En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 16 janvier 2017

Trump, le grand shaker

Je suis parmi ceux qui ont ardemment souhaité la défaite de Clinton, donc par voie de conséquence espéré la victoire de Trump aux élections américaines.
Toutefois cette adhésion n'a été que circonstancielle car il faut bien reconnaitre que l'individu a des zones d'ombre.
Un journaliste américain d'un webzine, Intrepid Reports,  avait écrit, il y a quelques mois, qu'il pensait que Trump n'était là que pour faire élire Clinton par réaction. Propos que j'avais cités.

En fait je me demande de plus en plus si ce n'est pas le contraire, si le système n'avait pas avalisé la candidature de Clinton, cette vieille baderne vérolée jusqu'à l'os, uniquement pour permettre l'accession au pouvoir de Trump qui par de nombreux aspects est une marionnette parfaite pour qui saura le manipuler.
Son ignorance en politique internationale est tellement énorme qu'il ne pourra agir de son propre chef. Son inféodation à Israël et au lobby qui n'existe pas apparait de plus en plus évidente.
Son "amitié" avec la Russie ne tiendra pas longtemps la route, d'autant plus qu'il aimerait détacher la Russie de la Chine sans lui offrir de contrepartie acceptable.
Partisan d'un démantèlement de l'OTAN, il ne semble pas comprendre que l'alliance Atlantique et son annexe civile, l'Union Européenne ont  été un des outils pour le pas dire l'outil de l'hégémonie mondiale des USA.
Comme plusieurs théoriciens stratégiques l'ont dit, l'Europe constitue le pied dans la porte du Heartland, le continent monde ou île monde , constitué de l'Europe et de l'Asie autour duquel orbitent les puissances maritimes , les outlying islands comme  l’Amérique, l’Australie et à un moindre degré les offshore islands, les iles Britanniques et le Japon. Retirer le pied, c'est se fermer la porte de ce continent vital.
C'est dans l'île monde que tout va se passer, c'est là que sont  pour l'essentiel, l'énergie et la population.  C'est là qu'il faut être.
Relégués à l'extérieur, les USA vont être condamnés à démasquer leur agressivité et à vaincre ou bien à redevenir ce qu'ils étaient, une colonie, productive certes, mais une colonie quand même.
Et quoi de mieux qu'un grand shaker, un grand chambardeur, pour mener la situation à maturité pour tenter de conquérir l'île monde, en toute "innocence" pourrait on presque écrire ?

Et qui de mieux que Trump en sorte ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.