En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 24 juin 2016

Hollande : toujours aussi nul

A l'occasion du vote des Britanniques, Hollande nous démontre une fois de plus, s'il en était besoin qu'il est toujours aussi nul, voire plus nul aujourd'hui qu'hier.

En effet il appelle à un sursaut face aux populismes et aux extrémismes.
Il n'a vraiment rien compris. Il n'a pas compris ou pire, ne faisons  pas insulte à son intelligence supposée, il NE VEUT pas comprendre que ce qu'il appelle extrémisme et populisme sont en fait les réactions immunitaires d'un corps qui se sent menacé dans son existence même.

Ce corps c'est le peuple, les peuples en l'occurrence  . On remet en cause leur mode de vie, leurs ancêtres, leurs histoires, leurs aspirations, la vie qu'ils voudraient pour leurs enfants, tout ça pour sacrifier '"au progrès".

Ce progrès rappelle étrangement "les lendemains qui chantent" de la doxa communiste pour lesquelles ont été commis les pires horreurs.
Quel progrès  ? celui qui fait disparaitre des espèces animales par centaines, qui envahit nos rues de burnous et de coutumes barbares, qui sacrifie l'individu et la nature à l'argent, qui établit en mythe et en doctrine de pensée un phénomène peut-être provisoire de raccourcissement des distances ?

Cela les gens n'en veulent pas. Aller en vacances à Hammamet pourquoi pas (moi je n'aime pas les pays à moustiques) ; avoir Hammamet, surtout le sable et surtout les mendiants sur le pas de sa porte pas d'accord.
Pouvoir avoir son téléphone dans sa poche pourquoi pas, mais si cela doit se traduire par un stress permanent au travail ou une inquiétude sur le fait de savoir si demain je vais encore avoir un travail, alors je préfère l'ancien téléphone à fil.

Dramatiquement, je ne sens aucun des dirigeants politiques français actuels qualifié pour diriger le convoi vers le bon port. Ils ont une grille de lecture dépassée et sont complétement en deça de  leur époque . Ils n'appréhendent pas le niveau des enjeux. Et si nous le savions déjà, le Brexit nous le rappelle .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.