En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 25 octobre 2015

Deux ans de prison avec sursis

Deux ans de prison avec sursis pour le "docteur" Bonnemaison , ce nom me fait un peu penser à "L'auberge rouge", où les aubergistes assassinaient leurs clients . Deux ans de prison autant dire rien pour plusieurs meurtres avec préméditation et probablement sans demande ni accord des victimes.

Après avoir complètement apuré le dossier les magistrats n'ont retenu qu'un seul meurtre et l'ont tellement habillé de circonstances atténuantes qu'il s'en sort avec ridicule peine de deux ans avec sursis .

A titre de comparaison, Vincent Reynouard a été condamné à deux ans et six mois fermes si mes calculs sont bons pour avoir contesté l’existence de crimes contre l'humanité tels qu'ils ont été définis par Nuremberg.

Un an avec sursis pour des vrais meurtres, deux ans six mois pour une contestation politique.

Tout va bien.

6 commentaires:

  1. Cette histoire est une honte, une de plus !
    Comme je n'arrive pas à répondre à ton commentaire sur mon propre blog (Haut et Fort, quelle galère !), je le fais ici. "Montburgonde", mon dernier roman, est toujours en auto-publication (chez Amazon). Inutile de t'expliquer pourquoi tous mes romans ont été refusés par toutes les maisons d'éditions auxquelles je les ai présentés. Ils doivent être particulièrement mauvais ou/et sentir le soufre sans doute... Seul "Le Mammouth m'a tué" a eu droit à une édition classique. Mais comme j'ai eu très nettement l'impression de m'être fait avoir, je reste d'une grande prudence pour ne pas dire plus avec les éditeurs et je m'édite moi-même en attendant mieux.

    RépondreSupprimer
  2. donc on peut l'acheter via Amazon ?

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenu dans le monde où on marche sur la tête !
    (Au fait, c'est Reynouard avec un "e".)

    RépondreSupprimer
  4. Merci Pharamond je corrige de ce pas et j'avoue avoir écrit son nom de mémoire sans être allé vérifier l'orthographe.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.