En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 29 septembre 2011

Vertige

Les autorités sanitaires japonaises annoncent que pour décontaminer le sol suite à l'accident nucléaire de Fukushima il faudra retirer 30 millions de métres cube de terre.
30 millions de m3 cela représente une tour carrée de 100 mètres de côté haute  de 3000 mètres ...


lundi 26 septembre 2011

Elections, mode d'emploi (II) . Non remplacement d'un sur deux

L'Etat se doit de faire des économies.
A ce titre il a pris une mesure vertueuse qui consiste à ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux.
C'est une mesure mécanique que l'on peut contester à plus d'un titre mais qui a le mérite de poser un principe.
Jé me permet donc une question idiote : pourquoi a-t-il fallu remplacer la totalité des sénateurs dont le mandat arrivait à échéance.
N'en déplaise aux "libéraux" nombre de fonctionnaires exercent un métier et dans la grande majorité des cas ils le font bien;
Mais un sénateur ça sert à quoi, surtout quand ils sont 348 ?
A quoi peuvent donc bien servir 348 sénateurs quand on sait que les lois sont élaborées hors du pays ?
Les Américains se satisfont d'une centaine et ne sont pas sous tutelle d'un machin supranational.

Citons Gustave Le Bon qui ne nous quittera pas jusqu'au printemps prochain :
Le régime parlementaire synthétise d'ailleurs l'idéal de tous les peuples civilisés modernes. Il traduit cette idée psychologiquement erronée mais généralement admise que beaucoup d'hommes réunis sont bien plus capables qu'un bien plus petit nombre, d'une décision sage et indépendante sur un sujet donné.
En fait d'après les théories de manipulation des foules, il est bien plus facile de manipuler 350 personnes qu'une centaine. Le nombre n'ajoute donc pas en sérénité, bien au contraire. Ne nous étonnons pas que depuis que la gauche a obtenu la première alternance, le nombre de sénateurs et de députés n'ait cessé de croître. Encore une fois la droite pratique le suivisme absurde et suicidaire !Suicidaire pour elle bien sûr, mais ça on s'en moque ; surtout suicidaire pour la nation.

vendredi 23 septembre 2011

Joie , bonheur, islamisme. Merci la ripoublique !

Elections, mode d'emploi (I)

L'électeur tient à voir flatter ses convoitises et ses vanités ; le candidat doit l'accabler d'extravagantes flagorneries, ne pas hésiter à lui faire les plus fantastiques promessses. Devant des ouvriers, on ne saurait trop injurier et flètrir leurs patrons. Quant au candidat adverse , on tâchera de l'écraser en établissant par affirmation, répétition et contagion, qu'il est le dernier des gredins et que personne n'ignore qu'il a commis plusieurs crimes. Inutile bien entendu de chercher aucun semblant de preuve. Si l'adversaire connait mal la psychologie des foules, il essaiera de se justifier par des arguments au lieu de répondre simplement aux affirmations calomnieuses par d'autres affirmations également calomnieuses  et n'aura dès lors aucune chance de triompher.
Gustave Le Bon Psychologie des foules.

La campagne : c'est vraiment parti !

Le ton de la campagne présidentiele est donné : il est acquis qu'on ne sortira pas de la fange. On aurait tendance à penser : comme d'habitude !
Affaires de moeurs, magouilles, chantage, etc on peut parier que rien ne sera épargné au citoyen.



Comme il est acquis que politiquement PS et UMP c'est blanc bonnet et bonnet blanc, il faut bien que le partage se fasse ailleurs.
L'accessoire, le marginal, le fait divers vont donc prendre le pas sur l'essentiel : la sortie de l'Euro et surtout la sortie de l'Europe ; tout cela devant une foule abrutie et impavide plus intéressée par la dernière toilette de Carla Bruni et la dernière pique assassine d'Untel ou Unetelle que par son avenir.
On a rarement vu une telle course collective vers le suicide, si on excepte les lemmings et encore pour ces derniers il s'agit d'un mythe.

jeudi 22 septembre 2011

L'écologie pour les nuls

Dans un article du 22 septembre le Monde nous informe de la mise au point par Toyota  d'un prototype de voiture monoplace à trois roues alimentée par air comprimé, sans utilisation de combustible fossile ni d'électricité.
Bien que la firme précise qu'il s'agit d'un véhicule expérimental non destiné à la production, la démarche de l'entreprise et celle du journaliste sont entièrement orientés énergie renouvelable. Vous devez normalement vibrer écologiste si vous avez été bien conditionné.

Pas d'énergie fossile : le potentiel carbone de la planète reste intact . C'est beau j'en frissonne !

Pas d'électricité, c'est mieux encore ... Vous ne vous trompez pas vous avez bien entendu nucléaire. C'est normal, c'est subliminal. Si vous associez dans une même phrase Japon (Toyota c'est tout comme) et électricité normalement vous entendez juste derrière le mot nucléaire ou alors c'est que vous êtes un bourrin de première même pas digne d'être transformé en engrais pour légumes bio.
Naturellement de la lecture de cet article (celui du Monde,  pas le mien) vous retirez une impression de propreté et de netteté. Cela m'étonnerait que dans votre imagination vous ne voyiez pas un véhicule tout blanc ou tout métallique brillant au soleil, courant sur une route ensoleillée bordée de parterres de fleurs.
....
ça va ?
....

(Il ne s'agit pas de la vraie Toyota)

Bon ! maintenant je vous fais redescendre sur terre . L'air, ils le compriment avec quoi ?

lundi 19 septembre 2011

Site de rencontre TF1love ?


La durée d'une leçon de morale en primaire ?
Et on n'est pas près de lui lâcher la grappe.

mardi 13 septembre 2011

Promesses pour le 21 ème siècle.

Donc, après qu'à droite, enfin celle qui est à droite de la droite, nous ayons  tous à notre niveau de compétence hurlé au suicide chaque fois que nous voyions une pièce d'un euro ou que nous consultions le compteur de la dette publique, voici que les incendiaires et leurs séides viennent doctement nous expliquer que si on veut sortir de l'Euro, non ça ne va pas le faire parce que ça va nous plomber encore plus que si nous y restons, mais que oui, il va falloir d'une part payer par nos impôts et la baisse de nos salaires, ce que les Grecs aujourd'hui, peut-être demain les Espagnols, Italiens ... ne pourront pas payer ou ne voudront pas payer.. Que ça s'appelle la solidarité, que c'est une obligation issue des Droitsdelhomme du traité de Machin etc ... et que ça sera comme ça et pas autrement !
Comme dans une cour de récré on a envie de répondre mon c-l !

L'Europe a dans tous les domaines utilisé une technique d'encerclement  ou plutôt de la grenouille dans la bouilloire pour arriver à ses fins et comme stratégie, celle qui consiste à se servir des effets pour créer la cause.
N'importe lequel des anciens philosophes grecs aurait démonté la manoeuvre en quelques minutes, mais à notre époque de minus, la grosse majorité du personnel  politique croit encore que ça va fonctionner sans se rendre compte des conséquences .

Puisque le but fixé était une Europe fédérale, il fallait doter l'entité en gestation de tous les attributs d'un Etat fédéral, monnaie unique, constitution, langue, armée, États quasi virtuels.
Pour la langue, nul doute que l'anglais est poussé sur le devant alors que ce n'est même pas la langue d'un des six  premiers signataires du traité de Rome. Par contre c'est celle de notre suzerain.
C'est assurément le plus long des attributs de la souveraineté à mettre en place et le moins nécessaire à court terme, aussi rien ne presse.
La constitution, tout le monde se souvient de la manière dont elle a été rebaptisée et imposée aux peuples réticents.
On ne fera qu'évoquer la puissance militaire, l'Europe n'ayant qu'une vocation de vassale et n'ayant été créée que dans le but d’offrir un point d'atterrissage sur le continent eurasiatique à la puissance suzeraine maritime .

Reste la monnaie, le plus important aux yeux de nos manipulateurs planétaires.
C'est ainsi qu'est né l'Euro, mais dans l'histoire humaine, jamais une monnaie basée sur du vent (sur de la dette en fait et l'espérance qu'on a d'être remboursé au moins des intérêts) n'a pu s'imposer à un grand nombre d'Etats encore distincts dans leurs recettes et leurs dépenses.
Résultat :  la crise légèrement déclenchée par le haut : La ci-devant Lagarde qui se félicitait il y a quelques semaines de la bonne santé et du passage haut la main par les banques françaises du crash-test ne vient-elle pas de donner le top départ en demandant il y a quelques jours à ces mêmes banques de se recapitaliser d'urgence. Et avec quoi ? Avec l'argent des États surendettés ? ou celui de nos fournisseurs auxquels nous avons transmis tous nos outils de production en raison d'une concurrence salariale injouable  et qui de fait se retrouvent avec des masses de liquidités à réinvestir consacrant ainsi un complet renversement des rôles  ?

Tout le monde se demande avec anxiété comment cela va se terminer.
Eh bien je vais vous le dire ! comme dirait Nico.
Les politiciens vont faire un beau sommet où ils vont tous pleurer et s'embrasser. On nous rejoeura peut-être la nuit du 4 août ou quelque chose d'équivalent, finalement, ils décideront que la porte de sortie c'est plus d'Europe pour mieux surveiller les mauvais élèves, la mise en place d'un système supra-national de contrôle des recettes et des dépenses, c'est à dire la perte totale de la souveraineté, certainement sur proposition de la France . L’Allemagne aura un rôle privilégié, les Anglais joueront un peu à part en observateurs , la France abandonnera toutes ses prérogatives à l’Europe, en fait aux Allemands, en pleurant de joie et en croyant qu'elle est maitresse du jeu quand elle n'en serait qu'un pion lamentable. Pour compenser et faire passer la pilule auprès de ceux des politiciens que se réveilleraient de leur longue sieste, les sous régions (les actuelles régions des États), auront encore plus d'autonomie par rapport aux Etats centraux qui se dilueront en quelques années (ce qui est déjà le cas dans plusieurs domaines) et l'Etat fédéral sera né, dans la bonne humeur des dirigeants et la douleur des peuples qui paieront l'addition.
Dans un siècle la langue, sinon unique, du moins commune, sera devenu une réalité et nous aurons un statut et un mode de fonctionnement comparable aux États-Unis où par ailleurs les libertés individuelles auront suffisamment régressé pour être  à la norme européenne.
Chacun apporte ce qu'il a de mieux n'est-ce pas ! (En fait on se rapprochera de l'univers décrit par Orwell mais ne le répétez pas ).

Enfin tout ça si il n'y a pas de graviers dans l'engrenage.

Travoïte aigüe

Il y a quelques années on pouvait détecter l'approche d'une année électorale rien qu'à la recrudescence des gros  hold-up.
Désormais ce seraient plutôt les travaux.
Les transports de fonds étant désormais nettement plus sécurisés, les banques et les magasins limitant autant que faire se peut la détention d'espèces, la mode a changé.
Il y a une vingtaine d'années, les gros travaux étaient déjà de mise à l'approche des élections.
Je me souviens d'une placette dans une petite ville de banlieue qui avait bien dû être pavée, dépavée, au moins trois fois dans l'année dans les années 80.
Le financement public des partis politiques et l'existence de quelques juges d'instruction fins limiers avaient incité  les donneurs d'ordre à mettre la pédale douce.
Pourtant cette année, il n'y a pas une commune, un département, une région qui ne se lance dans les gros travaux, malgré les incertitudes financières que connait la France.


samedi 10 septembre 2011

L'attaque des Shaddoks.

Si je résume, pendant les quelques mois qui ont précédé l'attaque des Tours Jumelles, il est avéré que :
  • Les USA avaient le service de contrespionnage le plus nul du monde a égalité toutefois avec ceux  leurs principaux alliés
  • Les USA avaient le service d'espionnage le plus nul du monde à égalité toutefois avec ceux de leurs principaux alliés ;
  • Les USA avaient les polices locales les plus nulles du monde à égalité etc ...
  • Les USA avaient les services de filtrage d'aéroports les plus nuls du monde ;
  • Les USA avaient les pilotes instructeurs les plus nuls du monde, incapables de s'apercevoir que ceux qu'ils formaient et prenaient pour des valises étaient capables de faire voler un 757 à quelques centimètres d'un sol ondulé pendant plusieurs centaines de mètres. A propos avez-vous tenté de planter un 757 dans une des Twin Towers dans Flight Simulator en sortant d'un virage en plein milieu et du premier coup ?
  • Les USA avaient des chasseurs d'interception particulièrement poussifs et mal entrainés ;
  • Les USA avaient le service de défense aérienne le plus nul du monde ;
  • Les USA avaient les contrôleurs aériens les plus shootés du monde ;
  • Les USA auraient été incapables d'empêcher qui que se soit de s'écraser volontairement où que ce soit dans le pays.
Cerise sur le gâteau, les USA avaient dans les années 60  les architectes les plus nuls du monde, les seuls à étudier des tours capables de résister à la collision d'un avion de transport et les seuls à réussir à ce que la tour en question s'effondre en une heure quand, partout dans le monde, aucune tour ne s'est jamais effondrée suite  à un incendie même dramatique.

Si tout cela est avéré, les USA ne sont pas le pays qu'on nous dit, ce ne sont pas LA puissance mondiale, sans doute un pays de seconde ou troisième zone, un peu en dessous du Brészil ou du Costa-Rica.
Moyennant tout cela je veux bien croire à la version officielle des évènements, mais qu'on arrête de m'emm... avec les problèmes intérieurs d'un pays du Tiers-monde !


Iznogoud est mort .

 Finalement, à y bien regarder, le seul évènement notable de ce mois d'août, c'est le décès de Jean Tabary, le dessinateur d'Iznogoud, le 18 de ce mois.

jeudi 1 septembre 2011

La RATP coupable de génocide et crime de guerre !

La RATP a mis à disposition de la police un tram pour transporter des Roms de Bobigny à la gare RER de Noisy-le-Sec. Source l'Express

Mon dieu quelle horreur !
Lire les réactions pavloviennes de gauche

TRAM : TRain de lA Mort


Quoi qu'il se passe dans ce pays, toute action d'autorité subit aussitôt une Reductio ad Hitlerum visant à tout rapporter à un épisode de la seconde guerre mondiale, de préférence en référence à  l'extermination des Juifs.
Dans le cas présent :
  • Bobigny = Drancy
  • RATP = SNCF
  • Roms = Juifs
  • Noisy-le-Sec = camp de la mort.
  • Guéant = Barbie ou un de ses confrères.

Je crois qu'on n'a pas encore inventé le mot pour décrire l'ultime ridicule de ces réactions de la bien-pensance.
A quand un Monsieur Propre pour nous débarrasser de toute cette sanie qui encombre tous les rouages de la société ?

Souriez, vous êtes filmés !

Le Figaro révèle comment la France, par le biais de la société Bull et de ses services de renseignement a mis en place un système d'espionnage de masse de la population  libyenne, en 2008 contre la somme de 10 millions de dollars.
Il ne s'agit pas ici de s’appesantir sur la turbidité des rapports entre l'Etat Français et l'Etat  Libyen.
On sait que depuis l'accession au pouvoir de Khadafi ils sont plus qu'ambigüs.
L'objet de notre post est de mettre en valeur l’existence de moyens de contrôle des échanges d'information par voie électronique.
Ce que j'écris aujourd'hui va passer au crible, les sites que j'irai consulter tout à l'heure seront passé au crible et ainsi, je, vous, nous, serons fichés .  Car pourquoi douter que, malgré la CNIL et autres amuse-démocrates, la France développe en collaboration avec l'Etat, des moyens d'espionnage de masse, sinon pour s'en servir aussi.

Peu à peu dans le secret des cabinets ministériels, des États-majors, des administrations, des conseils d'administration d'entreprises, des réunions au sommet dans des clubs occultes internationaux, s’élaborent les outils de contrôle de masse dont Big Brother , bras armé du mondialisme a besoin.
Souriez compagnons d'infortune, vous êtes filmés !