En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 31 janvier 2012

L'armée des huit singes ?

Huit singes capucins ont fui le zoo de Cascavel (Brésil) après avoir détruit les serrures de leur enclos à l'aide d'une pierre
Lire la suite ICI

2092 ! la sortie du nucléaire est réussie !


Charmante scène de village à Bourg-La-Reine, place Daniel Cohn-Bendit,  l'été dernier alors que la température battait encore des records. Maintenant qu'il n'y a plus de nucléaire depuis 60 ans, que cela a contribué à assécher tous les puits de pétrole depuis 40 ans, l'homme est vraiment libre de revenir à  son état naturel, celui de chasseur cueilleur.
Debout deux hommes se préparent à faire les courses.

lundi 30 janvier 2012

Le Président rend des "contes"

Le français est une langue magnifique qui a l'intérêt de posséder plusieurs mots homonymes.
Ainsi Compte et conte.
Sarkozy, hier s'est présenté devant les Français pour leur "rendre compte" en d'autres mots il est venu au rapport.
On n'a pas eu vraiment l'impression qu'il rendait quoi que ce soit, pas compte et encore moins des comptes sur sa gestion.
Par contre je pense qu'il nous a raconté un beau conte. Un conte d'horreur avec du sang et des larmes, un peu comme Churchill en 40, sauf que lui avait de bonnes raisons de promettre a ses concitoyens que la suite serait difficile.
Je croyais,  que grâce à Maurice Schumann et Jean Monnet, nous avions opté pour une union qui allait nous garantir la paix éternelle, la prospérité et les lendemains qui chantent. Ne nous répète-t-on pas ça régulièrement depuis des décennies ?
Quel est l'intérêt de la paix si c'est la misère comme la guerre mais avec les bras liés et un bâillon ? Cela ça s'appelle un peloton d'exécution, pas la paix.
La crise actuelle démontre si besoin était que l'union européenne a complétement fait faillite entrainant les États dans sa chute et comme l'Europe n'est qu'un élément du gouvernement mondial rêvé par certains, c'est la preuve que le mondialisme est en passe d'échouer. Il va déboucher sur une nouvelle répartition des pouvoirs politiques et économiques mais pas sur un monde harmonieux plus ou moins égalitaire. Et quand nous nous réveillerons il y a de grands chance que nous soyons le nouveau tiers monde — en concurrence avec l'Afrique qui n'est pas près de décoller.
D'une certaine façon ça contentera tous les toubabs qui aspirent à la négritude. Ils seront servis .

dimanche 29 janvier 2012

Qui est de gauche, qui est de droite ?

Historiquement la droite c'est la réaction contre la Révolution, la "Grande", la nôtre et par extension les "réactionnaires" dans le langage des "révolutionnaires".
Si la notion de droite et de gauche naît avec la Révolution française, cette distinction prend vraiment son envol avec la naissance du bolchevisme en 17. Jusque là, la gauche était le parti des ouvriers, du prolétariat, les autres étant nécessairement à droite par simple déduction. D'où l'association effectuée par les socialistes et les marxistes : droite égale argent et la bourgeoisie, même la progressiste était nécessairement à droite .

Les communistes bolchéviques ont ensuite  placé à l'extrême droite les partis qu'on nomme "fascistes" pour mieux les ostraciser et éviter la fuite de militants alors qu'en toute rigueur c'étaient plutôt des partis frères qui partageaient beaucoup d'idéaux voisins, comme de façonner un "homme nouveau" et une "société nouvelle"  mais qui s'étaient érigés en réaction contre la révolution bolchévique. Réactionnaires, donc de droite, ça va de soit dans la bouche d'un révolutionnaire. De même qu'on sait que les vainqueurs écrivent l’histoire, ils imposent leur langage idéologique.

On  a ensuite fait  des amalgames et déduit une affiliation de la droite à une idéologie  économique, le capitalisme libéral. En vertu de l'axiome qu'a véhiculé la seconde moitié du XIXème siècle, droite égale argent, ce qui n'a aucun sens. La plupart des idéologues de droite n’étaient pas et ne sont pas des gens fortunés loin s'en faut.

Pour moi être à droite c'est être opposé à toutes les forces qui veulent détruire l'existant : la famille, le couple, l'autorité légitime, la patrie, la civilisation occidentale, la religion en tant que ciment  et modérateur social. Est à gauche le reste.Un point de vérification fondamental est que la gauche croit toujours qu'elle peut améliorer l'homme par la coercition. La société doit améliorer ses membres contre leur volonté et même le plus souvent sans leur accord. C'était flagrant sous les dictatures marxistes, mais aussi le nazisme et le fascisme, ça l'est aussi dans la quasi totalité des sociétés occidentales par la culpabilisation et le fameux "politiquement correct". Il s'agit alors de se conformer à des directives clairement exprimées ou subliminales destinées à modeler tant l'individu que la société toute entière sans bain de sang. La dictature par l'autocritique et les benzodiazépines.

La droite fait la part des choses, sait que l'homme existe avec ses qualités et ses défauts et que toute amélioration ne peut être que le résultat d'une démarche personnelle, d'une quête intérieure.

Dans cette optique le grand patronat qui est un allié objectif des forces de gauche en prônant le mondialisme et une immigration forcenée pour casser le prix de la main d’œuvre ou accroître le nombre des consommateurs est à gauche. Le libéralisme contemporain qui veut dissoudre les nations et asservir l'individu pour faire de l'argent, qui suspend tout aux "marchés" est de gauche. La gauche traditionnelle et révolutionnaire pour qui tout est mieux qu'ici, pour qui "l'autre", de préférence sectaire et basané, est le sauveur et le rédempteur reste naturellement à gauche.

Le FN depuis qu'il s'est rallié à l'avortement et à quelques autres vieilles lubies progressistes est quasiment au centre et force est de constater qu'il n'y a plus grand chose à droite. J'y placerais les identitaires et pas tous, les royalistes et non pas les monarchistes, les catholiques "intégristes" pas les culs-bénis et à condition qu'ils ne soient pas contaminés par l'altruisme élevé au rang de dogme, le catholicisme version Godefroid de Bouillon pour faire simple et à part ceux-là pas grand chose d'autre.
Mais le salut vient souvent d'une poignée d’irréductibles, il n'y a donc pas lieu de désespérer .



vendredi 27 janvier 2012

La fable du jour

La Grenouille Et Le Boeuf



Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant: "Regardez bien, ma sœur;
Est-ce assez? dites-moi: n'y suis-je point encore?
Nenni- M'y voici donc? -Point du tout. M'y voilà?
-Vous n'en approchez point."La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs ,
Tout prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.
Jean de la Fontaine
et aussi
La fausse modestie est le dernier raffinement de la vanité .
Jean de la Bruyère

jeudi 26 janvier 2012

Relocalisations !

Lors de son discours sur l'état de l'Union,  le président Obama a évoqué sans détour la nécessaire relocalisation des industries.
Du coup le voilà objectivement catapulté au rang de Bayrou et de Marine Le Pen.
Il va être difficile aux mondialistes et atlantistes de tout poil de diaboliser ces deux candidats sur ce thème sauf à renier leur idole "diverse".

A fond la pédale !

Pour Thierry Mariani, les pédales sont de droite mais de gauche aussi .

A lire sur Metro® grand quotidien d'investigation.

Thierry Mariani prépare un plan national pour le développement du vélo.

Ou, à quoi nos élus passent leur temps ?  Voilà un chantier de première importance.
Quelques morceaux  choisis :

  • Dans les nouvelles constructions d’habitations, des surfaces doivent être dédiées aux garages à vélos
  • Un plan vélo peut coûter moins cher que trois kilomètres d’autoroute. Notez le "peut" et qu'est-ce qu'on ferait de trois kilomètres d'autoroute ? Même pas le temps d'arriver à 250 km/h et surtout pas la place de s'arrêter.
  • Une réflexion est aussi lancée sur une indemnité kilométrique pour les déplacements [à vélo ndlr] domicile-travail.



mardi 24 janvier 2012

samedi 21 janvier 2012

MIeux vaut tard que jamais

Il aura fallu dix jours à la presse "officielle" dotée de tous les moyens d'investigation que nous blogueurs n'avons pas pour enfin révéler ce qui sautait à la g... comme un coup de pied au c.. comme disait mon adjudant, à savoir que le journaliste Gilles Jacquier a probablement été tué par un tir de rebelles alors qu'il effectuait un reportage sous le couvert de l'armée syrienne.
Je le disais le 14 janvier dans l'article Parti pris, aiguillonné par la déclaration forcément suspecte d'Alain Juppé : "il s'agit d'une manipulation du pouvoir syrien". On découvrait ainsi qu'il aurait existé une manipulation . Quelle manipulation Grands Dieux ? personne à l’époque ne remettait en cause la version officielle de la provocation syrienne, du moins personne n'en n'avait les moyens. Et là, dans mon crâne de réfractaire, ça fait toujours "tilt".
Gilles Jacquier est inhumé et les langues se délient.
Il serait bon maintenant que les langues se délient vraiment sur le dossier syrien et qu'on nous révèle enfin ce qu'il s'y passe vraiment en commençant par ne plus diffuser ces vidéo parcellaires de propagande tournées par les rebelles et qu'ils tenaient tant à protéger en tuant un journaliste qui menaçait de révéler la vérité sur la situation.

Comme prévu !

Les islamistes égyptiens remportent plus des deux tiers des sièges de députés.
Après la Tunisie, le second pays a avoir réalisé sa révolution "démocratique" soutenue au moins verbalement par les Occidentaux, donne la majorité à un parti islamiste.
On sait d'ores et déjà qu'il en sera de même en Libye.
Il est donc plus qu'important que l'Occident se retire du jeu en Syrie. Nous n'avons rien à gagner en Europe avec un régime islamiste en Syrie.
Nous n'aurions aucun musulman chez nous la donne serait toute différente, mais avec 10, 20, peut-être 30% de musulmans derrière les lignes c'est un risque inconsidéré que nous avons pris en lâchant Ben Ali. Ce serait peut-être encore pire de lâcher Bachar-El-Assad.
Il faut qu'à tout prix, l'Europe, qui prétend exister en tant que telle, se rende compte du piège qui nous est tendu sous couvert des droits de l"Homme  et que nos intérêts ne sont pas les intérêts américains.

Nous ne visons pas le contrôle des champs pétrolifères du Proche et du Moyen-Orient. Nous n'avons donc de gage à donner à personne.  Les Américains gagent leur politique dans la région en offrant aux Musulmans des parts sur l'Europe (cf le lobbying sur l'entrée de la Turquie dans l'UE). Il serait suicidaire d'entrer dans leur jeu. Il faut que les responsables européens se réveillent, sinon leur enfants, pour nantis qu'ils soient, n'auront pas d'avenir ici.

Jean-Luc Mélenchon contre la liberté d’information

Jean-Luc Mélenchon contre la liberté d’information

Un petit concentré de liberté marxiste et il n'est crédité que de 6 à 8%. Imaginons sa conduite s'il était président quasiment doté de tous les pouvoirs.
Orban passerait pour un garçonnet.

vendredi 20 janvier 2012

Nous vivons une époque formidable.

Nous vivons vraiment une époque formidable.

Une époque où un gauchiste comme le soixante-huitard Cohn-Bendit proche idéologiquement de la Rot Armee Fraction allemande, des Brigade Rosse italiennes, d'Action Directe française, agresse un dirigeant d'un pays européen, élu démocratiquement et le compare à Castro ou Chavez — supposés être alors des dictateurs de la pire espèce, relativement peu sanguinaire pour le premier et pas du tout pour le second — en oubliant qu'il a encensé le premier et brandi le petit livre rouge d'un dictateur d'une bien autre ampleur, Mao.

Une époque ou l'européïste militant François Bayrou, chasse sur le terrain électoral de l'extrême-droite  agissant en allié objectif de son "adversaire" le président en place et de la gauche ¹ en appelant à la résistance et à consommer français. Un apôtre de la délocalisation qui appelle à consommer français on croit rêver ! La résistance de sa part contre quoi ? On l'ignorera sans doute jusqu'à la fin, jusqu'à son appel à voter Sarkozy ou Hollande.

Une époque ou les incendiaires jouent les pompiers, où des hommes au pouvoir depuis trente ans nous expliquent comment nous avons trop dépensé, comment nous nous sommes laissés aller et comment maintenant nous allons en chier des ronds de chapeau.
Je dis bravo les artistes car il va encore se trouver dans ce pays de débiles mentaux au moins 80%  d'électeurs pour vous soutenir au premier tour.

¹ montrant ainsi que le concept d'UMPS n'est pas une idée en l'air

mercredi 18 janvier 2012

Chevalier de la Toison d'Or



Et oui ...

L'Europe menace les peuples européens.

L'Europe menace la Hongrie pour "non respect de la démocratie" .
Il apparait ainsi à la face du monde, qui n'en n'a que faire, qu'un gouvernement élu démocratiquement n'a plus le droit de promulguer les lois qu'il croit être nécessaires à la survie de son pays.
Il apparait aussi que la démocratie n'a de valeur que dans la mesure ou elle est en entière conformité avec les visées du nouvel ordre mondial. On l'a vu pour la constitution européenne et son avatar le traité de Lisbonne imposé à des peuples qui n'en voulaient pas — qui n'ont pas pour autant pendu leurs dirigeants qui pourtant le méritaient bien.
Il est clair que si Marine Le Pen devait emporter les présidentielles il ne faudrait pas quinze jours pour que la France soit soumise aux mêmes menaces.
J'ignore quelles dispositions sont prises au sein du FN pour pallier  ces menaces mais j'espère que l'hypothèse est sérieusement envisagée.


Nos lointains ancêtres

La criminologie comporte  un aspect particulièrement interessant, la reconstitution des visages.
Récemment, on a pu ainsi reconstituer le visage d'un compagnon de La Pérouse, dont le squelette avait été découvert dans l'épave de l'Astrolabe retrouvée à Vanikoro.
Reconstituer le visage d'un compagnon de La Pérouse est d'un intérêt mineur, mais il se trouve que ces mêmes techniques ont été appliquée à la paléontologie et en particulier ont permis de reconstituer le visage, le corps même dans certains cas, d'ancêtres de l'Homme.
Et le résultat est plus qu'étonnant.
A partir d'ossements découverts en Belgique, on a pu reconstituer le visage de cet homme de Néanderthal - l'homme de Spy.
Rasé, habillé, vous pourriez le croiser n'importe où sans qu'il attire particulièrement votre attention.
On est loin des reconstitutions simiesques qui avaient cours jusqu'à peu de temps.



Cet homme dit Homme de Spy vivait il y a environ 36000 ans dans la Wallonie actuelle.

--------------------------------------------------------------------------------------


Au musée de Dresde ont été reconstitués les visages de plusieurs lointains ancêtres de l'homme et c'est presque plus étonnant.
Les reconstitutions présentées ci-après correspondent à des ancêtres vraiment très lointains, 1,5 Ma et 1 Ma pour les deux plus anciens.
Le troisième c'est un Néandertalien un peu plus ancien que le précédent (60 000 ans) mais toujours aussi humain.

----------------------------------------------------------------------------------------



C'est un Homo Ergaster de 1,5 Ma et on pourrait le croiser tous les jours dans une population négroïde sans s'en étonner.
Ci-dessous l'Homo Ergaster comme on le voyait il y a 10 ou 20 ans encore. Hirsute, poilu avec une visière de casquette intégrée au-dessus des yeux.


-----------------------------------------------------------------------



C'est un Homo Erectus, de 1 Ma. Certaines théories le font naitre en Asie puis se déplacer vers l'Afrique.
On ne peut nier un certain caractère asiatique. Comme les autres je ne suis pas persuadé qu'on le différencierait dans une population moderne sinon par la taille ou la démarche et encore..


Par contre l'image qu'on s'en faisait il y a peu fait vraiment froid dans le dos.  Il y a un petit côté "Guerre des Singes".

 ------------------------------------------------------------------------------------


Un autre Néandertalien vieux de 60 000 ans celui-là.
Mis à part que le spécialiste de la reconstitution s'est un peu lâché sur le "sourire", il n'est pas non plus très différent de certains de nos contemporains.

Par contre, celui-ci fait un peu brute épaisse . C'est comme ça qu'on le voyait avant les nouvelles techniques de reconstitution.



dimanche 15 janvier 2012

Hollande en Guadeloupe



C'est qu'il a l'air content d'y être  !
Un peu ahuri quand même mais ce doit être l'air de là-bas.

La phrase du mois

Un potager, trois poules et un bon fusil devraient être plus utiles dans les mois et les années qui viennent qu'un Ipad quatrième génération.
Olivier Maulin, écrivain.


samedi 14 janvier 2012

Et si le Président ...

Et si finalement Sarkozy, qui a bien contribué à nous mettre dans le pétrin ne voulait pas remporter les élections pour éviter d'avoir à subir les conséquences de son impéritie, mais ne voudrait pas non plus perdre la face en ne se représentant pas, comment procèderait-il ?

Il ferait des propositions plus impopulaires et plus hasardeuses les unes que les autres, éviterait de se trouver opposé au  candidat FN  au second tour pour éviter un "vote républicain" qui le ramènerait au pouvoir, s'arrangerait  pour que son adversaire soit tellement imbu de sa propre importance qu'il ne s'apercevrait même pas du piège qui lui est tendu. Un petit gros, habitué aux corvées dans son parti, qui aurait tremblé sous la coupe d'une femme dominatrice serait parfait.
Il userait et abuserait de sa position de président pour mener campagne avant de se déclarer pour bien exaspérer même ses partisans potentiels. Comme des déplacements avec une escorte pléthorique juste pour aller découper une galette à 300 km de Paris .
Il laisserait se développer au sein de son mouvement des luttes fratricides pour être sur de perdre une partie de ses partisans.
Enfin tout ça c'est du domaine de l'hypothèse, bien sûr.

Le mur


Eh bien on a fini par le rencontrer ce p.... de mur !

Parti pris

Il est toujours affligeant de voir un ministre de la République manquer d'honnêteté intellectuelle quand ce n'est d'honnêtété tout court.
Un journaliste français, en reportage en Syrie avec l'aval des autorités syriennes est tué par un tir de mortier.
Il y a au moins 90% de probabilités pour que le tir  provienne des lignes adverses, celles des Opposants, que l'on voit d'ici comme des intellectuels, des étudiants méritants, des martyrs  et j'en passe, mais qui sont en fait des opposants sunnites au clan des Alaouites du président El Assad armés et  soutenus par l'Arabie Saoudite.
Plutôt que de parler clairement des hypothèses et de la forte probabilité qu'il y a que les rebelles ne souhaitent pas diffuser vers l'Occident autre chose de la situation que les films tournés avec leurs Iphones, le ministre  a aussitôt parlé de "manipulation" du pouvoir syrien. La science infuse à 3000 kilomètres.
Trop fort  !

Une analyse intéressante sur Decapactu


vendredi 13 janvier 2012

La sensiblerie dans la guerre.

Après avoir inauguré la guerre sans mort, les Américains veulent maintenant instituer la mort de l'ennemi sans humiliation.
L'humiliation de l'ennemi c'est aussi vieux que la guerre. Ça permet de montrer qu'on est le plus fort et d'exorciser la peur , même rétrospective, qu'on a eue à combattre.
Achille a bien déchiqueté le corps d'Hector en le traînant derrière son char autour des murs de Troie. Pourtant Achille c'est l'archétype du héros.
Uriner sur le cadavre de leurs ennemis comme l'auraient fait quelques GI's n'est pas très honorable mais ne mérite pas plus qu'un coup de pied au cul, cent pompes et une corvée bien "dégueu".
Certainement pas les cris d'orfraie de toute la classe politique américaine et mondiale, la même qui applaudissait, dans sa grande majorité, des deux mains quand elle envoyait les boys se faire tuer et tuer de l'Afghan déclassé terroriste pour le plus grand bien de son portefeuille d'actions de compagnies pétrolières et la prise en main des champs de pavots.

Un bon point

Pour Eva Joly qui certes n'est pas de notre bord politique mais trouverait anormal que le FN soit exclu de la course présidentielle.
A notre époque ce n'est pas rien que d’affirmer ce genre de chose, quand cela devrait aller de soi en démocratie.

La paille et la poutre

Un article du journal Minute relayé par Novopress qui met en perspective les situations hongroise et  française. Pas certain que ce soit à notre honneur.
Mes cheveux se sont dressés sur ma tête (du moins ceux qui me restent, sans forfanterie) en lisant l’article que mes bons confrères du « JDD » ont consacré à la Hongrie.
Imaginez que ce petit pays, qui fut l’un des premiers à secouer le joug communiste, est tombé sous la coupe amère d’un dictateur au masque de velours, l’immonde premier ministre Viktor Orban ! Contre toutes les valeurs de l’Europe et de la Démocratie réunies, ce tyran abominable s’appuie sur le peuple pour persécuter ses opposants, essentiellement journalistes à la télévision d’Etat si j’ai bien compris.
Quand le pouvoir donne raison aux électeurs contre les bobos, que reste-t-il de l’Etat de droit ? La Hongrie, aujourd’hui, vit dans l’ombre de la Peur. « La peur de la délation, du licenciement – un millier de journalistes et techniciens ont été renvoyés l’année passée de la télévision publique », avertissent les journalistes du « JDD ». Vous imaginez ce qui se passerait si c’était le cas en France ? Si, sous prétexte que les Français ont élu un président de droite pour faire une politique de droite, celui-ci commençait à virer tous les militants de gauche qui contrôlent à leur profit exclusif les médias d’Etat ? Ce serait la révolution… Pardon : la dictature !
« La peur d’être privés de contrats publicitaires pour les journaux d’opposition », poursuivent les confrères. Sûr qu’on ne verrait pas ça en France : à « Minute », par exemple, nous n’arrêtons pas de refuser la publicité, au point qu’il faut se battre avec les annonceurs pour les empêcher d’entrer. On les jette par la fenêtre, ils reviennent par la porte. Et malgré cela, chaque semaine, des dizaines de milliers de lettres de lecteurs arrivent sur nos bureaux pour se plaindre de l’abus de pub dans le journal, que vous n’avez sans doute pu manquer, vous aussi, de déplorer…
« La peur d’être livrés à la vindicte populaire, comme l’ont été plusieurs intellectuels opposés à la nouvelle Constitution par un média affilié au pouvoir, qui n’a pas manqué de souligner leur judéité. » Là non plus, pas de risque que ça arrive chez nous. Ce n’est pas en France, par exemple, que l’on verrait des journalistes de la presse « politiquement correcte » téléphoner à un ministre en exercice – appelons-le Mariani – pour lui reprocher d’avoir osé donner une interview à « Minute ».
Car nous avons la chance, en France, de vivre dans une authentique démocratie, où toutes les personnalités politiques, même lorsqu’elles s’appellent Le Pen, sont traitées par les journalistes de la même manière, et où tous les médias politiques, fussent-ils « hors système », jouissent de la même considération… Vous n’en avez pas eu l’impression jusqu’à aujourd’hui ? Moi non plus.
Serions-nous tous paranoïaques ?

François Couteil
Au moment où l'on se demande si la candidate du FN va pouvoir passer le premier barrage des 500 voix, qui n'est rien d'autre qu'une forme de censure, de cooptation par le  système, puisque ce qui était à l'origine un certificat de notoriété, est devenu un certificat de conformité à la pensée dominante, nos journalistes devraient faire un peu plus dans l'introspection au lieu de se poser en champions de la "démocritude".

jeudi 12 janvier 2012

Privatisation de la lutte contre la piraterie ?

Devant l'incapacité de l’État à protéger en mer tous les navires marchands susceptibles de subir des attaques de pirates, les armateurs français se sont (enfin) résolus à embarquer des personnels armés sur leurs navires, renouant ainsi avec une vieille tradition de la marine en bois .
Nous avions prédit ce retour à la tradition il y a déjà quelques années.
On sait déjà qu'en cas de problème, comme le décès d'un ou plusieurs pirates du tiers monde lâchement assassinés dans l'exercice de leur métier par  les employés d'un très riche armateur occidental se prélassant sur ses lingots,  les pires ennuis viendront de notre justice dévoyée.

lundi 9 janvier 2012

polémiques, insultes et notoriété

Il y a en ce moment parait-il une polémique entre la "comique" Sophie Aram et la ministre Nadine Morano
(20 Minutes)
J'ai une vague idée de qui est Nadine Morano sans être bien capable de dire dans quel ministère elle officie, mais qui diable est Sophie Aram ? .

Plus beau que dans les livres.

Un ancien colonel de l'armée française travaillant pour une entreprise d'aide à l'implantation de firmes françaises dans la nouvelle Libye assassiné, dans des conditions pas encore vraiment éclaircies, le jour même où l'Allemagne propose ses services à la Libye pour la reconstruction.
Ce n'est pas dans des romans que vous liriez ce genre de choses.

Un ressortissant français a été tué ce samedi soir dans son appartement du centre de Tripoli, a déclaré à Reuters un responsable du ministère libyen de l'Intérieur.
«Un inconnu armé est entré dans son appartement, l'a abattu et a pris la fuite», a-t-il dit sous couvert d'anonymat. Il a ajouté que des recherches étaient en cours pour tenter de retrouver l'agresseur. Aucune précision n'a été fournie sur les mobiles de cette agression.
A Paris, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a dit ne disposer d'aucune information à ce stade. (Reuters)

Le colonel en retraite Hugues de Samie, 60 ans, a été assassiné à Tripoli, où il aidait à l'implantation d'entreprises françaises en Libye.
[...]
 Après avoir quitté l'armée au milieu des années 2000, il avait travaillé en Libye à partir de 2008 pour les Constructions mécaniques de Normandie. Il s'agissait alors notamment de vendre au colonel Kadhafi des patrouilleurs modernes fabriqués par le chantier de Cherbourg, mais également de moderniser les cinq frégates de type Combattante vendues à la Libye dans les années 1970.
La guerre de 2011, suivie du renversement de Kadhafi, avait quelque peu changé ses plans et Hugues de Samie s'était rapproché de la société EPEE (Experts partenaires pour l'entreprise à l'étranger) fondée par le colonel Jacques Hogard, issu lui aussi de la Légion. Avec la bénédiction des autorités françaises, Hugues de Samie avait mis en place à Tripoli une antenne de l'entreprise, avec pour ambition d'aider à l'implantation de firmes françaises dans la nouvelle Libye, notamment en les conseillant dans le domaine de la sécurité. Le groupe Bouygues aurait figuré parmi ses clients.(Le Point)

TRIPOLI - Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a plaidé dimanche à Tripoli pour un engagement fort de l'économie allemande dans la reconstruction de la Libye.[...]
Accompagné pour cette visite d'une journée d'un délégation d'hommes d'affaires, Westerwelle a souligné avoir évoqué avec les dirigeants libyens des possibilités de coopération dans les énergies renouvelables et les techniques médicales.

Selon des sources diplomatiques, le Premier ministre du gouvernement de transition, Abdel Rahim al-Kib, a manifesté son intérêt pour le savoir-faire allemand en matière d'énergies renouvelables.

Dans le domaine médical, l'Allemagne peut apporter son aide dans la construction d'hôpitaux et dans la formation du personnel médical, selon lui.

L'Allemagne s'était abstenue en mars 2011 lors du vote de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu autorisant le recours à la force pour protéger les civils libyens, avant de refuser toute participation à l'opération de l'Otan. C'est le seul pays de l'Union européenne et membre de l'Otan à avoir agi ainsi. (Romandie News)

samedi 7 janvier 2012

Sarkozy fait son Cochon

Il y a quelque chose de pathétique à voir le président Sarkozy tenter de récupérer le mythe de Jeanne d'Arc.

Enfin récupérer, c'est beaucoup dire, car il  n'en a pas l'utilité tant sa politique est éloignée du mythe.
Son seul intérêt est de tenter de distraire de la tentation du vote FN cette frange de l'électorat relativement, allons, disons le ! complètement immature, toujours prête a prendre des vessies pour des lanternes mais sincèrement et en toute bonne fois. Partie de l'électorat qui justifie pleinement mon goût secret pour le vote censitaire. Pour autant je ne méprise pas ces gens, loin de là, car je les ressens honnêtes, travailleurs et encore fiers de leur pays. Malheureusement ils ne voient pas les choses comme elles sont. Peut-être manquent-ils un peu de courage. Tout le monde n'a pas l'âme d'un héros.

Bref revenons à nos moutons. Sarkozy qui a avoué autrefois à Philippe de Villiers ne pas avoir d'amour  pour la France qui n'évoquait rien de particulier pour lui  (ce ne sont pas ses phrases exactes dont je ne me souviens plus mais de l'esprit de sa déclaration) . Il était alors l'époux d'une femme très proche de lui politiquement, outre le fait d'être son épouse,  qui avouait sa fierté de n'avoir pas une goutte de sang français.
Cela nos concitoyens, bien encadrés par les médias, semblent l'avoir oublié ou ne pas vouloir s'en souvenir.
Faut-il préciser en quoi l'hommage à Jeanne d'Arc, voire la forme de culte que lui rend le FN est éloignée des préoccupations politiques de Sarkozy ,

C'est l'homme qui a officialisé le statut de l'Islam en France par le biais d'une institution dont on peut dire au moins une chose, c'est qu'elle n'est pas aux mains de francophiles. C'est sous son impulsion que par conséquent, de plus en plus les autorités locales contournent la loi de 1905 pour privilégier la religion musulmane et ses affidés aux dépens des autres catégories de citoyens .
Il a fait entrer de force, par ce qu'il convient d'appeler un coup d'état, un déni de la volonté populaire, la France dans un accord, le traité de Lisbonne, qui de fait a signé la mort des États qui constituent l'UE. Les États actuels ne sont plus que des pourvoyeurs de fonds. Politiquement ce sont des canards sans tête qui courent encore alors qu'ils sont morts.
Rien que par ces deux points, on est bien loin de l'esprit de résistance et de combat de Jeanne d'Arc.

On pourrait enfoncer le clou en parlant de la pression migratoire qui n'a jamais cessé, bien au contraire, malgré des accents de matamore, de la sécurité des citoyens (où es-tu Kärcher ?), de l'abandon progressif de l'autorité de l’État, que ce soit de manière territoriale (les "zones de non-droit"), ou morale (la multiplicité des scandales, des "affaires", des compromissions de toutes sortes ou trempent toutes sortes d’hommes politiques et de hauts fonctionnaires).
Non rien chez Sarkozy ne rappelle ni de près ni de loin le mythe de Jeanne d'Arc. J'irai même jusqu'à dire qu'aller lui rendre hommage dans son village natal, c'est comme de cracher au visage des millions de Français qui croient encore que leur nation a un avenir.
C'est aller leur dire, "Voyez, je peux tout me permettre et même m'approprier, moi l'apatride,  vos mythes."
C'est l'évêque Cochon allant ironiquement prier sur les cendres de sa victime.

Aux Français de montrer qu'ils méritent que l'on pense encore à eux comme une nation, certes qui a un genou à terre, mais qui n'a pas encre abandonné le combat.
Pour l'instant, malheureusement force est constater que la quasi totalité de nos concitoyens à part les 10 à 15% d'électeurs habituels du FN, n'ont même pas conscience qu'ils sont engagés dans un combat dont l'enjeu n'est rien que moins que leur survie comme nation et même comme peuple.


Nicolas en armure  c'est plutôt Quasimodo que Jeanne d'Arc


vendredi 6 janvier 2012

Les Oiseaux ....

A l'appui des propos tenus dans le blog Breves 3.0 relatifs à une "invasion de perruches  en région parisienne", j'atteste qu'effectivement  celle-ci existe bien et que fort curieusement on n'en parle pas ou peu.
La photo ci-dessous a été prise à la mi-décembre dans le parc d'une petite ville de l'Essonne, un jour de brouillard au crépuscule, ce qui d'une part fait que j'ai dû retravailler l'image pour que les volatiles soient bien visibles d'autre part explique que je n'ai pas photographié la totalité du groupe. Ce n'est qu'en m'éloignant que j'ai vu qu'en fait il n'y en n'avait pas quatre ou cinq mais bien plus d'une dizaine répartis dans deux arbres




A titre d'illustration, "l'ambiance" du lieu et du moment


jeudi 5 janvier 2012

La preuve par l'absurde.

La date fatidique des présidentielles approchant, il faut plaire à tout le monde.
Le président actuel du Frankistan a donc pour le moment décidé de complaire à tous les obsédés de la répression routière. Les veaux ne se révoltent pas c'est bien connu.

On interdit ceci on, limite cela . Certes cela plaira aux bobos partisiens qui se déplacent en transport en commun ou plutôt en taxi et viennent encombrer nos routes pendant les vacances, mais ça ne va pas plaire à ceux qui ne se déplacent pas que pour leur plaisir, ni même aux autres d'ailleurs.
J'espère qu'au moment de voter cela entrera aussi dans la balance, non pas que je sois un fou du volant, ce serait même plutôt le contraire, mais j'en ai marre que des incompétents, plutôt que de faire leur travail qui est de faire des routes fiables, bien entretenues, sans signalisation ubuesque, viennent me contrôler à tout bout de champ, me fliquer cachés derrière des buissons et me filer une contredanse parce que j'ignore ce que stipule l'alinéa 122 6b d'un réglement que je réserverais à des besoins intimes.
J'ai donc, à l'attention de ces fonctionnaires et politiques débiles, préparé ce graphique simpliste qui prouve qu'à zéro à l'heure on ne tuera presque plus personne. Presque, car comme l'aiment à nous le répéter ces guignols, "le risque zéro n’existe pas " .


mardi 3 janvier 2012

Nicolas célébrera Jeanne d'Arc


Nicolas l'Américain, célébrera le six-centième anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc, histoire d'essayer de couper l'herbe sous le pied de Marine.

Non il ne manque pas d'autorité

Flanby !
N'est-ce pas qu'il a l'air terrible !