En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 5 mai 2015

Ménard ouvre la voie

Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.

Guy Béart

9 commentaires:

  1. Compte tenu des déclarations répugnantes que cette petite salope a faite contre Le Pen pour ses déclarations qui le mettraient hors l'humanité, j'ai bien du mal à m'émouvoir des mésaventures qui pourraient lui arriver... Qu'il crève!

    RépondreSupprimer
  2. toujours le sang vif !
    il ne s'agit pas de s'émouvoir sur le sort de Robert Ménard, juste de constater que ce qui gène profondément l’Établissement comme dirait JMLP, c'est que la vérité transparaisse. Parce qu'entre nous, que "l'opinion publique" s'émeuve qu'un maire tente de savoir quelle est la proportion de membres d'une religion qui agresse la société avec son mode de vie et d'alimentation (le maire est responsable des cantines) au moment où le gouvernement s'apprête à nous mettre des micros dans le fion et des compteurs de coups dans les braguettes au nom de l'anti-terrorisme prend une saveur rare.

    RépondreSupprimer
  3. La liberté d'expression ne se divise pas. On est pour ou on est contre. Moi, je suis pour. Ménard non.

    RépondreSupprimer
  4. raison de plus pour ne pas lui contester le droit de s'exprimer au nom du fait qu'il n'est pas constamment pour la liberté totale du droit d'expression.

    RépondreSupprimer
  5. Cette histoire est consternante.
    Ne serait-ce pas une manipulation de plus ?
    Avec l'affaire Le Pen et ça, les merdias s'en donnent à coeur joie.
    Que devient l'intérêt général dans tout ça ?

    RépondreSupprimer
  6. L'intérêt général n'est plus une valeur enseignée ni pratiquée depuis lobgtemps

    RépondreSupprimer
  7. La remarque d'Ivane est tout à fait juste, mais le problème est qu'on trouvera toujours quelque chose qui déconne chez tout le monde, sauf chez moi, bien sûr !

    Il n'empêche que l'on se doit de soutenir toute initiative allant contre le système, d'où qu'elle vienne, même si c'est un gauchiste ou un rien qui la prend... Après on peut toujours dire ce qui nous sépare de Ménard, mais en attendant, on soutient son initiative et on combat l'acharnement médiatique...
    Si on attend de trouver la personne entièrement parfaite qui fera tout bien comme il faut en tous lieux et en tous temps... On n'est pas arrivés.

    D'ailleurs, on n'est même pas partis...

    Ca ne nous empêche pas de signer la pétition :

    http://us6.campaign-archive1.com/?u=51e3861403b406b07f6c5091a&id=e541444d23&e=0db01af893

    RépondreSupprimer
  8. C'est un peu, même beaucoup la tare de la droite dite extrême, toujours plus préoccupée de s'entre-déchirer et de couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur que de se fédérer sur des points communs.
    Personnellement je me fous de Ménard que je croyais de gauche jusqu'aux dernières municipales , mais je ne lui jetterai même pas un gravier sur cette histoire.

    RépondreSupprimer
  9. Je m'aperçois que la mouette,qui vient de me faire découvrir ce blog,est toujours aussi pertinente dans ses commentaires.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.