En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 30 juillet 2011

AF 447

Il est très intéressant de voir comment les médias interprètent le troisième rapport d'étape du BEA relatif  à l'accident Rio-Paris pour mettre en cause les pilotes .
Le point clé de ce rapport réside en un fait : lorsque le pilote cabrait l'avion l'alarme décrochage s'arrêtait, lorsque qu'il piquait (la manœuvre à faire en l’occurrence) l'alarme décrochage se remettait à fonctionner.
Difficile de ne pas y voir un défaut majeur de conception  du système avionique embarqué.

Pour éviter de fausses alarmes l'avion étant au sol, il a volontairement été décidé par le concepteur de ne pas déclencher d’alarme décrochage lorsque la vitesse est inférieure à 60 nœuds (cf. page 21 du rapport).
Le décrochage s'effectuant dans le cas présent avec une vitesse de l’ordre de 60 nœuds, les alarmes ne se déclenchaient pas . Quand le pilote se remettait à piquer, la vitesse s'accroissant,  l'alarme, logiquement, du moins dans la logique du système pas dans celle d'un pilote, se remettait en route. Tout cela avec des affichages apparaissant, disparaissant ou contradictoires, le stress, la nuit, les turbulences. Un des pilotes déclare on n’a aucune indication qui soit valable.

Bref tout cela nécessite une analyse vraiment fine et complexe pour comprendre ce qu'ils voyaient et entendaient par rapport à la réalité et donc ce qui a motivé leurs différentes actions.
Mais là où on peut enfoncer une tête sous l'eau sans risque vous pouvez être sûr d'y trouver un journaliste français.

Christianophobie ordinaire.

S'il y a un domaine ou les "grands" médias sont d'une discrétion exemplaire, c'est bien celui  de ce qu'on peut appeler christianophobie pour sacrifier à la mode actuelle qui voit de la peur où il y a de la haine ou du rejet.
On ne peut pas nier que les Musulmans égyptiens haissent les Chrétiens à commencer par les leurs, les Coptes.
Tous les jours depuis la "révolution", les Chrétiens sont dans ce pays soumis à des attaques et des exactions.
La dernière en date :

Newspress 29/07/2011 15:16:08
Le cardinal Antonios Naguib, Patriarche copte catholique, nous lance un appel à l'aide à travers un courrier bouleversant. Des salafistes ont en effet déclenché une attaque contre des chrétiens à 270 km au sud du Caire.
Tout s'est déroulé en quelques heures. Le bruit a d'abord été lancé que des chrétiens avaient tué deux musulmans près d'Abou-Qorqas (ce qui était faux). Très vite, une foule hostile s'en est pris aux coptes du village. Et la violence a éclaté.
Plusieurs morts, beaucoup de blessés et des dégâts matériels considérables sont à déplorer. Les magasins et les logements des chrétiens ont été pillés, incendiés. Des véhicules, des meubles ... et même de maigres troupeaux ont disparu. C'était le 18 avril dernier.
Depuis, 68 familles coptes catholiques vivent un véritable cauchemar ! Elles n'ont plus de toit, d'outil de travail, de ressources... « Localement nous avons collectés 17 857 euros pour les secours urgents, mais les pertes s'élèvent à environ 400 000 euros, nous dit le Patriarche. Nous vous serions tellement reconnaissants de l'aide que vous pourriez apporter à ces familles affligées ! »
L'urgence est extrême !

mardi 26 juillet 2011

Anders Behring Breivik exclu de sa loge. Sa relation au christianisme

Anders Behring Breivik exclu de sa loge. Sa relation au christianisme

Chaque journée nous apporte un peu plus de renseignements sur le fameux "fondamentaliste chrétien".
S'il était proche d'une religion, ce n'était certainement pas de celle de sa jeunesse.
Source Nouvelles de France

lundi 25 juillet 2011

Le jeu du boneto ou du nez rouge, c'est selon

Les informations dont nous disposons sont si contradictoires et vraisemblablement si manipulées par les grands médias qu’il est très difficile d’analyser avec un certain recul l’attentat d’Oslo et le massacre d’Utoya. Ainsi, par exemple, l’assassin qu’on nous a présenté comme un chrétien fondamentaliste est en fait … un franc-maçon (membre de la loge « St-Olaf aux Trois Colonnes » de la Grand loge de Norvège, ce que son Grand Maître, Ivar Skaar, a confirmé) et le militant d’extrême droite qu’il est censé être n’a jamais caché son admiration pour Winston Churchill et la résistance anti-nazie ... la suite sur voxnr
Éditorial très intéressant sur voxnr.com qui met bien en relief  le faisceau d'indications contradictoires concernant le tueur d'Oslo, de gauche ? de droite ? chrétien ? franc-maçon ? anti-musulman ? pro-israélien ?
La conclusion est tout aussi intéressante.

Lumière boréale

J'écrivais hier " A se demander qui a bien pu lui mettre cette idée dans la tête ?".
J'apprends aujourd'hui en feuilletant le net que ce fondamentaliste chrétien proche des milieux de l'extrême droite bien que solitaire (sic) serait aussi franc-maçon ...
Qu'attendent nos journalistes et politiques toujours sur la brèche des DDH pour demander des comptes à cette vénérable institution ?

dimanche 24 juillet 2011

Racisme primaire sur le vif.

On notera comment en deux ou trois heures un jeune blanc portant un nom du cru se voit qualifié de "fondamentaliste chrétien" "proche de l'extrême droite" alors que parallèlement on le déclare "inconnu des services de police". Probablement une révélation du Très-Haut ?

Note à l'attention des journalistes : un fondamentaliste chrétien pratique l'amour de son prochain jusqu'à l'extrême, vous savez cette histoire de baffe sur la joue gauche et la joue droite qui en redemande.
Alors qu'un fondamentaliste musulman pour ne citer que celui-là, c'est celui qui pour satisfaire son dieu débarasse la planète des mécréants.
Eh oui les textes de base diffèrent un peu... !

Norvège : Des fois ça monte à la tête...

La Norvège compte environ 4 700 000 habitants, chiffre en augmentation de 0,7 % par an.[...]
L’immigration, ces dernières années, a assuré plus de la moitié de la croissance démographique. En 2006 Statistisk sentralbyrå, le service de statistiques du gouvernement, a trouvé que 45 800 immigrants sont arrivés sur sol norvégien, soit 30 % de plus qu'en 2005. Au début de l'année 2009 il y avait 508 200 personnes d'origine immigrée en Norvège (immigrants et enfants d'immigrants), soit 10,6 % de la population. En janvier 2009 on compte 244 873 immigrants non-occidentaux légaux en Norvège. Les nationalités les plus représentées parmi la population d'origine immigrée sont les Polonais, les Pakistanais, les Suédois, les Irakiens, les Somalis, les Allemands, les Vietnamiens et les Danois. Depuis quelques années on voit un plus grand nombre d'immigrants de l'Europe centrale et orientale, dont les Polonais sont la nationalité la plus représentée en Norvège, suivis des Lituaniens. Oslo est la ville avec le plus grand pourcentage d'habitants d'origine immigrée, avec 152 100, soit 25 % de sa population totale.
La Norvège est passée sous le seuil de renouvellement de sa population (2,1 enfants par femme) en 1975. Source Wikipedia
Immigration nette (sur cinq ans)
Très forte croissance en 50 ans
Évolution
Pour l'ensemble de la période 1960-2010, on enregistre une moyenne annuelle de 36 465,2.

C'est en 2010 qu'on enregistre le plus haut niveau (135 000) et c'est en 1960 qu'on enregistre le plus bas niveau (-10 163).
Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 1428%.
Source Perspectives monde 
Jamais les Norvégiens n'ont eu un avis aussi négatif sur l'immigration qu'aujourd'hui : plus de la moitié de la population (53,7 %) pensent qu'il faut mettre fin à l'immigration dans le pays. Ce résultat a été obtenu lors d'un sondage réalisé auprès de 1 380 personnes par l'institut de sondage Gallup pour le ministère des Enfants, de l'Egalité et de l'Inclusion sociale, détaille le quotidien norvégien Aftenposten. En 2005, quand on avait posé la question pour la première fois aux Norvégiens, le résultat avait été de 45,8 %.
En outre, la population norvégienne est de plus en plus critique sur la politique d'intégration des immigrés : en 2005, 36,7 % des sondés pensaient que l'intégration fonctionnait mal. Aujourd'hui, cet avis est partagé par 48,7 % de la population. Et 60 % des personnes interrogées estiment que les problèmes de l'intégration sont dus au fait que les Norvégiens ne font pas assez d 'efforts pour les immigrés, tandis que 83,5 % estiment que ce sont les immigrés qui n'en font pas assez. La Norvège compte environ 500 000 immigrés, pour une population dix fois supérieure.Source Courrier International

Je l'ai déjà écrit  et je le répète cette fois-ci, ce genre d'attentat ne sert à rien, ce n'est pas en perpétrant ce type d'acte que l'on peut espérer réveiller les masses amorphes d’Europe.
Outre qu'il n'y a aucun courage à tuer des personnes sans défense, cet acte n'est pas assez marqué politiquement (... un rassemblement de jeunes travaillistes ...!) pour avoir une quelconque signification comprise par le pékin moyen, en particulier au-delà des frontières du pays..
La conséquence n'en sera qu'une répression accrue envers les nationalistes et ainsi les buts atteints seront à l'exacte inverse du but recherché. A se demander qui a bien pu lui mettre cette idée dans la tête ?

mercredi 20 juillet 2011

La pièce de théâtre sur l’immigration de l’UMP va continuer

PARIS (NOVOpress) – Le politologue Jean-Yves Camus est venu confirmer, dans un entretien au site lexpress.fr, ce que bon nombre de déçus de la politique de Nicolas Sarkozy pensent pensent désormais tout haut : “Sur l’immigration, la droite n’a jamais pu aller au-delà des déclarations de principe : la France est liée par des traités internationaux et par son appartenance à l’Union européenne. L’UMP sait en outre que les milieux économiques et patronaux ne sont pas favorables à une restriction de l’immigration, encore moins à son arrêt. [souligné par Novopress]” Avant d’ajouter : “la frange la plus droitière de l’électorat veut bien plus : elle souhaite que certaines catégories d’étrangers, en raison de leur identité même, ne puisse plus devenir français. Selon eux, la nationalité ne doit plus s’acquérir par un acte de volonté mais seulement par la transmission. Or, pour aboutir à cela, il faudrait une révolution juridique qui constituerait une rupture majeure du pacte démocratique. L’UMP ne prendra pas ce risque mais elle ne peut pas le dire à ses électeurs droitiers. Pas plus qu’elle ne peut dire l’inverse aux centristes.”
Source Novopress
Pour ma part j'appelle de tous mes vœux à la rupture du "pacte démocratique" qui de toutes façons s'effondrera sur lui-même comme une naine brune.

planche de salut ... savonnée.

François Hollande convoqué par le juge d'instruction dans le cadre de l'affaire DSK-Banon.
Martine Aubry le soutient...

Pour se faire plomber rien de mieux qu'un soutien hors de propos. Merci Martine

mardi 19 juillet 2011

Les Britiches toujours en pointe.

J'adore les Royaume-uniens, tout le monde le sait et je ne peut m'empêcher une fois encore de leur rendre hommage.
Les Anglais ont, à ce que l'on dit inventé la démocratie parlementaire. Hommage leur en soit rendu.
Mais ils sont également très forts dans le coup de torchon.
Il y a quelques années , un savant travaillant dans le domaine du nuclérairen il me semble, mais cela n'est pas primordial dans la suite de l'histoire, dénonçait auprès d'un grand media britannique, les moyens plus que douteux utilisés par l'administration blairenne pour engager leur pays dans la guerre contre l'Iraq. En clair il affirmait qu'il n'y avait pas d'arme de destruction massive opérationnelle en Iraq. Or c'était le seul argument  de poids avancé par Blair et son allié Bush pour obtenir le droit d'intervention en Iraq.
Résultat, démasqué, ce savant forcément fou se suicidait fort opportunément au petit matin sur les bords d'une rivière anglaise. Fog en prime.
La suite a démontré qu'il avait raison ce savant.

Un journaliste travaillant pour le groupe Murdoch, nom d'un magnat de la presse anglo-saxonne qui n'est pas sans rappeler un "méchant" des livres de Conan Doyle et dont la consonance sonne un peu comme murder, un journaliste donc dénonce auprès de la police et d'autres medias, une campagne d'écoutes téléphoniques systématique de tout ce qui compte dans le pays. Les responsables  politiques, policiers, de la presse, sautent comme des bouchons de champagne. Fort opportunément, ce journaliste drogué et alcoolique trouve normal de décéder alors que l'affaire prend l'aspect d'un tsunami force 9 sur les côtes du Japon.
La police britannique toujours en pointe dans les bons coups constate une mort non élucidée mais non suspecte.
Qui aurait un instant soupçonné qu'elle soit suspecte cette mort. ? Elle est juste opportune et démontre une fois de plus que Dieu est grand et miséricordieux avec les puissants surtout s'ils sont proches de la branche la plus fortunée du peule élu.

dimanche 17 juillet 2011

Défilé. Faut-il prendre parti ?

Je trouve les déclarations d'Eva Joly tout autant pathétiques que les diverses réponses que lui ont adressées les divers membres du gouvernement.
Pathétique cette idée de remplacer un défilé militaire par un défilé d'associations, de jeunes mères, d'enfants des maternelles ou je ne sais quoi encore. Cela rappelle trop les défilés soviétiques d'avant la seconde guerre mondiale, où pendant que l'on réprimait dans le sang les contestataires, on faisait des défilés des "forces vives"  comme ils disent. Piloté par les Verrouges, il y a de fortes probabiltés que ça dégénère en super gaypride directement payée par nos impôts .
Que cette proposition vienne du parti vert-rouge, n'a rien d'étonnant et ne méritait même pas d'être relevé. Mais il est vrai que la presse est aux mains de milliardaires  plus ou moins rouges eux aussi qui s'achètent une conduite. On connait cette engeance et ses tics.

Quant aux réponses gouvernementales c'est à pleurer.
Voilà un gouvernement qui reprenant le flambeau de ses prédécesseurs naturalise à tour de bras, accueille malgré ses discours des dizaines voire des centaines de milliers d'immigrés l'an, qui n'a jamais légiféré contre la double ou triple nationalité qui d'un seul coup se réveille pour fustiger un discours d'une candidate "de témoignage" bi-nationale. Mais des bi-nationaux qui usent et abusent des avantages que leur confère ce statut il y en a des centaines de milliers voire des millions en France. La quasi totalité des "résidents Français" dans nombre de pays étrangers ont également la double nationalité.
Eva Joly défend une ligne politique qui est telle, que née à Oslo ou au Mans, ne changerait rien à son discours.
On peut juste regretter que comme plusieurs bi-nationaux elle se serve de sa double nationalité comme position de repli quand les choses tournent mal. . Mais Cohn-Bendit nous a déjà habitué à cette attitude.

Sur la proposition elle-même, je suis depuis longtemps partisan de la suppression des défilés militaires de représentation pour deux raisons. :

D'une part, un grand défilé nécessite beaucoup de moyens et de préparation. Tant que les militaires font cela ils ne font plus autre chose.
Du temps du service militaire, ça servait à occuper les appelés du contingent pendant un tiers de leurs présence sous les drapeaux, maintenant que les troupes sont uniquement formées de professionnels et que l'on sait que les effectifs sont réduits et peinent à satisfaire aux besoins opérationnels, ça n'a plus aucun sens sauf celui de satisfaire l'ego du "Président de tous les français" .
Je passerai sur le coût qui n'est pas si important que celà puisque les matériels et les personnels sont à disposition défilé ou pas. On n'engage pas d'intérimaires pour satisfaire au besoin. C'est pourtant l'argument massue d'Eva Joly, il me semble.

Ensuite, montrer aux Français une armée disciplinée, avec des hommes jeunes, du matériel propre, repeint à neuf, des avions volant vite, peut , veut, faire accroire que tout va pour le mieux dans le domaine de la Défense.
Or tous ceux qui suivent un peu le devenir de nos armées savent qu'il n'en n'est rien  et que les ambitions affichées du PDTLF sont sans commune mesure avec les moyens que la nation met au service de sa défense.
Nos difficultés à venir à bout d'un pays de Bédouins  et notre incapacité à sécuriser une région de l'Afghanistan sont là pour le prouver si nécessaire.
Lors de l'envoi des premières  troupes en Afghanistan  de nombreux militaires avaient acheté de leurs deniers un gilet pare-balle efficace, les approvisionnements réglementaires n'arrivant pas.
Contre Kadhafi nous sommes tombés en panne de munitions et le concept du porte-avions unique a montré ses faiblesses. L'an prochain il n'y aura pas de porte avions disponible et probablement que la quasi totalité de son parc aérien sera arrivé en limite de potentiel avant visite. D'où l'utilisation d'hélicoptères  avec une moindre efficacité, les deux moyens étant complémentaires et non pas interchangeables.

Bref tout cela ne restera qu'un mini drame parisien comme il s'en produit plusieurs par an en France, des intrigues de cour, qui au mieux font sourire les Français (ils ont tort d'ailleurs) et dont la finalité est de leur  dissimuler les véritables problèmes et de les distraire de s'intéresser vraiment à l'avenir de leur pays.
A cela tous les partis "républicains"  participent .



vendredi 15 juillet 2011

Dérive autoritaire

C’est une loi sans précédent qui a été votée en début de semaine à La Knesset. En effet cette nouvelle loi interdit d’appeler au boycott économique, culturel ou intellectuel de personnes ou institutions en Israël ou dans les territoires palestiniens occupés pour des motifs politiques. Toute personne appelant à un tel boycott peut dorénavant être frappé d’une amende allant jusqu’à 10 000 euros et s’expose à des demandes de dédommagements [...]
La suite sur Novopress

Quoi qu'on pense de l’État israélien, force est de constater qu'il s'est engagé depuis plusieurs décennies dans une spirale autoritaire qui, à mon avis, le mènera à sa perte.
On n'y est pas encore — si l'on fait abstraction de sa conduite vis à vis des Palestiniens — mais peu à peu, le niveau de démocratie baisse tandis que celui de ses voisins tend ou tendrait à s'élever (on n'y est pas encore non plus). A terme Israël se dissoudra dans son environnement et connaîtra le sort des principautés franques du Levant, vaincues par des batailles certes, mais aussi par la perte de l'élan initial et de la foi en la victoire des débuts.


Ruines du Krak des Chevaliers

jeudi 14 juillet 2011

Deux mois

Eh bien voilà deux mois que DSK a été enlevé à notre chère affection, mais on s'y fait et m^me on s'y fait bien.

mercredi 13 juillet 2011

Gagner la guerre ?

Un brillant "journaliste", présentateur de journal télévisé se posait la question judicieuse de savoir si nous gagnions ou perdions la guerre en Afghanistan.
Pour parodier les politiciens de la IVème et de la Vème, je dirais tout d'abord : Quelle guerre ?
Tout au plus ce s'agit-il pas comme il y a une cinquantaine d'années d’opérations de maintien de l'ordre, avec de hautes motivations comme "restaurer la paix" "défendre les droits de l'Homme" et autre "défendre les femmes afghanes". Ah oui j'oubliais le plus drôle "lutter contre le terrorisme", voire l'éradiquer tant qu'on y est ! L’Afghanistan ne nous a jamais déclaré la guerre ou alors prévenez moi si j'ai raté une info.

Restaurer la paix et lutter contre le terrorisme dans des contrées où pour autant qu'on ait de traces, on se bat entre tribus et individus pour des motifs qui nous semblent les plus futiles, depuis 2500 ans, c'est faire preuve d'une part de beaucoup d'ambition, mais aussi de beaucoup de vanité.

L'Afghanistan a connu une brève période de relative tranquillité dans la première moitié du siècle précédent sous la royanté. L'invasion du pays par les Soviétiques allié à une brutale recrudescence de l'islamisme "radical", que pour ma part je qualifierais d'islam normal, a mis fin à cet état de paix relative.
Les rares afghanes, citadines, dévoilées sont retournées dare-dare sous la burqa et l'intervention américaine puis alliée n'est pas près d'y changer grand-chose.
La "lutte contre le terrorisme" n'est pas non plus en mesure de mettre fin aux différentes actions violentes menées par les musulmans dans tous les pays où ils sont en opposition aec les intérêts occidentaux.
Le terrorisme n'est pas une cause, c'est un moyen.  La cause c'est une lutte d'influence, une lutte pour le pouvoir. Tant que nous aurons des intérêts considérés au moins par une des deux parties comme contradictoires, il y aura du terrorisme.
Lutter contre "le terrorisme" n'a aucun sens, surtout si parallèlement on proteste de notre haute considération pour les terroristes eux mêmes au lieu de les envoyer ad patres rejoindre leurs cohortes de vierges aux yeux noirs. Il n'y a pas un terroriste patenté sur terre qui n'ait été à un moment ou un autre de sa carrière un "ami de la France".

Défendre les Droits de l'Homme et son corollaire, défendre les femmes afghanes.
Cela suppose que les valeurs liées au DDH sont universelles Or comme chacun devrait le savoir, elle ne le sont pas. D'ailleurs depuis 1948 il y a eu plusieurs déclarations de l'homme ceci ou cela dont le but principal était à la fois de nier le caractère universel de nos droits  et d'affirmer le caractère particulier de chacune des autres civilisations ou groupes d'intérêt. Il est clair que l'orsque la DDH de 89 affirme que les hommes sont égaux devant la loi (sous entendu la loi est la même pour tous) et que la DDH islamique déclare que "Toute personne a le droit d'être traitée conformément à la Loi, et seulement conformément à la Loi" avec Loi (majuscule) = Coran, on ne parle pas du tout de la même chose.
Notez bien qu'ils n'ont fait que nous singer, nous Français, car lorsque les Américains du temps de l'Indépendance s'interdisaient de légiférer sur des sujets aussi importants que la liberté de penser, de parler, d'écrire, de lire, de s'assembler, de professer telle ou telle religion, les DDH de 89 soumettaient tout cela à la loi, subordonnant le principal au secondaire.
A partir de là toutes les dérives étaient possibles et elles l'ont été et le sont toujours.
Toute cette digression pour dire que l'on n'est pas près non plus d'établir le règne des Droits de l'Homme, version occidentale, en Afghanistan.
Et grand bien leur fasse d'ailleurs. De toutes façons nos frontières sont ouvertes à tous vents, sauf que nous accueillons les plus extrémistes au lieu de n'accueillir que les plus pro-occidentaux.
Encore un paradoxe qui nous tuera peut-être.

Donc nous ne gagnerons pas cette "guerre" quand bien même nous ne laisserions pas un Afghan mâle debout, ce qui n'est assurément pas notre but.

Il est clair que dès la première bombe, les Américains avaient perdu cette guerre et puisque nous avons joué au toutou, nous avons aussi perdu cette guerre, non pas que nous soyons nécessairement battus, mais parce qu'il n'y avait aucun but de guerre réaliste, rien à gagner. Or une règle de base de la guerre, c'est que si on ne la gagne pas, on la perd.

Saurons nous limiter les dégâts , ? Est-ce que cette guerre ne sera pas notre expédition de Sicile ? (cf la guerre du Péloponèse) ? J'en ai bien peur . Autant nous affichons de hautes ambitions à 10 000 km d'ici, autant ici nous faisons profil bas en empêchant même les citoyens de défendre leurs droits élémentaires inscrits pour le coup dans la constitution et nos DDH : droit à à l'égalité entre les citoyens et pas entres métèques (individu étranger à Athènes et bénéficiant à ce titre de droits limités) et citoyens, droit à la propriété, droit à la sureté, droit de faire la loi, droit de décréter les impôts, devoir de les payer ... Plus aucun de ces droits n'a de sens tangible aujourd'hui en France.



Une autre approche du Déluge.

Les Parisiens la connaissent, mais ça fait toujours sourire.


mardi 12 juillet 2011

Pôle emploi confirme sa vocation de pourvoyeur d'emplois communautaires

Langue arabe (et berbère) exigées pour un emploi de coiffeur masculin à Bollène.
vu sur Novopress

Une fois de plus aucun bruit dans la presse et l'ajustice est en vacance.


Spécialisé dans la taille de barbe ...

dimanche 10 juillet 2011

Mais de quoi qu'elle cause ?

Imaginons un instant que je souhaite que l'on parle de moi parce que j'occupe une des positions importantes dans ce pays et que j'ai des ambitions, voire de l'ambition, mais imaginons aussi que je n'ai rien à dire ou bien que ce que j'aurais à dire serait, par exemple, malvenu.
Dilemne que faire !
Eh bien je déclarerais haut et fort devant la presse assemblée par mes soins, que je ne  laisserais courir aucune rumeur sur mon compte ou sur celui de mon entourage .
J'acquerrais ainsi une position fort prisée, celle de victime et ça ne me fatiguerait pas beaucoup.
Non mais des fois !

vendredi 8 juillet 2011

AF 447 et la désorientation spatiale


L'AF 447 et la manœuvre réalisée par l'équipage au moment de l'accident qui a fait 228 victimes sont de plus en plus un sujet de malaise à Air France. Six mois avant le drame, le 6 novembre 2008, la compagnie française avait publié une note à destination de ses pilotes intitulée «Anomalies anémométriques» dont Le Figaro s'est procuré une copie. Celle-ci rappelle aux pilotes la conduite à adopter en cas de givrage des sondes Pitot qui mesurent la vitesse de l'appareil.
Le texte sonne comme une prémonition des conditions rencontrées par le vol AF 447 le 1er juin 2009. Il rappelle ainsi les circonstances de six incidents récents de Pitot: «zone de givrage prévue ou observée», «turbulence faible à modérée», «vol en haute altitude». Les conditions énumérées sont identiques à celles rencontrées par le vol Rio-Paris.

La chronologie des anomalies l'est également: «indications erronées» de vitesse, désengagement du pilote et de l'autopoussée des réacteurs et «annonce furtive ou persistante Stall», c'est-à-dire enclenchement de l'alarme de décrochage. La note rappelle alors aux équipages qu'en «cas de reprise de contrôle manuel de l'avion», il est nécessaire de «procéder par faibles corrections».
Cette directive n'a pas été suivie par le pilote d'Air France aux commandes cette nuit-là. Celui-ci a même fait le contraire puisqu'il a brutalement fait grimper l'appareil de 2500 pieds avec une prise d'altitude de 7000 pieds par minute et une inclinaison de 16 degrés.

À l'altitude de 37.000 pieds finalement atteinte, la moindre variation de vitesse de l'appareil peut entraîner un décrochage. Lorsque l'alarme de décrochage (Stall) a retenti dans le cockpit, le pilote a maintenu son ordre à cabrer, c'est-à-dire a tiré le manche, et entraîné le décrochage de l'appareil. Durant sa chute, le pilote qui avait des informations d'altitude valide et voyait cette dernière chuter, n'a pas appliqué une manœuvre de base: réduire l'incidence de l'avion (baisser son nez) en poussant sur le manche. Mise à part quelques manœuvres contraires fugaces, il a continué à tirer sur le manche jusqu'à l'impact.
Selon plusieurs sources concordantes à la tête de la compagnie, l'étude en cours des discussions dans le cockpit (le CVR) indiquerait que l'équipage n'a jamais réalisé que l'avion avait décroché et que ce décrochage était la cause de la chute de l'appareil à 180 km/h vers l'océan. Le commandant de bord qui était parti se reposer n'a jamais pu comprendre non plus ce qui s'est passé car il est arrivé en cours de route dans le cockpit.
La question épineuse à laquelle doivent aujourd'hui répondre les enquêteurs du BEA est celle de savoir pourquoi le pilote a commis cette grosse erreur et a persisté durant 3 minutes 30 malgré le retentissement de l'alarme de décrochage. «Si le pilote était persuadé que tout était faux, il ne croyait plus rien», plaide un pilote. Les enquêteurs devront ainsi dire si le comportement de l'avion et notamment les informations disponibles dans le cockpit ont entraîné une erreur d'appréciation de l'équipage ou si l'erreur incombe totalement aux pilotes. Pour l'instant, selon un cadre de l'entreprise, les investigations s'orienteraient notamment vers une analyse des dossiers professionnels de l'équipage pour déceler des failles dans la formation ou le parcours de ses pilotes.
L'analyse du pilote citée dans l'article du Figaro me semble être de bon sens. Quand tout s'envoie en l'air, que des alarmes résonnent partout dans le cockpit, pourquoi privilégier une information plus qu'une autre ?
Tout le monde est resté un jour ou l'autre bouche bée ne serait-ce que quelques instants devant le comportement apparemment erratique de son ordinateur ou de son appareil photo numérique.
J'ai connu plusieurs pilotes embarqués spécialisés en vol de nuit dans ma carrière et certains m'ont raconté comment ils étaient persuadés de voler de travers ou sur le dos quand tous les instruments leur disaient qu'ils volaient droit les ailes à plat . Ceci dans des conditions normales sauf qu'ils volaient de nuit sans références visuelles extérieures. Finalement ils ont réussi à se raisonner et décidé de faire confiance à leurs instruments. Alors imaginons la même chose mais là tous les instruments ou presque, soit sont arrêtés, soit donnent des informations contradictoires.
Le pilote a pu croire ses impressions mais quand bien même ils aurait voulu se raisonner, sur quoi s'appuyer avec certitude ?

jeudi 7 juillet 2011

On n'a pas besoin de jeunes qui viennent "prendre" le travail qu'il y a ici.

video

Vous pouvez retrouver la version originale à cette adresse, journée du 6 juillet, journal de 20 heures.

Oui vous avez bien entendu (bien que le son soit très mauvais) à défaut vous avez bien lu. Cette charmante dame algérienne déclare dans le journal de Pujadas pourfendeur de l’extrême droite, qu'en Algérie elle n'a besoin que de jeunes qui viennent créer des emplois pas de jeunes qui viennent "prendre" le travail qu'il y a ici .
Inutile de rappeler que chez nous ce genre de propos est assimilé à du racisme pur et dur relevant du code pénal . Mais prononcé par une Algérienne, ça lui fait moins mal à l'anus à monsieur Pujadas, que prononcé par un Français en France. Même ça le fait un peu sourire.
Quant à nos zélites et droit-de-l'hommistes- ils sont aux abonnés absents. On s'y attendait un peu . Point de surprise.
Et on viendra ensuite nous parler de délire raciste et de complotisme.

mercredi 6 juillet 2011

Langue de serpent.

Je ne dois pas être le premier à le remarquer, mais parmi les professions les plus en pointe de notre époque, acteur, journaliste et homme politique, n'est -il pas remarquable que ces professions soient à la fois basées sur la parole, mais qu'alors que celle-ci était sacrée jusqu'à des temps pas si éloignés que cela, leur parole soit pour une grande part le support du mensonge.
Pour l'acteur c'est évident puisque le personnage de l'acteur est le plus souvent fictif. Pourtant l'acteur influence énormément la vie de la société. Plus il ment bien, plus on l'adule.
L'homme politique, malheureusement nous avons à nous en plaindre assez souvent, cf le fameux "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent", sans autre commentaire.
Quant  au journaliste, le plus traitre des trois, alors qu'il ne devrait transmettre que la relation de faits, or un fait ne ment pas,  l'expérience nous apprend  qu'on nous rapporte le plus souvent des faits tronqués, interprétés ou déformés, voire purement et simplement inventés.
Or on ne peut pas bâtir ou maintenir une civilisation sur le mensonge. Comment alors s'étonner de notre situation ?

mardi 5 juillet 2011

Le Cloud vous connaissez ?

Le cloud est la nouvelle méthode que l'on nous promet de gestion de nos données et d'utilisation de nos logiciels.
Actuellement vous acquérez un ou plusieurs logiciels dédiés à telle ou telle activité et vos stockez vos fichiers de données sur votre disque dur, fixe ou amovible.
Pour vous c'est relativement satisfaisant et avec les ordinateurs modernes, à moins d'être un collectionneur compulsif de photos, de vidéos et de musique, il y a plus de chances que votre ordinateur meure de sa belle mort avant que le disque ne soit saturé que le contraire.
Si vous êtes un minimum organisé vous aurez pris soin de stocker vos données sur des disques de secours.
Il y a un inconvénient, c'est que pour vous faire les poches il faut s'introduire sur votre PC . Cela peut énormément gêner Big Brother.



On nous annonce le cloud comme devant enfin simplifier votre vie.
Simplifier on ne voit pas en quoi :
Désormais on vous vendra, presque pour le prix d'un PC normal, un ordinateur qui ne sera qu'un terminal d'internet avec un disque dur ridiculement petit . Une espèce de super minitel.
Tout sera sur le web, vous n'aurez plus de logiciels sur votre PC. Donc on pourra vous traire à discrétion en fonction des circonstances . Vous serez bien incapable de dire si l'on vous a  piraté ou non, officiellement ou non.
Seriez  vous  un mal-pensant, non content dêtre privé d'internet, vous serez privé de vos données qui pourront être tranférées à un juge sur simple commission rogatoire sans que vous n'en soyez au courant comme actuellement les écoutes téléphoniques.

Vraiment le cloud, c'est l'avenir !

Et en attendant nous vivons vraiment une époque formidable !

Quelques mots pour Tristane.

Je fais partie de ceux qui se félicitent de ce que l'écrivain-journaliste Tristane Banon ait enfin vaincu ses peurs et trouvé en elle les ressources mentales pour porter plainte contre DSK.
Cette décision lui appartenait et personne n'avait à lui conseiller de le faire ou de ne pas le faire, mais après avoir vu une interview qu'elle avait accordée, je me disais que cette femme était profondément blessée et que, pendant que l'autre se pavanait d'hôtel garni en palais, elle souffrait.

Plus que probablement nous n'avons pas les mêmes idées politiques, naturellement nous ne nous connaissons pas et il y a peu de chance que ce soit jamais le cas. Il y a même de fortes probabilités pour que vous pensiez que je représente ce que vous haïssez le plus (à part DSK peut-être), mais peu importe, vous êtes la personne qui a permis que le voile s'écarte pour que nous entrevissions un aspect de la personnalité sombre de cet homme politique qui, probablement et grâce à vous, ne sera jamais Président de la République.
Rien que pour cela soyez remerciée, je dirais même bénie.

Maintenant, vous vous doutez bien que vous allez avoir affaire à forte partie. Aucun coup ne vous sera épargné et vous serez mise plus bas que terre tant ses soutiens sont forts et dominent la vie politique française. Vous allez en apprendre beaucoup sur votre entourage, sur vous et à l'issue vous serez peut-être une autre personne sur tous les plans. Il va vraiment falloir que vous soyez très forte.

En tous cas, ici vous serez toujours soutenue.

lundi 4 juillet 2011

Notre Pearl Harbour


MERS EL KEBIR 3 juillet 1940 par PHIBERSTE

1300 morts, ce qui à l'échelle de la flotte française de l'époque est au moins aussi important que l'attaque japonaise contre Pearl Harbour (2400 morts) .
Mais déjà l'histoire avait un sens. Pour Pearl Harbour, les Japonais eurent droit à la bombe atomique, pour Mers El Kebir, les Britanniques eurent droit aux remerciements du monde anglo-saxon et de quelque général transfuge.

dimanche 3 juillet 2011

Santa Barbara

On à l'impression que des scénaristes de soap-opera ont pris en main les destinées de la France.

Les électeurs élisent un soi disant matamore qui s'empresse de renier ses engagements, qui nous joue la scène de l'amour toujours avec son épouse du moment avant de divorcer et de se remarier en 3 ou 4 mois avec une demi-mondaine qui connait très bien tout ce qui porte un pantalon dans le show-bizz.

Après nous avoir un peu agacé avec des interviews mièvres dans les journaux pour ménagère de moins de cinquante ans, ils nous mettent un bébé en route juste pour le début de la campagne, à l'automne.
Son principal concurrent promu par la grace divine (?) meilleur ceci ou cela alors qu'il a eu une carrière politique quelconque et non exempte de trous noirs et de casseroles, se fait piéger de manière improbable dans un hôtel New-Yorkais et voit son sort basculer tragiquement dans la fange. Surprise ! devant la baisse d'audience les scénaristes se ressaisissent et après 40 jours de séjour dans le désert (le symbole, ne jamais oublier les symboles) coup de théâtre, l'accusatrice devient accusée et vice versa.
J'attends d'un instant à l'autre qu'on nous annonce qu'il n'a jamais mis les pieds dans l'hôtel ou alors que Ben Laden ressuscité était déguisé en femme de ménage.

Pendant ce temps là les gens meurent d'avoir mangé de la salade, tués par une chimère, un truc improbable sorti tout droit des laboratoires du docteur Folamour, à moins qu'il ne s'agissent de ceux du cruel docteur Fu Man Chu.
Des soldats meurent à l'autre bout du monde pour permette à EXXON, BP et autres géants du pétrole de transporter le pétrole des républiques de l'Asie centrale vers la mer et accessoirement pour obliger des gens à changer leur manière de vivre . Nous menons, contre un dictateur d'opérette, une politique de la canonnière que nous n'arrivons pas à conclure, montrant ainsi nos faiblesses au monde entier.

Et le plus étonnant, c'est que le Français de base reste impavide, regardant les trains passer, zappant à l'occasion d'une chaîne à l'autre. Mais sur les nombreuses chaînes à sa disposition, on lui ressert le même mauvais feuilleton.