En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 30 octobre 2013

Tous insatisfaits ?

Trois  Français sur quatre, ou presque seraient insatisfaits du président Hollande.
Pas moi. Il fait exactement toutes les erreurs que je n'osais espérer de sa part et en deux ans seulement.
Encore un petit effort !

A fond vers nulle part.

Le président Hollande (qui n'est pas natif d'Houilles contrairement à ce que rapportent certaines rumeurs) et le premier ministre slovaque, Robert Fico, ont mis hier, en garde contre la montée des extrémismes en Europe, appelant à une "nouvelle dynamique européenne" en faveur de la croissance et de l'emploi.

C'est vrai qu'il y a une menace d'extrémisme, elle est présente partout, en Europe centrale mais aussi en Europe occidentale. Cette menace repose sur la désespérance, sur la peur, sur le repli, sur la dénonciation de l'Europe. Alors nous devons y faire face en faisant en sorte de donner une nouvelle dynamique à l'Europe  a déclaré François Hollande   ajoutant qu'il fallait faire travailler l'Europe avec un rythme, une perspective qui donne espoir aux peuples, notamment en donnant davantage de fermeté et de coordination à la gouvernance de la zone euro et en faisant preuve de plus de solidarité.
Il s'est vanté qu'ils aient  réussi à stabiliser la zone euro  .

Son hôte en a rajouté une couche en déclarant : Si nous voulons empêcher les extrémistes et les nationalistes de réussir, il nous faut fournir des résultats, traitant au passage Hollande de leader pour la relance de l'emploi et de la croissance.

Ces derniers mots montrent le niveau de perspicacité politique du premier ministre slovaque et disqualifient de fait le reste de son discours, néanmoins ce que l'on constate, c'est que toute cette nomenklatura européïste n'a rien compris à rien !

La seule réponse qu'ils ont trouvé à la crise européenne, crise économique, financière et structurelle, crise qui ne relève pas du fantasme idéologique — elle se constate partout, tous les jours — c'est de passer la vitesse supérieure sans changer de cap, sans varier d'un iota dans leur idéologie destructrice.
D'ailleurs ils ne peuvent rien concevoir d'autre, c'est pourquoi ce sont des zombies qui nous parlent déjà d'outre-tombe. Ils sont morts, leur système est mort, nous ne savons pas encore s'ils nous ont déjà entraînés avec eux dans leur folie mortifère, aussi nous devons résister de toutes nos forces pour ne pas sombrer dans l'abîme et les empêcher de nous entraîner dans l'ombre funeste en espérant qu'il n'est pas trop tard, mais eux ne méritent que notre indifférence.

Personne ne se souviendra d'eux dans vingt ans.


Cette illustration du concile de Nicée n'a rien a voir avec notre sujet mais je trouve que cette enluminure égaye l'article. Rien à voir ... c'est à voir !  on y discutait du sexe des anges ce qui me semble au moins aussi peu important  que la gouvernance de la zone euro.

lundi 28 octobre 2013

dimanche 27 octobre 2013

Un blog à visiter

Un blog à visiter malgré ses différents noms, qu'il s’appelle "Chez Raoul l'absurdité française revisitée" le titre de sa page d'accueil ou "Quod omnes tangent ad omnibus approbatur" son lien RSS ou encore "subito-invenio" son adresse internet et bien que les commentaires soient fermés, je vous invite à faire un détour par ici .

samedi 26 octobre 2013

Les Bretons abattent les barrières d'octroi.








ça rappelle le bon temps où la Bretagne était peuplée de Bretons cabochards, comme le jour où les paysans avaient pendu un cochon aux pales de l'hélicoptère de Chirac alors ministre de l'agriculture.

vendredi 25 octobre 2013

Un ministre qui devrait relire ses traités.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a appelé à une "réorientation de l'achat public" vers plus d'"esprit patriotique", à l'occasion de la présentation vendredi d'un guide de la commande publique destiné à inciter les PME à répondre aux appels d'offres publics
La suite sur Le Figaro 

Il s'agit en peu de mots de créer une préférence nationale en matière de contrats publics.

Naturellement je suis 100% d'accord avec lui, sauf qu'il fait partie du PS, parti européïste s'il en est et que les dispositions qu'il entend faire prendre, comme la préférence nationale en matière de contrats publics sont complètement interdites par les traités européens relatifs à la "libre concurrence".

Alors pourquoi nous prendre pour des cons lui aussi ? Et en plus c'est un récidiviste en la matière.

j'ai parfois l'impression (fugace) qu'on nous prend pour des cons .




Selon le reportage visible sur 20 minutes la petite fille découverte dans un camp Rom en Grèce serait l'enfant de deux roms Bulgares "très bonds" eux aussi, comme le montre bien cette photo de la "maman".
Tout y est, la blondeur, la pâleur du teint.  Le visage très slave. Tout vous dis-je.

jeudi 24 octobre 2013

Ce que les immigrés apportent à la France.

Quand ch'reviendai en France c'moi k'wa et' la chef !
5 ans de présence en France coût 600 000 euros pris sur vos impôts !

mercredi 23 octobre 2013

Le grand racket.

Rien de ce qui pourrait rapporter de l'argent ne saurait échapper à ce gouvernement de malfrats.

Tout est taxé, tout est imposé.

Au début c'étaient soi-disant les riches qui allaient payer. Comme je l'avais fait remarquer  il y a quelques mois, en socialie, on est toujours les riches de quelqu'un, surtout à la vitesse où l'on nous introduit des miséreux dans le fion.

Maintenant, soyez heureux lecteurs ! vous ne l'avez sans doute pas remarqué mais votre situation a brutalement évolué ces derniers mois. Vous êtes désormais imposables pour ceux qui ne l'étaient pas et plus (beaucoup plus) imposables pour les autres .

PEA, PEL tout va y passer. D'ici à ce que le sacro saint livret d'épargne y passe, il n'y a pas loin. Bientôt sera dénoncée comme une attitude non-citoyenne (charabia novlanguesque oblige) celle qui consiste à faire des économies.
On ne sait pas trop si le gouvernement sacrifie à ses alliés Verts lorsqu'il impose les transports routiers, c'est à dire les transports tout court, car il est de notoriété publique que la voie ferrée ne peut pallier une carence des transports routiers, mais il espère engranger des recettes fantômes. D'ici peu on peut parier que vous serez taxés sur les transports par le biais de votre véhicule .

Selon certains experts, se prépare pour l'après municipales un rinçage des comptes bancaires comme à Chypre.

Je crois que nous sommes entrés dans les choses sérieuses. Il va bien falloir que ça cesse !




mardi 22 octobre 2013

Darwin revisité ou un grand bravo à la clairvoyance des services sociaux (grecs en l'occurrence)

Just do it !

Où sont-ils donc ?

Le plus marquant de l'affaire "Léonarda" c'est l'absence sur la scène médiatique des prétendus ténors de la majorité et des "intellectuels" de droite.
Comme on le dit dans les romans de gare, c'est le règne du silence assourdissant, au mieux les whispering depths (#wuthering heights).

Aucun rassemblement, aucune manifestation publique d'envergure, certaines grandes gueules, du moins qui se revendiquent comme telles sont restées bien muettes.
Pourtant la cause est porteuse, les gens en ont marre que l'on se foute d'eux et qu'on les prenne pour des vaches à lait. Il n'y a rien de honteux à préférer sa famille à ses voisins et ses concitoyens à la plèbe d'outremont et d'outremer !

On en a marre, on n'en à rien à faire des provocations d'une petite conne  instrumentalisée, aux nationalités multiples et à la scolarité hasardeuse (21 jours d'absence sur 40 jours de scolarité !) membre d'une famiile de malfrats et d'assistés.
L’État semble plus occupé à faire taire un blog comme le Salon Beige qu'à faire régner ordre et Justice en son sein !
Il est du devoir de tous ceux qui se revendiquent comme force d'opposition  en particulier les élus de le faire savoir haut et fort !

lundi 21 octobre 2013

Fait divers politiquement incorrect et tombant comme un cheveu sur la soupe

A l'occasion d'une "perquisition de routine" la police grecque a découvert dans un camp de Roms une petite fille de quatre ans blonde, présence qui leur a semblé incongrue.
Une enquête pour enlèvement de mineur à été ouverte.

Plus de détails sur RTL.fr


pour qui serait torturé par des pulsions racistes elle est slave d'origine sans aucun doute.

En France naturellement, la fillette serait restée dans le camp de Roms et les policiers sévèrement sanctionnés.
En effet, à part un racisme féroce et dévoyé, qu'est-ce qui , en France, aurait bien pu faire penser à des policiers de la République, que des pruneaux ne pouvaient pas être les parents génétiques d'une enfant blonde comme les blés d'Ukraine ?

Au cas même où le doute serait raisonnable, ce qui restait à démontrer, qu'est-ce qui aurait bien pu faire douter de la parole des "parents" selon lesquels ont leur aurait "donné" l'enfant, à part toujours le même racisme échevelé ?

Certes la "mère" a déclaré 15 naissances en 5 mois dans trois villes différentes . Et alors ? est-ce un motif de doute raisonnable dans un pays aussi ouvert de corps et d'esprit que la France où des hommes veulent être mère et des femmes père ?

 Ah ! heureusement que nous vivons en France, pays où de telles pratiques policières ne pourraient se produire, du moins on l'espère.

Primaires à Marseilleuh

Soyons clairs,  en tant que citoyen je me moque complètement de savoir qui a remporté les primaires socialistes de Marseille.
En tant qu'observateur de la politique, je relève que ce vote est la première manifestation évidente du vote clanique et communautaire qui se met en place en France, conséquence de la politique d'immigration menée de manière constante depuis 1981 et même un peu au-delà. Certes, nous savions que 99% des immigrés ayant voté au deuxième tour des présidentielles ont voté Hollande, mais ça ressortait des statistiques, ce n'était pas "visible".

A Marseille, nous entrons de plain pied dans le réel. L'une a rameuté les populations immigrées du nord de Marseille, en mini-bus si nécessaire, l'autre les militants et sympathisants plus traditionnels.
Mais le poids démocratique changera bientôt de bord, alors nous savons d'ores et déjà  à quoi nous attendre : dans un premier temps l'accès au pouvoir d'une nouvelle bourgeoisie beur, pas nécessairement mal intégrée...



... dans un second temps, les barbus.


vendredi 18 octobre 2013

Tous solidaires (pour rire)


Orgasme !

Je  l'avoue, je ne boude pas mon plaisir devant le spectacle de tant de jeunes gens et de jeunes filles décérébrés réclamer à corps et à cris qu'on les envahisse, qu'on les métisse, puis bientôt qu'on les contraigne et qu'on les tue.
Le spectacle de ce syndrome de Stockholm à l'échelle d’une nation provoque en moi de petits frissons de plaisir.
Que cela se produise sous la gauche et que ces demeurés réclament la démission d'un ministre de gauche, je l'avoue, j'approche l'extase.
Quand cette cruche de Valérie vient déclarer publiquement qu'elle souhaite le retour de cette jeune fille, expulsée en vertu de la loi que son "compagnon", ci-devant président de la ripoublique, est sensé représenter, je me dis que je n'aurais raté cela pour rien au monde, ce maelström, où la gauche va s'éparpiller en tous sens.

Ils sont devenus fous, mais on ne va pas appeler Jaurès ou Lénine au secours, qu'ils en crèvent on ne demande pas mieux.


Naturellement que c'est déplacé !

A six mois

A six ans
Mais tout cela reste de l'humour ! ce n’est pas plus grave que de souhaiter qu'une bombe explose au sein d'une manif composée pour grande partie de femmes et d'enfants, (n'est-ce pas Pierre B. !) ou de traiter de salope une jeune femme qui n'a même pas eu à vous refuser ses faveurs et dont rien n'indique qu'elle les dispense au premier venu (n'est-ce pas Jean B. !)

jeudi 17 octobre 2013

On s'y perd un peu !

On connaissait le fameux "responsable mais pas coupable" (Dufoix), puis on a eu droit au "coupable mais pas responsable"(Total).

Avec le fuet on s’achemine vers "comptable", ni responsable , ni coupable.
On ne sait pas trop ce que cela veut dire mais c'est le mot de Belkacem.

A l'occasion de cette énième affaire de valse sur le thème de l'expulsion, on se rend compte que la gauche n'a rien à faire dans la majorité. Ils haïssent les instituions et l'Etat qu'ils sont sensés servir.
Ils feraient mieux de s'abonner au rôle permanent d'opposant, ce serait bien plus clair pour tout le monde !

mercredi 16 octobre 2013

Drame ! expulsion d'une collégienne rafflée par la Gestadt Polizei !


Que tous ces sifflements au sein de la majorité font du bien à nos oreilles ! Un vrai miel !

Mangez du périmé !

A chaque jour sa mode.

Aujourd'hui, le gouvernement  pense avoir enfin trouvé la clé pour dénouer la crise (si l'on peut dire)
Tout vient du fait que ces salauds de Français ne sont que des gaspilleurs, qui non contents d'ôter la nourriture de la bouche des pôv' Afwicains, occasionnent des sorties en devises qui font du tort à l'Etat.

lire sur 20Minutes

ou encore sur Le Figaro

Naturellement personne ne se pose sérieusement la question de savoir pourquoi tant de nourriture part ainsi à la poubelle. Nos ministres eux vont certainement sur les marchés parisiens faire leur courses quotidiennement à moins qu'ils n'y envoient leur personnel travaillant au noir. Le banlieusard moyen pour ne citer que lui, ne fait ses courses qu'une fois par semaine et ne choisit pas  les conditionnements qu'on lui impose.

Ce matin, séance de culpabilisation sur RTL: comment ne pas gaspiller et accomoder les restes. Invités de grands cuisiniers et l'imbécile de service par téléphone. Eux ne gaspillent pas, jamais !
Ce monde est merveilleux et le Français un gros blaireau Meles meles.

En fait le gaspillage alimentaire (mais pas que lui) est inhérent à la société de consommation, c'en est même un élément moteur. La société de consommation, on nous l'a imposée, personne ne l'a vraiment réclamée. Je me souviens encore de mon dépit le jour ou les commerçants n'ont plus repris les verres consignés qui procuraient  de  l'argent de poche à bon compte à l'adolescent que j'étais.

Arrêter le gaspillage, c'est plomber gravement les comptes des entreprises à un moment où elles n'en n'ont pas besoin. Arrêter le gaspillage c'est, pire, viser à une autarcie, du moins relative. Autarcie régionale condamnée par Bruxelles, il faut le savoir, au nom de je ne sais quel principe à la c-- inventé par les technocrates européens, relatif à une prétendue libre concurrence !

Comme personne dans ce système n'envisage un instant sérieusement d'en sortir sauf quelques marginaux, et que la culpabilisation nuit gravement à la santé. Lâchez nous les basques (pour rester poli !)

Hé messieurs les ministres ! allez faire vos courses là !


ça réduira vos frais de bouche et allégera nos impôts !



mardi 15 octobre 2013

La marche des rebeux

Aujourd'hui, difficile d'ouvrir une radio sans tomber sur la commémoration de la "marche des beurs". Manifestation  menée par les trotskistes de service, Désir, Dray et d'autres , aujourd'hui "connus des services de police" pour diverses affaires pas très claires ayant trait au porte-monnaie, marche qui se voulait une réédition de la marche des droits civiques survenue une vingtaine d'années plus tôt aux USA.

Il s'agissait de lutter (déjà) contre le prétendu  rejet des immigrés par la société, le racisme , la xénophobie et toute la litanie pro-immigrationniste que je ne vais pas vous faire l'affront de vous infliger.

Trente ans après que constate-t-on, objectivement ?

La démarche d'assimilation qui était en route s'est quasiment arrêtée. Il n'y a pratiquement plus de mariages mixtes. Les soi-disant mariages mixtes sont des mariages entre un immigré de seconde ou troisième génération  et un (ou une) blédarde ou entre un (ou une) converti et une (ou un) musulmane.
Les "petits Français", qui étaient et sont toujours au contact, ont échoué dans le travail d'assimilation qui leur avait été dévolu par le Château. Ils opèrent un repli stratégique lorsqu'il le peuvent ou s'assimilent au colon. Un comble !

L'obtention systématique de la nationalité française n'a en rien œuvré pour l'assimilation, puisque le service militaire, grand creuset  de brassage des populations masculines françaises, a été supprimé par ce pitre de Chirac, quand il s'est aperçu que l'immigration allait être trop criarde et révélée aux veaux par cet intermédiaire. Elle n'a servi qu'a créer une population qui n'est de nulle part. Au bled, en vacances ils sont "les Français" et ici ils sont "les immigrés". C'est une source potentielle de violence dont tout le monde peut ressentir le bourdonnement dans certaines situations.

Les populations immigrées, confortées par le pouvoir dans l'idée qu'elles étaient des victimes et redevables en rien au pays et à la  population qui les accueillait, se sont mises à faire valoir des pseudo-droits. Des "droits-à" sans fin et sans justification dont l'épisode italien de Lampédusa ou le cycle infernal des Roms ne sont que des soubresauts (plus qu'hier et bien moins que  demain).
Ces mêmes populations se sont repliées dans des ghettos, par elles seules créés, qui accentuent encore l'impossibilité constatée d'assimilation de masse qui avait fonctionné jusqu'à présent mais sur des population européennes et bien moins nombreuses.
Cerise sur le gâteau, l'immigration à vannes ouvertes depuis trente ans empêche toute assimilation  et même toute intégration (un degré moindre du bien-vivre-ensemble cher à nos zélites), les nouveaux arrivants jouant le rôle de piqûre de rappel de la blédardisation : un retour aux fondamentaux en quelque sorte.
En trente ans on a vu l'islamisation de la société progresser de manière fulgurante. Comme dans le monde musulman extérieur, me direz-vous. Certes, mais sauf qu'ici nous ne sommes pas à l'extérieur et que la République avait toujours mis un point d'honneur à transformer en vrais Français les derniers arrivés.
Alors, il se trouvera toujours des Oncle-Tom de l'immigration pour se féliciter de l'apport de diversité culturelle, ethnique et autres fadaises, diversité que par ailleurs ils combattent quand elle est revendiquée par les populations autochtones, mais il faut bien constater que cette marche des beurs a été l'acte initial de l'atomisation de la France donnant ainsi son vrai rôle à l'immigration, la destruction des nations européennes pour y opérer par voie de substitution de la population la mise en place du monde marchand qui sera le monde de demain, la guilde mafieuse des marchands, l'Empire.

La France murmure, la France bourdonne. Il n'y a, à mon avis, que deux obstacles au déclenchement d'une guerre civile, la peur, le complexe de culpabilité, qui ont été greffés dans l'esprit des Français depuis trente ans par les pouvoirs successifs à coups de lois indignes, de lois perverses , de lois d'inversions et le manque d'armes également voulu et organisé  par ces mêmes pouvoirs successifs  qui ne sont que les deux faces d'une même pièce.


lundi 14 octobre 2013

Réchauffement climatique : un moment de franche rigolade

Le site de vulgarisation scientifique maxisciences publie un article à peine croyable (étonnement feint) !
En reculant suite au réchauffement climatique, le glacier Medenhall situé dans le sud-ouest de l'Alaska découvre des arbres vieux d'au moins mille ans !
Ce qui signifie qu'il y a mille ans, le climat était probablement plus chaud qu'aujourd'hui car où l'on retrouve aujourd'hui troncs et racines on serait bien en mal de faire pousser le moindre arbuste !
Chienne de vie pour les réchauffistes ! car même avec Darwin on n'a jamais vu une espèce animale naitre et croitre en moins de mille ans . Les ours blancs n'avaient donc pas été exterminés à cette occasion !
C'est le WWF qui va faire la tronche !

Je rappelle régulièrement ici que ce n'est pas sans raison et que l'aquavit n'y était pour pas grand chose, si les Vikings, découvreurs du Gröenland l'ont vers l'an mil nommé "terre verte" ni que leur nom de Terre Neuve, "Vinland" ne signifiait rien d'autre que "terre des vignes". Allez faire pousser de la vigne aujourd'hui à Terre Neuve !
On sait également qu'ensuite la colonie du Groënland a eu extrêment de mal à survivre suite à un refroidissement planétaire, que celle du Vinland a disparu et que même la colonie florissante d'Islande a durement souffert.

Mais à l'époque où l'Histoire est une sorte de maladie honteuse, pas étonnant que de pseudo-scientifiques enfermés dans leurs petit univers qu'ils observent à la lunette, quand ils ne trafiquent pas leurs observations pour les faire cadrer avec la doctrine, soient incapables de comprendre le monde où ils vivent.


dimanche 13 octobre 2013

Voyage en bobocratie ou le genre d'histoire dont on a rien à cirer

Afrique du Sud : Valérie Trierweiler rencontrera
 un couple de lesbiennes 


De Nantes à Montaigu, la digue la digue
De Nantes à Montaigu, la digue du cul !
Sauf que c'est quand même avec nos impôts !

samedi 12 octobre 2013

Nouveau drame à Lampedusa !

Une fois de plus un bateau a coulé avec son lot de miséreux au large de Lampedusa pendant que d'autres arrivaient à bon port. Les médias en remettent une couche sur une peinture encore humide. On attend une nouvelle déclaration de François Pape.
C'est la vie !

Vous vous souvenez que lors du précédent  naufrage, les immigrationnistes forcenés avaient prôné la mise en place de couloirs maritimes "humanitaires" afin de faciliter l'immigration illégale .
Les poppers ne défoncent pas que le fondement, le cerveau trinque aussi !

Je voudrais modestement apporter mon écot à ce vaste champ de la pensée contemporaine et proposer que la société Costa mette certains de ses bâtiments à disposition des impétrants au RSA.
On aurait ainsi moins de naufrages, mais plus de victimes à chaque fois, la pollution médiatique serait de plus courte durée.


vendredi 11 octobre 2013

Lakim Faust, le tueur de Blancs que l’on vous cache

Lakim Faust, le tueur de Blancs que l’on vous cache

...Et si les rôles étaient inversés ? Que se serait-il passé si on avait retrouvé chez l’accusé, Blanc et choisissant ses victimes “parce qu’elles sont noires”, un plan de meurtre collectif ? N’aurait-on pas parlé de “tentative d’attentat” ? De “terrorisme” ? L’affaire n’aurait-elle pas été montée en épingle par les grands médias internationaux, avec déclarations solennelles de chefs d’Etat à l’appui ? Si, bien sûr. On aurait parlé d’“assassin d’extrême droite”, voire de “nouveau Breivik”. L’écho médiatique et officiel serait d’une portée phénoménale et les populations seraient à juste titre traumatisées....

Kosovo : Quelques années après le Grand Remplacement

Kosovo : Quelques années après le Grand Remplacement

Lisons bien ces lignes de l'article de Polémia, pour les plus jeunes d'entre vous ce sera peut-être la situation que vous vivrez à l'automne de votre vie, si rien ne se passe, si la réaction ne se matérialise pas, si les têtes ne se lèvent pas et nous n'aurons même pas cette fierté que l'on reconnait aux populations serbes car nous aurons cédé par lâcheté, ce qui n'a jamais été leur cas.

dimanche 6 octobre 2013

L'Afrique avenir du monde ?

1 milliard d'habitants en 2013, si tout se maintient comme tous les indicateurs le montrent, 4,2 milliards d'ici 90 ans.
Et des retardés mentaux, Pape en tête voudraient qu'on les accueille tous ici  quand il nous faudrait une politique stricte de la canonnière.
Heureusement la famine  et les maladies ne sauraient tarder à frapper durement. et nous y passerons tous dans la joie et la bonne humeur

Franchement Europe, où vas-tu ?

samedi 5 octobre 2013

Tragédie de Lampedusa - les dérapages du Pape François

Tragédie de Lampedusa - Pape François : "Aujourd'hui est une journée de pleurs" - Le Point

Clairement c'est à vomir ! mais à lire !
Oser venir nous parler d'indifférence quand l'Europe est le seul continent à accueillir de manière décente des millions de réfugiés chaque année (minimum 200 000 par an, rien que pour la France et ce depuis 40 ans ) c'est vraiment indécent. Indécent et provocateur. Privilégier en permanence l'Autre sur soi, ce n'est pas sain, ce n'est pas le signe d'une civilisation pérenne.

A côté de cela on fait pleurer Margot en lui expliquant qu'en  20 ans 17000 migrants sont morts  dans leur entreprise de traversée. Mais bandes de blaireaux journalistiques  il est mort bien plus de personnes sur les routes pendant la même période de temps et dans une entreprise autrement moins périlleuse comme d'aller chercher son pain !

L’Église catholique va crever, comme dans le Camp des Saints, et personne ne la regrettera vraiment tellement son agonie aura été destructrice pour les populations qui lui ont fait confiance. Je suis certain que c'est un mouvement similaire qui a conduit à l'effondrement de l'Empire Byzantin et de l’Église chrétienne aux VII et VIII siècles en Orient et en Afrique et qui a permis l'expansion inexplicable de l'Islam à cette période. Un ras le bol généralisé !

Et la cerise sur le gâteau la dernière ligne de l'article :

"Le 10 septembre, au centre jésuite pour les réfugiés Astalli de Rome, le pape avait averti que les couvents vides "ne doivent pas être transformés en hôtels", mais accueillir les immigrés."

Mais qu'il les accueille et qu'il en crève  !

Comment peut-on encore se sentir catholique en 2013 malgré le respect que l'on porte à ses ancêtres et l'amour que l'on a (encore) pour son pays ? J'avoue que c'est une entreprise qui désormais me dépasse.

jeudi 3 octobre 2013

Lampédusa : la submersion.

Des candidats au RSA se noient au large de l'île de Lampedusa.

Oh pas par hasard, pas par la faute de la fatalité, parce qu'un couillon — mort ou pas, ce n'est qu'un couillon — a arrosé d'essence une couverture pour, qu'en plus, on vienne les remorquer jusqu'au port, tellement les  Européens sont des tarés.
Manque de bol (pour eux) le bateau a pris feu, tout le monde s'est mis à courir dans tous les sens et le bateau a chaviré.
Quand le bilan sera définitif le décompte s’élèvera à plus de 300 morts.
Belle affaire, mais ne croyez pas que nous prendrons des mesures de rétorsion à l'encontre de la Tunisie, NOUS sommes les coupables et que nous !

Au passage, j'ai pu constater, dans le reportage, que des militaires et des bénévoles italiens sortaient les corps de l'eau, les transportaient. Certains pleuraient  — une manisfestation particulière du syndrome de Stockholm — mais alors que l'ile de Lampedusa regorge d'hôtes africains, pas un seul sur le quai. Étonnant non ?