En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 29 novembre 2010

Christine fais moi peur !

Christine Lagarde affirme que la France n'est pas menacée par la crise de l'Euro.
Souvenons-nous que cette brillante économiste affirmait vers le 20 juillet 2008 c'est à dire à moins de 15 jours du déclenchement de la crise qui a secoué le monde que tous les voyants étaient au vert.
ça fait froid dans le dos !

Encore un mauvais coup ...

... de la planète qui ne semble pas décidée  à se laisser sauver par les réchauffistes


Brest sous la neige

vendredi 26 novembre 2010

Prendre le train : une aventure moderne ?

Je ne vais pas très souvent à Paris comme la plupart des banlieusards qui n'ont pas à y travailler.
Disons une fois par mois en moyenne.
Dans ces cas là, la plupart du temps je prends les transports en commun, la fameuse ligne C du RER et le métro.
Je ne prends pas tant les tansports en commun pour sauver la planèten dont j'ai le pressentiment qu'elle s'en sortira toute seule sans la clique des Verts, que pour éviter la contredanse quasi imparable  tant le parcours est semé d'embûches. Sans parler la quasi impossiblité de stationner dans certains arrondissements de Paris depuis qu'un maire à la noix y officie.
Mes déplacements sont donc une sorte de thermomètre de l'état des transports parisiens dans la mesure où ils sont parfaitement aléatoires.
Eh bien je vous assure que pas une fois -  pas une fois- le tyrajet ne s'est déroulé sans retard ou incident, sans parler des grèves, mais ces jours là j'évite d'y aller.
Comment peut-on avoir la prétention de nous imposer des déplacements par le moyen de transports en commun quand on n'est même pas capables de faire fonctionner l'existant !
Et là on ne parle pas de l'insécurité, juste du fonctionnement normal des choses.

Autre anecdote, il se trouve qu'hier je devais aller à Roissy depuis Orly.
J'utilise souvent un moyen relativement pratique bien que très cher, le bus qui relie les deux aéroports.
Hier la météo était une météo de mois de novembre, frisquet mais au-dessus de 0°, un peu de pluie ou de neige fondue par moments. Rien de très particulier.
2 heures aller, 3 heures retour ! Le régulateur de la ligne ne respectait même plus les horaires de départ, ce qui fait que les clients qui se présentaient à l'heure prévue de départ se retrouvaient devant un quai vide, leur bus étant parti depuis plusieurs minutes, ce qui aggravait encore leur retard dû au fait que d'autres bus avaient été supprimés.
Encore une fois quelle arrogance de vouloir nous imposer les transports en commun !
Quelle incompétence aussi.

La France est désormais entrée de plain-pied dans le tiers monde et il n'est pas sûr qu'elle en sorte de sitôt.

dimanche 21 novembre 2010

2012

publilcde
J'ai vu hier le film 2012.
Ce film est extraordinaire à plus d'un point de vue.
Rappelons le scénario.
Suite à une activité solaire plus intense, l'écorce terrestre se réchauffe et les plaques tectoniques dérivent à vitesse accélérée, ce qui entraîne des cataclysmes monstrueux .
"Heureusement" ces phénomènes ont été prévus quelques années auparavant par deux savants, un  Afro-américain  et un Indien. Détail à ne pas oublier.
Le Président, Noir, des USA est mis au courant ainsi que les principaux chefs d'États.
Pendant les années qui passent, ceux qui comptent dans le monde sont mis au courant du moment qu'ils achètent leur place dans d'immenses arches en construction, pour une misère, 1 milliard d'euros.
Tous ceux qui tentent de révéler le secret sont assassinés, pendant qu'une association recueille secrètement les principales œuvres d'art du monde entier, sous l'égide de la fille du Président des USA,  pour les mettre à l'abri dans les arches.
Le savant afro-américain du début travaille au projet en en ignorant les aspects les plus sombres. Mine de rien il sait quand même, bien que cela ne soit pas directement évoqué, que le nombre des élus sera ridicule, moins de deux millions de personnes pour la planète entière, rien que des dirigeants politiques et des pleins aux as. Cela n'est pas sans rappeler le concept d'hyper-classe cher à Attali.
Le phénomène s'emballe un peu et les évènements surviennent plus tôt que prévu, ce qui n'est pas sans entraîner une certaine confusion en particulier  parmi les membres de cette hyper-classe qui font tout pour rejoindre le lieu de construction de ces immenses arches au cœur de l'Himalaya pendant que les continents dérivent à la vitesse d'un hors-bord. Le reste de la population, tenu dans l'ignorance ne comprend qu'au dernier moment l'ampleur des évènements qui surviennent.
C'est ce qui donne de l'action à cette histoire qui sinon serait d'une banale platitude, action agrémentée par la trajectoire d'une famille décomposée-recomposée dont le divorcé-mari a appris par hasard l'existence de ce plan secret de sauvetage de l'hyper-classe quand les pékins moyens resteraient soumis aux différents cataclysmes.
Il va donc s'efforcer pendant la majeure partie du film de rallier ces arches avec sa petite famille.
Il y parviendra aidé par des Tibétains au grand cœur après de rocambolesques péripéties, toutes plus invraisemblables, les unes que les autres mais qui sont prétextes à l'aspect le plus divertissant de ce film, les effets spéciaux qui sont grandioses.
Au moment de l'embarquement une des arches a subi des détériorations, laissant sur le carreau plusieurs centaines de milliers de personnes ainsi que les ouvriers chinois du chantier.
Le bon savant afro-américain aidé de la jolie fille du président des USA récupératrice d'œuvres d'art vont  réussir à faire embarquer tous ces gens à bord des arches restantes, contre l'avis du Secrétaire d'État, méchant blanc, qui dirige l'affaire depuis que son président a décidé de laisser sa place au bon savant afro-américain et de mourir au milieu de ses compatriotes, écrasé par le porte-avions JF Kennedy, emporté par un tsunami sur la pelouse de la Maison Blanche.
 Plus kitch tu meurs !

Enfin survient le tsunami géant 1500 m de haut qui balaye le plateau tibétain . Soit j'ai mal entendu, soit l'auteur ne sait pas que celui-ci culmine à une altitude moyenne supérieure à 4200 mètres. Mais on n'en n'est plus à une invraisemblance près.
Bref, encore un petit peu d'action et de suspens à l'américaine et voguent les arches sur une mer d'huile en route vers l'Afrique "le seul continent qui n'ait pas été touché" ou très peu, une chaine de montagne à poussé sur le Zimbabwe , sans doute pour punir le méchant dictateur-qui-ne-respecte-pas-les-droits-de-l'homme .
Et les acteurs basanés de s'extasier sur le fait que l'Afrique à sauvé le monde.
Générique de fin. Ouf ...

Vous l'aurez compris il s'agit là d'un film basano-centré destiné à nous faire bien comprendre que le pouvoir a changé de camp, d'une part et d'autre part que s'il survenait des évènements dramatiques, il serait tout à fait légitime que l'hyper-classe qui tient sa légitimité de sa réussite sociale et financière, soit tout à fait fondée à s'en sortir toute seule. Les autres pouvant bien crever comme ils voudront et d'ailleurs le film s'en désintéresse à peu près complètement sauf pour les scènes grandioses parce qu'on ne peut montrer de scènes de panique sans foule.
Sur le film lui même, la thèse de départ est naturellement complètement invraisemblable, avant que la croûte terrestre ne se réchauffe au point de dériver à la vitesse d'un hors-bord, nous serions tous largement rissolés et les océans transformés en marmite à poissons.
Par contre les effets spéciaux, bien que totalement invraisemblables sont impressionnants.
Les recettes du film sont américaines, bons sentiments à la pelle dégoulinants à souhait, qui tendent à nous faire oublier que nous pourrions prendre fait et cause pour des privilégiés qui se moquent totalement du reste du monde .
Bref un super nanar de série B dont on a du mal à comprendre l'engouement qu'il a suscité dans les médias à sa sortie, l'an dernier je crois. A éviter au très grand choix si l'on doit payer sa place.

dimanche 14 novembre 2010

Démission du gouvernement Fillon : Sauvez Willy !

Démission "surprise" du gouvernement Fillon. ce samedi.
Cela ne faisait qu'un an qu'on en parlait.
Houhou  la surprise  !..

J'espère que dans sa grande mansuétude et sa volonté souvent réaffirmée de ne s'entourer que des meilleurs, sa Luminescente Présence, notre Guide Suprême, Phare de la pensée, Empereur des Marches d'Occident et autres dépendances, n'oubliera pas celle qui illumine notre vie politique et facilite notre digestion après chacune de ses interventions médiatique, j'ai cité l'aérienne Roselyne.
Sauvez Roselyne !

samedi 13 novembre 2010

Une belle brochette de vainqueurs !


Leur achèteriez vous une voiture,  même électrique ?

vendredi 5 novembre 2010

Géopolitique pour les Nuls

Entendu ce matin à l'interview quotidienne de l'inénarrable Jean-Michel Apathie (et framboise).
Henri de Castries, PDG d'AXA : "l'intérêt du monde c'est que la Chine soit stable ... il n'est pas de notre intérêt que la Chine soit une zone d'instabilité".
A contrario est-il de notre intérêt et de l'intérêt du monde qu'une hyper puissance démographique et économique acquière la domination d'une grande partie de l'Asie et à terme des ressources minérales de la Sibérie, règne sur le Pacifique, et probablement sur Moyen-Orient ? Parce qu'une Chine Stable et puissante c'est ce que cela veut dire.
Veut-on que le 21ème siècle soit le siècle de la guerre, que l'on supposera mondiale, entre la Chine et l'Inde ?
Le nez dans le guidon, l'œil rivé aux résultats du prochain exercice, ces capitalistes financiers nous mènent droit à la catastrophe.
Il suffit d'entendre nos industriels et nos politiques, alliance bien plus nuisible que celle du sabre et du goupillon, se féliciter des "brillants" résultats obtenus par la visite de président chinois. .
Les Chinois payent en monnaie de singe dans la mesure où ils acquièrent chaque fois qu'ils le peuvent des quantité limitées destinées à être copiées puis revendues ou utilisées localement. Ou bien ils exigent et obtiennent de tels transferts de technologie, que leur vendre c'est se tirer une balle dans le pied.

La phrase de Lénine "ils nous vendront à crédit la corde pour les pendre"  semble plus que jamais d'actualité.

mercredi 3 novembre 2010

Alphonse* reviens ils sont devenus fous !

* Alphonse Allais bien sûr, grand chroniqueur de l'Absurdie.

Un internaute qui aurait sollicité "une inflation" par email auprès de l'ex-ministre Rachida Dati a été placé en garde à vue après avoir été arrêté chez lui à son réveil.


video

Il est patent que la gauloiserie n'a plus sa place dans l'ex pays des Gaulois !
Et certains persistent à penser que nous vivons encore en démocratie.
Voilà qui ne grandit ni l'ajustice, ni Mlle Dati, ni l'État .

Coup de vent sur l'Obamania

C'est un vrai plaisir que d'entendre les chroniqueurs de nos médias s'affoler devant l'échec des Démocrates aux élections de mid-term.
Comme leur grille de déchiffrage est totalement inadaptée ils n'y comprennent rien et détectent parfois la résurgence de la bête immonde  et des jours-les-plus-sombres-de-notre-histoire quand il n'y a  qu'un espoir d'autant plus déçu que la propagande pro-Obama avait été violente.
Ils s'étonnent que les Etats du Sud peuplés d'une forte minorité de Noirs aient voté Républicain.
Naturellement quand on fait volontairement  l'impasse sur la catastrophe écologique que représente la fuite des puits BP dans le golfe du Mexique, peut-être qu'il manque un élément d'appréciation.
Et puis le chômage à 10%, la crise toujours présente, les expulsions etc, ça touche surtout et d'abord les électeurs d'Obama, pas étonnant qu'ils aient un peu de rancoeur envers ce président qui ne répond pas à leurs attentes.
Les Américains sont des gens pragmatiques habitués à s'adapter, si le produit ne répond pas aux attentes on en change.
Ce ne sont pas eux qui auraient reconduit au pouvoir un Mitterrand,  ni ensuite un Chirac, l'un pour quatorze ans l'autre pour douze ans. La durée d'une génération perdue à tourner en rond et ça continue !