le droit d'intervention armée.

Ne parlons même pas de la mascarade qui consiste à s'abriter derrière une "décision" des Nations Unies à laquelle participe le représentant français sans avoir auparavant recueilli l'avis du Parlement. Mascarade qui selon une "jurisprudence" constitutionnelle semble épargner au gouvernement l'obligation de faire valider sa guerre par le parlement

Pour en venir au sujet qui m'intéresse, la Syrie, le gouvernement vient de décider de reconnaitre une clique de fantoches islamisants, comme gouvernement légitime et légal de la Syrie.
C'est une déclaration de guerre  puisqu'elle entraîne de facto la rupture des relations diplomatiques avec le gouvernement légal en place et un soutien armé aux rebelles, la France ayant demandé la levée de l'embargo sur les armes.
Souvenons nous de nos lectures et nous nous apercevrons que même lors de la guerre d'Espagne, le gouvernement de Front Populaire ne s'était pas tant engagé auprès des Républicains auquels il était pourtant lié idéologiquement  bien plus que ce qui devrait nous rapprocher d’islamistes basiques.

Cela en dit long sur l'état d'acculturation et de dhimmitude auquel est parvenu le gouvernement français tenu par les c...les par ses créanciers islamistes.

mercredi 14 novembre 2012

Une grand-mère de 72 ans souhaite avoir un bébé avec son petit-fils de 26 ans - actualité monbebe.com

Une grand-mère de 72 ans souhaite avoir un bébé avec son petit-fils de 26 ans - actualité monbebe.com
Via NdF
Je reprends beaucoup d'articles publiés ailleurs en ce moment, mais pourquoi paraphraser ce que d'autres ont parfaitement écrit?
Là c'est l'histoire d'un "nouveau couple" contemporain. Cela se passe pour l'instant aux USA, mais pourquoi pas ici, dès l'an prochain ?
La grand-mère de 72  ans vie une liaison avec son petit fils de 26 ans. Ils sont naturellement sexuellement actifs et à la recherche d'une mère porteuse pour leur premier enfant.
Why not ?
Quand on vous disait que le mariage  des fiottes  personnes de même sexe était la porte ouverte aux pires insanités .
Parce qu'après tout, le mariage "pour tous" c'est aussi ça.

mardi 13 novembre 2012

du droit à l’enfant aux « droits  de l’enfant « Francaisdefrance's Blog

du droit à l’enfant aux « droits  de l’enfant « Francaisdefrance's Blog

Les Californien(ne)s sont "en avance" :
Deux lesbiennes vont faire opérer leur petit garçon pour qu'ils devienne une petite fille...
Bienvenue à Gomorrhe  !

lundi 12 novembre 2012

Un rabbin israélien : Les Juifs devraient se réjouir de l’islamisation de l’Europe

Un rabbin israélien : Les Juifs devraient se réjouir de l’islamisation de l’Europe

La boucle est bouclée.
Notons au passage que ce rabbin ignore tout de la genèse du peuple juif et qu'il transforme l'histoire en vue de trouver des explications fallacieuses  à la situation particulière du "peuple" juif au sein des peuples européens.
Il est naturellement faux que les Chrétiens dans leur ensemble aient massacré les Juifs  pendant  plusieurs siècles. Il y a eu certes des massacres, particulièrement dans l'Est de l'Europe mais pas très différents que ceux que les Juifs ont commis à l'égard des Chrétiens avant que le christianisme ne monte en puissance .
Personnellement j'apprécie beaucoup ce genre de déclaration. J'aime quand tombent les masques.

A rapprocher de la déclaration de la sœur de Merah, admiratrice des islamistes sanguinaires et de celle des salafistes égyptiens qui veulent raser les pyramides.
La question que l'on peut se poser c'est : est-ce que les salafistes sont l'aboutissement de l'islam dans sa version la plus pure ou bien est-ce que ce sont des pratiquants d'un islam dégénéré ?
Je pense clairement qu'ils sont l'aboutissement de l'islam.
Rien de ce qu'ils pratiquent n'est absent du coran. Dans un sens, le leur,  ce sont donc des purs. A nous de prendre cela en compte .

A rapprocher encore  des représentants de "l'islam de France" que nous baptisons nous "l'islam en France" qui demandent que certains mots comme islamiste soient rayés du vocabulaire.
Outre le fait que l'on pourra admirer à cette occasion  la collusion entre la dictature communiste et la dictature islamiste, (cf le livre de Camus), cela confirme ce que beaucoup disent à savoir qu'il n'y a pas des musulmans "normaux" supposés tolérants et des excités nommés islamistes.
Il n'y a que des degrés dans l'application du coran. Il n'y a que des degrés dans le respect de la lettre du livre. Un bon musulman est nécessairement un islamiste. Peu importe donc qu'on ne parle que de musulmans puisque le tout contient la partie et que la partie a vocation à devenir le tout.

vendredi 9 novembre 2012

Oui à la diversité !

surtout dans le mariage !

Le mariage isosexuel ne passera pas par moi !

jeudi 8 novembre 2012

Le meilleur résumé possible de la situation en Syrie… « Le blog d'Arnaud de Brienne

Le meilleur résumé possible de la situation en Syrie… « Le blog d'Arnaud de Brienne


Va comprendre ...

TVA sociale, criminelle et destructrice de pouvoir d'achat des classes populaires, décidée par un ex-gouvernement félon

Nouvelle TVA décidée par un gouvernement de gauche soucieux du bien-être des classes populaires.

Emplois d'avenir

t'as vu ma gueule d'avenir !

Aux États-Unis, les polygames ont voté pour Obama (espérant qu’il légalise le «mariage» gay)

Aux États-Unis, les polygames ont voté pour Obama (espérant qu’il légalise le «mariage» gay)

N'en déplaise aux idiots utiles, la légalisation du mariage  isosexuel mène directement à une dégradation des mœurs qui rétablira la polygamie et partant favorisera l'implantation de l'islam, si besoin était.

mercredi 7 novembre 2012

Le rapport Louis Gallois : « beaucoup de bruit pour rien » !

6 novembre 2012 Communiqué de l'Institut du Pays Libre
Le rapport Louis Gallois : « beaucoup de bruit pour rien » !
Le rapport de Louis Gallois, brandi et évoqué avec une grandiloquente solennité proche du grotesque par le Premier Ministre Ayrault et exalté comme un sublime programme de salut public économique et social par le vaniteux ministre du redressement industriel Montebourg, mérite vraiment le titre de la comédie de Shakespeare : « Beaucoup de bruit pour rien ». Mais son indigence est telle qu’il sera beaucoup plus vite oublié que la pièce du génial dramaturge.
On y trouve encore heureusement quelques justes constats et lieux communs de bon sens sur la maladie de l’économie française tels que formulés avant lui depuis des décades par les acteurs de la vie industrielle et les militants de la Droite de conviction.
Pour dénoncer la ruineuse hypertrophie administrative de l’État et des collectivités publiques et de leurs chevauchements, on n’avait vraiment pas attendu ce « grand industriel » !
Observons que si Louis Gallois a l’honnêteté élémentaire de faire remonter « le décrochage de l’industrie française aux années 1970 », le citoyen politicien Ayrault l’impute seulement aux dix dernières années. Son rapport est ensuite constitué d’une belle compilation de souhaits dans une utilisation répétée du conditionnel sur ce qu’il vaudrait mieux que l’on fasse plutôt que de ne pas le faire.
L’affligeant c’est que monsieur Gallois ne s’avise pas du tout de remonter des effets aux causes réelles de la maladie économique qui est d’abord une maladie politique et sociale et à vrai dire une maladie morale. Pas un mot sur notre système étatisé, sclérosé, massifié, idéologisé d’éducation nationale ! Le simple constat sans la moindre esquisse de critique qu’il est « budgétairement sanctuarisé ».
Passons sur ce jargon. Mais prenant cet exemple de sanctuarisation comme modèle, Gallois, en parfait socialiste, en propose l’extension à « la recherche publique et au soutien à l’innovation ». Comme si un regard critique sur les gabegies nombreuses en ces domaines ne s’imposait pas.
Louis Gallois ne remet pas davantage en cause la stupide loi des 35 heures alors que c’est sur la base des 40 heures la souplesse sur le temps de travail qu’il faut introduire en facilitant notamment dans les accords d’entreprise la possibilité du travail à mi-temps ou à temps partiel. Mesure efficace de lute contre le chômage.
Louis Gallois n’esquisse même pas la nécessité de simplifier et diminuer, un peu sur le modèle du Japon, le nombre aberrant de nos collectivités territoriales et de leurs comités de liaison et de coordination surgissant sans cesse. Une quarantaine de « généralités » pourraient, à un moindre coût, succéder aux départements et aux régions.
Prônant essentiellement le transfert des charges sociales sur la fiscalité directe et indirecte, Louis Gallois demeure, à l’évidence par sclérose idéologique, dans un affligeant conformisme. Tout cela pour tomber sur un chiffre « convenable » de 30 millions d’économie.
Mais on ne trouve pas un mot de jugement dans son texte sur les choix si contestables, voire aberrants, de la politique française en matière européenne, de commerce international, d’écluses douanières et de flux de population.
Louis Gallois n’a pas l’envergure de caractère du Baron Louis, ce grand ministre des finances qui adjurait ainsi Louis Philippe en 1830 : « Sire, faites moi de la bonne politique et je vous ferai de bonnes finances ! ».
Il aimait rappeler aussi que « L’État doit être le plus honnête homme de France ».

 Bernard Antony.

Un communiqué de Chrétienté Solidarité qui résume assez bien le sujet.

Quand est-ce que ça commence ?

B.H. Obama vient de remporter les élections aux USA.

En fait je m'en balance un peu, voire beaucoup car je sais qu'un président américain, qu'il soit démocrate ou  républicain, en politique extérieure, défendra d'abord les intérêts de son pays, donc nous sera hostile chaque fois que nécessaire. Démarche qui est tout à l'honneur des Américains qui se sont succédés à ce poste. Mais on est tellement habitués, ici, à voir le contraire, tellement habitués à voir les politiques prendre des décisions contraires à nos intérêts que ça suscite toujours une certaine surprise.

Quant à la la politique intérieure je laisse les Américains apprécier ou non sa démarche. Apparemment ils aiment.

Non, la seule chose qui me tarabuste un peu, c'est que je me demandais quand est-ce que son premier mandat allait commencer, tant cet homme à le don de faire croire qu'il vient juste d'arriver et qu'il faut beaucoup lui pardonner.

encore quatre ans pour le pire ...


Une impression de déjà vu

Responsable mais pas coupable ?


mardi 6 novembre 2012

Les fausses bonnes réponses.

De même que les 35 heures étaient une réponse inappropriée en vue de résorber le chômage, de même, la ré-augmentation du temps de travail  à 37 heures ou 39 heures à salaire constant est le meilleur moyen pour faire baisser la productivité individuelle des salariés (une des meilleures du monde il faut le savoir) .
Par ailleurs, au mieux, cette modification n'aura qu'un effet marginal sur le chômage, au pire — et le pire est toujours à redouter —  elle sera destructrice d'emploi intérimaires ou à durée déterminée. Donc augmentation du chômage et des charges.

Augmenter le temps du travail, à l'échelle macro-economique ne me semble avoir du sens que dans la mesure où il y a des emplois à pourvoir et un manque, temporaire ou non, de main d'oeuvre.
Or de la main d’œuvre, il y en a a foison, ce sont des entreprises productrices ou transformatrices qu'il n'y a plus. 
Ponctuellement cela peut avoir un effet sur les finances de l'entreprise, personne ne le niera, effet qui sera vite contrebalancé par des mouvements sociaux et une perte de productivité individuelle.
En fait la solution c'est la réduction des dépenses inutiles de l’État.

Effectivement appliquer l'augmentation du temps de travail aux fonctionnaires, dans le cadre d'un allégement des coûts de l'Etat, me parait indispensable, puisque dans ce domaine on cherche à ne pas embaucher, ce qui n'est pas le cas du privé.
Réduire les députés et sénateurs, réduire les commissions, sous-commissions, conseils etc.
Privatiser ce qui n'a pas à relever de la puissance publique comme les hôpitaux, la poste, les transports etc.
Cesser de subventionner tout et n'importe quoi.
Rendre les élus personnellement responsables de leurs décisions comme le fait pour un conseil général de servir une subvention à telle ville ou village du Mali ou autre décision aussi improbable.
Cela vaut naturellement pour les plus hautes autorités de l’État.

Il faut impérativement que la puissance publique adapte ses moyens à ses ressources, celles-ci étant à peu près constantes, comme le fait quiconque a un budget privé à gérer et non pas adapter ses recettes  à des dépenses sans prise sur la réalité, ce qui est une constante depuis 1974.

Et puis surtout l'inévitable sortie de l'Union (et de l'OMC). Puisqu'il y a peu de chances que ces organisations adoptent notre point de vue, pour l'instant, il faut en sortir avec toute l'intelligence et la diplomatie nécessaires  pour faire illusion si le besoin s'en fait sentir.

Sans toutes ces décisions, ou pourrait porter la durée du travail à 50 heures que ça ne donnerait rien de bon..

lundi 5 novembre 2012

Le Graal.

Louis René Fernand Gallois, né le 26 janvier 1944 à Montauban dans le Tarn-et-Garonne, est un haut fonctionnaire et dirigeant d'entreprise français.
Président de la SNCF de juillet 1996 à juillet 2006, il est nommé co-président d'EADS le 2 juillet 2006 et PDG d'Airbus le 9 octobre de la même année, en remplacement de Christian Streiff. Fait rare, lors de son départ de la SNCF, même les syndicats ont salué les qualités de ce patron atypique. Il avouera cependant au magazine Challenges que « franchement, je ne pensais pas rester dix ans à la SNCF. Je suis venu par hasard. Je n'étais pas prédestiné ». Le 16 juillet 2007, il est nommé PDG d'EADS ce qui met fin à la structure bicéphale de l'entreprise. C'est le 14e patron le mieux payé de France avec 2,5 millions € en 2008. Son mandat a pris fin le 31 mai 2012.
Le 10 octobre 2011, il fonde La Fabrique de l'Industrie, un laboratoire d'idées, destiné à ouvrir et stimuler la réflexion sur les enjeux et les perspectives de l'industrie. Il est également président de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS), une fédération française d'organismes et d'associations proposant aux personnes en situation de grave détresse sociale un accueil, un hébergement et une aide à la réinsertion sociale.
© Wikipédia

En ce moment on se masturbe beaucoup l'esprit, et pas que, avec le "rapport Gallois"  qui tel le Graal recherché par Perceval "Le Gallois", devrait apporter la solution miracle au redressement de l'économie française.

D'abord, rassurons nos lecteurs aucune des solutions préconisées dans ce "rapport" n'est de nature à redresser quoi que ce soit.
Les solutions, on les connait, elles existent, mais on n'est pas près ni prêts à les mette en œuvre dans ce cirque qu'est devenu notre pays.

Le rapport Gallois n'est destiné qu'à permettre au gouvernement de prendre quelques mesures impopulaires visant essentiellement les classes moyennes et le haut des classes populaires, celles qui travaillent, font tourner le pays et payent l'essentiel de l'impôt.

Le lumpen prolétariat migratoire et  les glandeurs professionnels s'en sortiront  sans problème.
Montebourg l'a encore rappelé ce matin sur RTL. A la question d'un auditeur de savoir s'il ne faudrait pas mieux contrôler l'utilisation des multiples allocations perçues par certains qui se dispensaient ainsi de travailler, il a répondu par un péremptoire "nous n'allons pas nous en prendre à ceux qui vivent avec 400 euros par mois et qui ont du mal à boucler leur fin de mois".
Le problème monsieur le ministre, c'est que l'auditeur ne parlait pas de ceux-là.
Mais comme le dit le proverbe : " il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".

Maintenant que nous avons évacué le contenu du rapport qui ira enrichir la pile des rapports inutiles pondus depuis la création de la Vème,  interessons nous un peu au rédacteur.

PDG de la SNCF. Le travail principal de monsieur Gallois a été de démanteler la SNCF  en vue de la désendetter.
Certes, la SNCF s'est relativement désendettée, au pris d'une dégradation du réseau , de l'abandon de destinations "non rentables", de fermetures de petites gares, d'une impasse sur la recherche et d'une politique tarifaire plus proche de l'arnaque que du commerce.
Aujourd'hui la SNCF vit sur les acquis des recherches des années 70. Pour combien de temps ?

PDG d'EADS  (au passage société de droit néerlandais) : ça a été le président de l'immobilisme. EADS est passé derrière Boeing juste avant l'arrivée de Gallois et n'est jamais repassé devant. Sous sa présidence  l'A380 n'a jamais "décollé", économiquement parlant. Si ça avait été le contraire il en aurait retiré toute la gloire, soyez en sûrs.

Il a été confronté à des décisions "impossibles" à prendre, comme le déménagement d'une partie du siège à Toulouse, mesures que son successeur à rapidement prises en quelques semaines.

En tant que haut fonctionnaire de l'Etat français, Gallois semble jouer la politique de la marée.
Quand ça monte, c'est grâce à lui. Quand ça redescend, c'est la faute à tout ce que l'on veut.


Écrit de toute mauvaise foi.

dimanche 4 novembre 2012

La digue du cul ! La digue la digue !

58% des Français seraient favorables au mariage des homosexuels entre eux. Chiche ! faites donc un référendum. Non seulement vous aurez prouvé que vous aviez raison, mais votre loi sera pérenne.
Les socialistes ? des petits joueurs !
.


Les socialistes se déchainent contre l’Église catholique. Ils souhaitent que les chrétiens, comme tous les Français, ne cherchent pas à imposer leur vision de la famille à la société.
Donc les Chrétiens pas plus que les Français ne devraient vouloir imposer leur vision de la société, sauf les socialistes bien sûr ! A quoi sert donc la politique ?
Franchement ça divague boulevard Solférino !  

samedi 3 novembre 2012

Pour tous

On entend beaucoup parler en ce moment sur les médias du système, c'est à dire la quasi totalité des médias dans notre pays pourtant revendiquant une ouverture à l'autre et à la diversité, de mariage pour tous.
France DésInfo va même y consacrer une rubrique ai-je entendu tout à l'heure.
Or le mariage pour tous, ce n'est rien d'autre que le mariage des homosexuels entre eux. C'est à dire une fermeture à l'autre, un refus de la diversité, en l’occurrence sexuelle. En bonne novlangue il convient d'inverser le sens des mots. Pour tous signifie donc pour d'aucuns.

Le plus beau, ce n'est pas tant que quelques invertis (j'insiste sur le quelques) tentent de singer la normalité physiologique, c'est que l'ensemble du système qui vogue à la dérive, ayant perdu toutes références, sauf l'appât effréné du gain et une quête mythique d'une alérité  rêvée, reprenne ce délire à son compte.
Relevons au passage que  ceux qui ont été moqués  par nos grands penseurs  quand ils ont fustigé une dérive polygame ou zoophile voient ainsi leurs pires cauchemars confirmés, le "pour tous" étant parfaitement explicite.

Si la fin du monde devait un jour se réaliser, probablement que tout cela ferait partie des signes annonciateurs.

vendredi 2 novembre 2012

A lire ou à relire

 


Quarante ans après la fin de la guerre d'Algérie, l'armée française est aujourd'hui mise en accusation.
Lancée par le parti communiste, soutenue par les anciens porteurs de valises, les professionnels de la repentance et leurs relais, une campagne de presse d'une violence inouïe vise à mettre au pilori ceux qui ont dû dans des circonstances dramatiques, assumer la responsabilité du rétablissement de l'ordre face au terrorisme.
A cette nouvelle offensive contre l'honneur de l'armée française, il n'est qu'une réponse, celle de la Vérité.
C’est elle qu'ont cherché à retracer, dans sa complexité, les historiens, les journalistes et les témoins de l'époque qui se sont associés à un groupe d’officiers de réserve, pour réaliser ce "Livre Blanc de l'armée française en Algérie" [...]

Extrait de la quatrième de couverture de ce livre publié en 2001. Le texte n'a pas vraiment vieilli et dix ans après les porteurs de valise sont toujours là et réécrivent l'histoire à leur sauce au sang et au fiel.

L'honneur par le geste

Au moment ou Longuet tire un bras, justifé, aux tristes égorgeurs du FLN, rappelons que l'emblème de ce blog c'est ceci .
Imitateur va ! mais on te pardonne Gégé.