En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 3 février 2016

Fausse bonne surprise

Ce matin j'ai frôlé la bonne surprise. Aux infos, j'entends que le gouvernement a décidé d'interdire les manifestations à Calais.

Un moment ébahi par cette divine surprise : enfin la racaille migratoire va être mise au pas pensai-je, toutefois extrêmement dubitatif, je prête l'reille.

Ouf ! soulagé ! le gouvernement est bien toujours composé de grosses lopes et de connards : ce sont les opposants à l'invasion qui sont interdits de manifestation .

Je me disais aussi, si le gouvernement se met à  défendre les Français, où va-t-on !

2 commentaires:

  1. Oui mais en même temps, nous sommes des gens trop bien élevés, et c'est pour ça que nous perdons.
    La manif Pegida de saint-Brieuc prévue pourle 6 Février n'aura vraisemblablement pas lieu, parce qu'interdite par le sous-préfet, ou préfet, je sais plus.
    Pourquoi ? Parce qu'il n'est pas en phase avec l'idéologie raciste et xénophobe qu'elle véhicule. SIC.
    Alors toutes les manifs dissidentes sont interdites, soit à cause de l'état d'urgence, soit parce qu'elles ne plaisent pas en-haut.

    Il n'y a que les opposants à tout ce mer..er qui respectent la m..de.
    Les autres manifestent à qui mieux mieux et cassent tout.

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien ce qu'il nous manque, mais nous sommes tous, à droite, fut-ce inconsciemment, légalistes. D'où la difficulté à tout péter quand la racaille peu ou prou subventionnée n'a aucune difficulté à casser ce que les autres - nous- paieront . Prenons des leçons, le premier pavé est difficile à lancer, mais après ça vient tout seul.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.